DIRTY SHIRT - Same Shi(r)t, Different Day (Est-Vest) - 25/01/2012 @ 08h29
DIRTY SHIRT est né au milieu des années 90 grâce aux anciens membres du projet ECLIPSE. "Alone", leur première démo, précédera l'album "Very Dirty" qui enverra le groupe faire une petite tournée dans son pays d'origine, en Roumanie. Trois années d'inactivité n'altèreront pas l'envie de composer du combo et après trois autres démo "Revolution", "Different" et "Povesta lui sandu Porcu", revoilà les DIRTY SHIRT avec ce "Same Shi(r)t different day".
Enregistré par Kallaghan du groupe SIKH, le skeud a été masterisé par Alan Douches (qui a aussi bossé avec Hatebreed.) Les deux acolytes ont compris que la musique du combo ne pouvait supporter qu'un seul type de son, celui qui est clair et puissant.

Pour ceux qui ne connaissent pas, j'aurais tendance à dire que le combo joue un Post Néo industriel coloré de world music... mais le mot "Néo" fait tellement peur de nos jour qu'on va plutôt parler metal groovy OK ?
Muni d'un chant qui se partage entre le débit nerveux et clair de Rini et le growl baveux de Robi, les vocaux ne manquent pas de pêche mais souffrent de l'effet "déjà entendu mille fois".
Bien qu'inspiré des combo phares des années 90, la musique de DS arrive à tirer son épingle du jeu à plusieurs reprises. On sent que les mecs ont envie d'en découdre avec les riffs et les boucles électroniques autant qu'ils aiment la diversité et l'ouverture d'esprit. Et il faut pas attendre longtemps avant de comprendre que DIRTY SHIRT va lâcher les fauves... enfin en l'occurrence les chiens puisque c'est avec "Pitbull" que groupe prend son envol.
Ça rebondit, ça accélère, ça joue au keupon et ça s'accorde en La... bref ça Jumpdafuckup et ça finirait par être un peu relou si le groupe n'avait pas la bonne idée de donner du souffle à ses compositions en y ajoutant du piano, des touches de folklore et quelques petits clins d'œil ironiques.
A ce niveau-là, le groupe est très fort parce qu'on dirait que dès qu'ils sentent que le carcan du metal devient trop petit pour leur créativité, ils viennent y ajouter le petit plus qui fait la différence. Et c'est con, mais un coup de chant en roumain, en français ou en tzigane (pardon pour le manque de détail mais j'ai encore du mal à faire le tri entre la quinzaine de dialectes que compte la langue tzigane).
Avec un côté INDÉNIABLEMENT sympathique, le groupe arrive nous faire bouger les cheveux sur plusieurs chansons : La pince sans rire "Manifest" ou la percutante "Sandu Porcu".

Les difficultés surgissent lorsque DIRTY SHIRT piétine sur les plates-bandes de KORN, RATM (le flow hip hop et les intonations de Rini sonnent comme Zack de la Rocha), INFECTIOUS GROOVE, RAMMSTEIN ou S.O.A.D. Difficile de ne pas sourire à certains moments tant certains groupes viennent faire des coucous plus que prononcé... à tel point que l'identité des DIRTY SHIRT s'en trouve par moments carrément étouffée.
On sent que le groupe VEUT trouver son son et son style et qu'ils ont déjà de bonnes idées à faire valoir. Encore un peu de patience comme dirait l'autre.
Reste que si vous avez envie de vous réchauffer un peu pendant cet hiver, ce disque vous sera certainement aussi utile qu'une bonne paire de moufles.
A noter les featuring de Candice de ETHS, K-Lee et Daniel de TRIPOD, Mat de BABYLON PRESSION et de Kallaghan sur "East West"... la French connection ne semble pas tout à fait morte.


Rédigé par : Pamalach | 12/20 | Nb de lectures : 11203




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker