DISGRASEED - Flesh Market (Ghastly) - 04/02/2014 @ 07h54
"Steak saignant, bonne tenue, chargé en lipides, et garant d’un goût extra, recherche gentil carnivore pour le dévorer sans retenue"...
En provenance de Charleville-Mézières, DISGRASEED nous offre notre pitance quotidienne, une tranche de brutal chargé en testostérone et en lipides. Formé en 2005, DISGRASEED a pris le temps de trouver son style ; et après sa première démo ‘Into the seed’ en 2009, nous livre aujourd’hui son premier album.

"Flesh Market", Le marché de la chair… Les pulsions animales couplées à la soif d’argent ‘facile’, les filles de joie qui servent de bifteck dans ce gigantesque supermarché à ciel ouvert, officiellement conspué et officieusement adoubé.
Quel meilleur thème que celui du supermarché de la chair facile, chère à nos bouchers Avernais ? Quel meilleur support sonore que le Brutal Death pour donner corps et âme à ces décibels rugueux ? J'aurais bien aimé avoir d'ailleurs les paroles avec l'album, pour mieux m'imprégner de l'univers gorifique du groupe.

DISGRASEED nous propose donc de découvrir "Flesh Market", sorti début 2013 via le label japonais Ghastly Musick (Parasitic Ejaculation, Remnant, Unborn Suffer, etc).
Et le résultat est franchement convaincant !
Pénalisé par un son que je ne trouve pas très équilibré, "Flesh Market" compense ce désavantage avec une énergie redoutable, et un équilibre musical judicieux.

La dégringolade dans un Death Metal lourd et soporifique aurait pu être un écueil prévisible et presque logique.
Mais DISGRASEED a du talent à revendre, et a choisi de nous offrir un album suffisamment personnel et sincère pour être percutant. La base musicale est classique et connue, constituée d’une violence radicale, de breaks lourds, de riffs simples et directs, et d’un chant guttural à souhait.
Sauf que DISGRASEED s’est approprié ces attributs classiques, et les a retournés à son avantage. Cela se traduit par une efficacité réelle, tout juste ponctuée de maigres défauts.

Sans oublier les fondamentaux qui régissent le Brutal Death à l’américaine, DISGRASEED a réussi à se démarquer des innombrables baroudeurs, grâce à deux atouts qui font toute la différence : une superbe gestion des rythmes, et quelques leads intelligemment disséminés. Simple, mais ô combien efficace.

Majoritairement brutal et rapide, avec quelques passages à la sauce Slamming, "Flesh Market" est un album direct et percutant. Cette force de percussion résulte autant de la brutalité frontale, que des variations rythmiques intelligentes. Intelligentes, car très présentes, mais sans le côté décousu ou épileptique propre à certains groupes.
DISGRASEED a trouvé un équilibre intéressant dans ses changements de rythmes, qui mettent à l’honneur la violence, tout en l’aérant régulièrement avec quelques passages lourds, gras et headbanguants. En somme, Brutal, mais pas trop, avec une petite couche de Slamming Death par-dessus.

Les riffs sont assez classiques, sans grande originalité, mais l’adjonction de quelques leads apporte un vrai plus, qui permet à la fois de rendre les titres plus accrocheurs, et facilement assimilables.
Le tout est ponctué de vocaux d’outre-tombe, vraiment ultra gutturaux et gras. A titre personnel, j’aime beaucoup le timbre utilisé par le chanteur, mais je me doute que ces growls caverneux et porcins risquent de lasser certains d’entre vous… Même s’ils sont indubitablement en phase avec la putridité caverneuse de "Flesh Market".

Pour résumer, "Flesh Market" est une chouette surprise. Accrocheur et efficace, ce qui n’est jamais une certitude avec l’univers du Brutal Death, l'album surfe habillement entre la brutalité et le groove, avec une légère préférence pour le premier.
S’il fallait jouer au jeu des 7 familles, je dirais qu’on retrouve : Un côté HUMAN REJECTION pour les growls ultra gutturaux, un côté LITURGY ou DISGORGE (forcément) pour l’aspect Brutal, un côté GORGASM pour les riffs bien sentis, et un côté KRAANIUM pour l’aspect Slamming Death légèrement roots.

Mais, retenez surtout que là où PARASITIC EJACULATION se vautre à mon sens dans un Brutal Slamming Death trop linéaire, là où de trop nombreux groupes se plantent dans une zik bêtement brutale et sans saveur ni accroche, DISGRASEED a su déjouer les écueils. Et réussit le tour de force d’éclipser les deux tiers de la scène Brutal death US grâce à un assemblage réussit entre force et rapidité.

Encore un petit effort sur les riffs, un son plus équilibré et moins étouffé, et DISGRASEED pourra prétendre à une place sur le trône des meilleures formations de Brutal Death à l’américaine.
Un très bon premier album, à ne pas rater !

https://www.facebook.com/disgraseed - 152 visite(s)

ECOUTE INTEGRALE DE L'ALBUM - 122 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 14,5/20 | Nb de lectures : 12082




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 04/02/2014 à 10h48 - (110879)
Sans être l'album brutal de l'année, une bonne première oeuvre d'un groupe à suivre.

Des passages et idées intéressantes malgré quelques erreurs de jeunesse, la suite risque d'être intéressante en tout cas.



zozo
Membre enregistré
Posté le: 04/02/2014 à 12h00 - (110880)
Bon groupe, à suivre. Par contre, faute de goût absolu en terme de graphisme, ici d'une laideur absolue. Je sais, cela aurait été des zombies putrides, cela n'aurait pas été plus fameux mais je ne sais pas, moi cela me bloque un chouia...

noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 04/02/2014 à 12h59 - (110881)
Vu en live, j'ai trouvé ça assez mauvais... Le peux que je viens d'écouter de cet album confirme mon impression : un groupe qui n'a pas une once d'originalité ou de personnalité; leur musique n'est d'ailleurs pas violente pour un sous.
Pour moi ils font justement partit des "groupes [qui] se plantent dans une zik bêtement brutale et sans saveur ni accroche", comme dit Ju.

cristopaliars
Membre enregistré
Posté le: 11/07/2014 à 11h30 - (112797)
Moi perso, etant fan de death brutal, j'adore, mes references sont waco jesus, kraanium, katalepsy... Et disgraseed EST dans cette veine.
En effet, parfois les riffs sont un peu 'tourne en rond'... Mais dans l'ensemble ca dechire, grosse voix, grosse batterie, grosse basse, tres bonne guitare avec un style des fois un peu old school. Ca dechire les tympans. Aussi, moi aussi je les aient vu au mondo bizarro a rennes et le concert etait vraiment top, bonne presence scenique. Desole noohmsul, je suis pas du tout d'accord.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker