DEUS OTIOSUS - Godless (Deepsend) - 07/03/2013 @ 08h01
Le death old-school des cavernes humides, des cimetières à zombies ou à serial killers (à tueurs en série quoi…), n’est pas seulement l’apanage des combos suédois, finlandais ou des recoins bien crasseux de l’amérique. Si l’on voit quelques groupes allemands fleurir en masse, le Danemark possède aussi un représentant en DEUS OTIOSUS, déjà auteur d’un premier album en 2010 (Murderer). Passé de F.D.A. Rekotz à Deepsend Records, le quintette de Copenhague signe son second opus, intitulé Godless.

Je ne vais pas refaire la bio ou le développement stylistique de DEUS OTIOSUS, l’ayant déjà fait pour la chronique de Murderer. Godless s’inscrit donc dans la lignée de son prédécesseur, même s’il y a du changement dans la continuité. Nous sommes toujours en présence d’un Death old-school de cimetière, teinté de Thrash groovy à la danoise, mais ce qui prédomine surtout c’est un Death-Metal chaloupé aux tempos variés. Une légère régression (ce qui n’est pas à prendre péjorativement) se fait également remarquer dans le son, moins percutant que sur Murderer, avec un chant moins puissant. On a presque l’impression que Godless aurait pu sortir avant Murderer et dans leurs envies de retour vers le passé, certains groupes de death old-school donnent l’impression de faire un parcours à l’envers.

Godless nous présente donc une collection de morceaux de Death crasseux mais groovy, souvent très thrashy ("In Harm’s Way", "Pest Grave", "Face the Enemy") mais aussi plus lourd à l’image des breaks mid-tempo de "Cast from Heaven", du plus mystique "New Dawn" avec ses chœurs fantomatiques, et du final "Death Dance". Sur Godless DEUS OTIOSUS n’est pourtant convaincant que quand il envoie la sauce, et encore. Cet album est malheureusement assez répétitif, souffrant aussi de longueurs à cause de la durée des morceaux, qui auraient pu être plus efficaces en ne dépassant pas de trop les 4 minutes. Bref, autant dire que ma préférence va nettement à Murderer qui était plus intéressant et bénéficiait d’une prod plus consistante. Les vieux tromblons eux n’auront aucun mal à être convaincus par Godless qui demeure un album au minimum sympathique. Mais malgré quelques riffs bien sentis, ce que DEUS OTIOSUS nous propose sur ce second opus ne me convient plus vraiment.



http://www.deus-otiosus.com - 139 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | 13/20 | Nb de lectures : 10954




Auteur
Commentaire
Keyser
Membre enregistré
Posté le: 07/03/2013 à 13h14 - (106424)
Sympa mais ça manque de folie, un peu comme le 1er album que je préférais toutefois.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker