DEUS INVERSUS - Mastery Over The World (Nihilistic Empire/Underclass) - 04/03/2011 @ 08h32
Ah, papa MORBID ANGEL a un nouvel enfant. Oui, bon, je sais c’est le 5623ème mais que voulez-vous, le patriarche est du genre généreux et aime avoir une grande famille. Par contre, cela serait bien si Junior faisait un petit effort pour se différencier de ses très nombreux frères et sœurs non ? Tiens hey j’ai une idée : si plutôt que de jouer dans le bac à sable "Altars Of Madness" avec tous les autres et si il décidait de se focaliser sur les gros mid-tempos larvesques ? Et non (c’est là tout le twist) pas ceux de "Domination", déjà largement squattés par notre GOJIRA national, mais leurs cousins moins appuyés au niveau des graves de "Gateways To Annihilation". Oui, je sais, la période désormais tant honnie par beaucoup par le Blaze Bayley de MORBID qu’était Steve Tucker, pas géniale mais qui a quand même laissé derrière lui quelques bons moments non ?

Et puis il y a toutes ces mini-harmoniques zgiouioui (mais non, pas le p’tit nom de Prince de Lu), vous savez ces notes feu-follets entre deux gros power-chords et une bonne grosse louche d’IMMOLATION dans le côté pâteux, notamment dans cette façon assez perverse de laisser ‘traîner’ le riff tout en laissant le batteur blaster à tout va derrière, histoire de ne pas non plus tomber dans la copie pure et simple. D’ailleurs nos Allemands de service font honneur à leur nationalité et accessoirement à leurs racines old-school en conservant tout de ces 46 minutes une tenue de route très propre.

Pourtant, leur chanteur, Dimitry, a eu l’insigne ‘honneur’ de faire partie d'un SHINING OF KLIFFOTH de triste mémoire car affreusement représentatif de ces groupes de black en carton pâte offerts gratuitement avec deux paquets de PQ achetés chez Franprix au début des années 2000 et dont le signe distinctif était de tous sortir via l’infâme LAST EPISODE. D’ailleurs tiens, ce même gars est un peu le maillon faible de DEUS INVERSUS, avec son ton monocorde à la Glen Benton mais sans les cris d’orfraie. Okay, au rang des coupables, il y a aussi cette pochette ultra-cliché qu’on a l’impression d’avoir déjà vu 768,456 fois mais bon, pour le coup, cela colle plutôt à la thématique générale on va dire. Et puis tout marqué au fer rouge qu’il soit, un groupe qui réussit comme ici en fin de parcours à nous balancer un morceau comme « Unholy War » - où certes la balance se met à pencher largement dans le camp de Ross Dolan et de ses potos mais où le résultat aurait limite mérité de figurer sur ‘Here In After’ - ne peut pas être foncièrement mauvais. A défaut d’être révolutionnaire ou d’avoir vraiment besoin de gaspiller un test de paternité…

http://www.deusinversus.info/ - 218 visite(s)

- 102 téléchargements


Rédigé par : Olivier 'Zoltar' Badin | 12/20 | Nb de lectures : 12079




Auteur
Commentaire
Arnaud
Membre enregistré
Posté le: 04/03/2011 à 20h33 - (91917)
"Oui, je sais, la période désormais tant honnie par beaucoup par le Blaze Bayley de MORBID qu’était Steve Tucker, pas géniale mais qui a quand même laissé derrière lui quelques bons moments non ?"

Ah que oui il y a des bons moments, "Gateways To Annihilation" reste un de mes préférés de Morbid Angel, "Formulas" également voire certains morceaux de "Heretic" malgré une prod à chier.
Tucker avait quand même un putain de voix qui en imposait.



Ennemi
IP:85.68.207.195
Invité
Posté le: 05/03/2011 à 17h09 - (91935)
+1000

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker