DEW-SCENTED - Inwards (Nuclear Blast/Edel) - 01/01/2002 @ 14h45
Aujourd'hui, je compose cette kronik dans un état d'esprit particulier. En effet, Chuck Shuldiner vient de s'éteindre et cette nouvelle me plonge dans un abîme de perplexité et de nostalgie. Comme vous le savez sûrement, le death-metal fait partie intégrante de ma vie depuis pas mal d'années et en particulier depuis un "scream bloody gore" de 1987 qui m'aura totalement transcendé et qui aura changé ma vision de la musique brutale. Si j'écoute cet album des Allemands de Dew-Scented en ce moment, c'est sûrement un peu grâce à lui (et aussi à messieurs Blackmore, Osbourne, Young, Scott, Bonvoisin, Hetfield, Araya, Cronos, Harris et tant d'autres. God bless you...) Pour en venir aux faits, et éviter de s'apitoyer éternellement, il faut avouer que ce disque est un sacré remède à la morosité.

Sur la globalité du disque, on croirait le Slayer de la grande époque ressuscité, avec toutefois des solos épurés. Dans le détail, on pense plutôt à The Haunted qui aurait plongé dans un gros pot de "Reign in Blood" et de "Seasons in the Abyss" avant de s'enduire de kérosène et de courir au studio enregistrer une petite perle de brutalité et d'énergie. Passer à côté de ce "Inwards" serait vraiment un comble pour les amateurs de thrash/death tonique, rapide et sans compromission. Des riffs pesants, saccadés et ultra-efficaces parfaitement alignés sur des attaques de double grosse-caisse et assaisonnés de vocaux haineux mais accessibles constituent le menu de ce petit joyau. Le groupe se permet même quelques accélérations détonantes sur "Degeneration" et "Reprisal" pour rester dans l'air du temps et certains breaks d'une pureté absolue vous surprendront par leur effet mortel, en particulier sur le "Bitter Conflict" d'introduction. Pour ne rien gâcher, et certainement pour étayer encore plus mon argumentation, le bonus-track est tout bonnement un "War Ensemble" du premier cru. Ajoutez à cela une production exemplaire de puissance d'Andy Classen et vous obtiendrez, sans contestation possible, le meilleur disque de thrash de l'année... prochaine. Et oui, il vous faudra attendre le 14 janvier 2002!




Rédigé par : loufi | 18/20 | Nb de lectures : 6367




Auteur
Commentaire
Bertrand
Membre enregistré
Posté le: 01/09/2003 à 16h21 - (5125)
Bah tiens, j'hallucine que cet album n'ait aucun commentaire... j'ai découvert Dew-Scented en lisant une interview dans un mag papier à l'époque, et j'ai acheté l'album après avoir vu le groupe live à Lille.

La musique sur Inwards est très "Slayer meets Obituary", un grand hommage au thrash/death dans ce qu'il a de plus efficace ! La plupart des parties de guitare et de batterie des titres de ce CD nous donnent une furieuse envie de headbanguer et de tout casser (Bitter Conflict, Unconditional, Locked In Motion...) d'autant plus qu'on peut entendre certains plans de folie, au niveau précision musicale et tempo.

Un grand album pour un grand groupe qui se confirme avec l'album à sortir ces jours-ci (l'excellent Impact)...

Bern Hard
Invité
Posté le: 08/11/2004 à 03h51 - (11442)
Un disque pr démastiquer le piti chien de la voisine, le facteur qui t'a pas amené le paquet des Pays-Bas, les chieurs en général!

Même si l'album s'essouffle un peu sur la fin, tu remues la tête comme un damné!

Grenade à défragmentation dans la cabeza assurée!

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker