DISKORD - Oscillations (Hellthrasher) - 20/07/2015 @ 07h11
Foutraque ? Faussement bordélique ? À la fois cru et dense ? Inédit ou presque ? DISKORD, c’est tout ça en même temps, comprimé en une espèce de petite boule de nerfs dont on vous a déjà vanté les mérites sur VS et qui avec ce nouveau EP petit mais costaud, confirme que l’on tient là avec OBLITERATION l’un des groupes les plus originaux de la scène scandinave.

Dans la chronique consacrée à la réédition de leur premier album ‘Doomscapes’, je parlais d’un mélange improbable entre CADAVER, AUTOPSY et VOIVOD avec un batteur/chanteur à lunettes aux cheveux courts fan de grind/punk et au look de nerd dont le cul était constamment botté par un bassiste sautillant comme une cabri en rut. Et bien ici, c’est toujours le cas. Le pire c’est que malgré le départ de leur guitariste fondateur Espen Hångard leur son n’en a pas été affecté une seule seconde. Mieux : ils ont laissé le temps à son remplaçant Håvard Østli d’imprimer sa marque et de contribuer à plusieurs morceaux. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le loustic a endossé comme un chef sa camisole de force pour mieux se fondre dans le décor. On croise donc les doigts et on espère que cela sera le cas aussi avec le russe Dmitry Soukhinin qui vient tout juste de le remplacer car, hélas, depuis Østli a déjà quitté le navire…

Reste que son bref passage a accouché de ‘Oscillations’ et autant mettre les doigts dans la prise tout de suite, c’est aussi bon que ‘Dystopics’ voire limite mieux car bien que répertorié en tant que maxi, le tout fait vingt-six minutes quelqu’un et on se demande si au final ce genre de format n’est pas celui qui convient le mieux à un DISKORD au style si complexe et atteint du syndrome de Tourette qu’il faut mieux se le farcir sur une durée limitée pour mieux l’apprécier.

Une nouvelle fois la clef ici, c’est qu’ils ne sont ‘que’ trois. Plus on est de fous plus on rit ? Peut-être mais pas lorsqu’on joue un style aussi schizophrénique qu’eux. Plus, cela aurait été le bordel intégral mais ce choix de formation resserrée, malgré des performances individuelles aussi frénétiques, permet de dompter la bête. Bête qui ne tourne pas autour du pot dès le titre d’ouverture « Horrid Engine » pour lequel le groupe a d’ailleurs tourné un clip : dès les premières secondes, Hans Jørgen Ersvik se met en mode mitraillette à la batterie pendant que la guitare syncopée lance ses traits dissonants et qu’une basse surboostée à la pédale wah-wah bondit hors de sa cage pour suivre ses propres lignes mélodiques. Au bout de trois minutes et trente trois secondes, on sort de là éreinté mais assez abasourdi par tant d’énergie mais aussi d’originalité. Et derrière, il y a encore cinq autres morceaux comme ça !

Ok les loulous, avec cette production toujours aussi sèche, ces paroles partant dans tous les sens (mais c’est fait exprès) et cette pochette très test de Rorschach option psychédélique, rien n’est fait pour faciliter la tâche de l’auditeur. Mais une nouvelle fois, dans une scène death se contentant aujourd’hui de désespérément recycler sans trop réfléchir, on a rarement entendu aussi unique. Alors à quoi est-ce dû ? Je ne sais foutre rien. Le fait qu’originaire d’Oslo ils soient cernés par des pandas tristes pas toujours très avenants peut-être ? Ou encore au jeu de batterie lui aussi très original d’Ersvik, autant punk et spontané que technique ? À leur look d’étudiants en informatique ? Va savoir Charles. Mais voilà, aucun groupe ne ressemble aujourd’hui à DISKORD et ‘Oscillations’ les voit s’enfoncer un peu plus dans leur folie artistique, avec une réussite bluffante. Vous voyez où je veux en venir ou il vous faut un dessin ?




Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 9/10 | Nb de lectures : 8023




Auteur
Commentaire
lapin
Membre enregistré
Posté le: 20/07/2015 à 12h13 - (117273)
grand groupe !



Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 23/07/2015 à 21h23 - (117293)
C'est en effet très bon. Pour ma part j'y retrouve des bouts du Disharmonic Orchestra époque "Not to Be Undimensional Conscious"

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker