DIVINE ASCENSION - Liberator (ViciSolum) - 15/12/2014 @ 07h44
"Female fronted metal", "one of the greatest emerging metal act since Evanescence, Nightwish and Amaranthe"... les premières lignes de la biographie des australiens de Divine Ascension, fournie par le label m'ont fait un peu peur et m'inspirent 2 réactions. Premièrement, nous en tant que rédacteurs il arrive que nous précisions que c'est une femme qui est derrière le micro (sans faire les crevards à mettre impérativement une photo de ladite chanteuse) quel que soit le style, et on s'est déjà fait 'reprendre' pour cela par le passé... il faut cependant bien noter que c'est avant tout de la description, donnée par les labels et les groupes eux-mêmes.
Ensuite, Divine Ascension n'est pas un nouveau Evanescence/Amaranthe ou un clone de Nigtwish.

Donc préciser qu'il y a une femme au chant ok, mais là, DA partage peu de choses en commun avec les groupes sus-cités. Bien sûr, l'aspect mélodique et lyrique revêt une place particulièrement importante sur « Liberator », tant dans les lignes vocales que le contenu 'purement' musical. Assurément, Jennifer Borg est une bonne chanteuse, qui démontre de belles capacités dans ses intonations, sachant jongler entre un timbre accrocheur (me rappelant Ida de Triosphere ou Heidi d'Asylum Pyre) et une certaine sensibilité dans les intonations, comme sur le convaincant single « Stronger » qui repose en partie sur les mouvements vocaux de Jennifer, ou « Machine » du même tonneau.

Pour ce qui est de la musique, Divine Ascension est un groupe qui aime développer ses morceaux et ne se cantonne pas à des titres vites expédiés. Comptez minimum 5 minutes et en moyenne près des 6', et vous obtenez avec les 11 titres, 65 minutes de musique. Oui, c'est un peu indigeste comme durée, même si le groupe est loin de démériter et ne cache pas une plausible pauvreté musicale derrière des tonnes d'orchestrations.
Le premier titre « Dawn Brings no Mercy » nous prend un peu par surprise, lorsque l'on croit qu'il se finit au bout de 3'30, or il n'en est rien, ce léger blanc est effacé par une succession de soli (guitare, clavier, guitare) de bon goût à défaut de sonner exceptionnel.

Divine Ascension n'est pas à mes oreilles un groupe de metal (mélodique) purement progressif, disons qu'il n'est pas vraiment dans l'immédiateté et demande un peu plus d'attention pour y déceler ses différentes facettes (« My Contender Lies », « Sorrow's Sacrifice »). Le morceau-titre démarre sur un faux-rythme, avant de faire preuve d'une explosivité certaine sur le refrain... on ne sait jamais réellement à l'avance comment le titre va sonner et évoluer. Il est par ailleurs grandement appréciable de pouvoir entendre distinctement chaque instrument, la basse tient une bonne place dans le mixage et les nappes plutôt symphoniques ne prennent jamais le dessus, restant « cantonnées » à parfaire les ambiances, faisant échos ou non aux synthés (comme sur les plus rythmés et très efficaces « Crystal Tears », « The Final Stand »). Bon en même temps, avec Jens Bogren derrière les manettes, il est difficile d'en être autrement.

En définitive, si l'on est pas réfractaire au chant féminin et l'aspect plus mélodieux qui s'en dégage, « Liberator » est un album solide et réussi dans le genre, contenant son lot de refrains mémorables et proposant un vrai travail de composition. Même les passages plus calmes (« Red Sky, « Memoria's Longing ») montrent un vrai caractère, avec des arrangements soignés, me rappelant notamment l’œuvre de Blind Guardian. Une agréable découverte où la diversité des ambiances et des rythmiques permet de compenser une durée totale, pouvant freiner les personnes souhaitant démarrer l'écoute de l'album.




Rédigé par : gardian666 | 15/20 | Nb de lectures : 10125




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker