DISGRACE/HARNESS - Split (Closed Casket Activities) - 02/09/2013 @ 08h13
DISGRACE s'était rendu familier à nos (mes ?) oreilles grâce à son EP "Songs of suffering" sorti l'année dernière. Bon, ils s'étaient aussi fait connaître grâce à la présence vocale de Taylor Young (TWITCHING TONGUES, NAILS, RUCKUS entre autres) et d'un peu tous les autres membres de TWITCHING TONGUES, excepté Collin le chanteur, qui se sont amusés à échanger leurs instruments. Du côté de HARNESS, un EP au compteur "Victim of suffering" paru l'année dernière aussi et produit par... Taylor Young. Voilà, un EP qui sent bon la réunion de famille.

Niveau musique, là, on ne fait pas dans la dentelle. DISGRACE c'est un peu la rencontre entre ALL OUT WAR, LIAR et BOLT THROWER. Avec une pointe de SODOM pour la rigueur teutonne. Bref, ça ne fait pas dans la dentelle, c'est plutôt guerrier et bas du front. La bande de Taylor Young ouvre le bal avec 2 titres plus une intro. Et dès la première note de 'Conquered' on est plongé en apnée, la face plaquée au sol par cette grande baderne de Taylor Young. Et ben mes cadets, et ben mes p'tits frères, ça commence bien.

Les riffs sentent bon le death metal des années 90. Lourds et grassouillets, c'est une tempête de plombs que balancent les Californiens, menés tambour battant par des rythmes de batterie basiques mais d'une putain d'efficacité. La présence vocale de Mister Young n'est plus à prouver. Son timbre colle bien à l'ensemble, tout en puissance primale et brute. DISGRACE transforme l'essai "Songs of suffering" et prouve que l'esprit des années 90 est toujours bel et bien là. Amateurs de musique guerrière de cette époque, deathmetal ou metalcore, DISGRACE est fait pour toi. Les deux morceaux vont droit au but, chargeant dans le tas, en ligne droite. On notera tout juste un son d'ensemble un peu étouffé par rapport aux collègues de HARNESS, mais la puissance des riffs et les moshparts brutales à mourir font toute la différence.

HARNESS, californiens eux aussi, se présentent grâce au sample "Rectum" du "Irréversible" de Gaspar Noé, un temps utilisé par KICKBACK lors de ses entrées de concerts. HARNESS possède un feeling plus hardcore, enfin quand je parle de hardcore ici c'est celui très métallisé des années 90 type DAYS OF SUFFERING ou END OF DAYS. Du hardcore tout en metal, en muscle et en rythmique de feu. Même si la musique diffère un poil de celle de DISGRACE, les 2 titres proposés par HARNESS possèdent la même vibe, le même amour pour la branche extrême du hardcore des années 90 et la même envie de ne faire aucun quartier. Leur musique est moins orientée death, le son est aussi moins massif, moins panzer, un peu plus clair. Perso ça me va bien, j'ai l'impression de respirer un peu et que le son n'est pas caché sous une chape de plomb. Là aussi, en 2 titres, HARNESS confirme la classe de leur précédent EP. Un split EP sur lequel il faut absolument se jeter malgré sa faible durée (même pas 10 minutes pour 4 titres et une intro). Bon maintenant, après l'EP et le split je pense que nos deux grands gaillards sont prêts pour l'album.

Un titre de chacun - 79 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 8.5/10 | Nb de lectures : 11119




Auteur
Commentaire
PowerTrip
IP:46.218.205.118
Invité
Posté le: 06/09/2013 à 08h55 - (108939)
Pour information Seb On Fire, Harness a jeté l'éponge fin juillet.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker