DEPHOSPHORUS - Axiome (7 Degrees) - 18/05/2012 @ 09h47
Autour de moi, tout n’est que mensonge, saturation, manipulation, affabulation...
Alors, forcément, avec DEPHOSPHORUS qui en rajoute une couche, ça n’aide pas.
Non, mais sans blague : proclamer qu’on fait de l’AstroGrind, rien que ça. Balancer du cauchemar en barre, laisser croire à une violence sombre et astrale, à un truc dantesque, sans le moindre fondement. Je vous laisse imaginer les conséquences psychologiques de cette déception quand elle survient sur un esprit déjà peu enclin aux sautes d’humeur...

... Bon, j’avoue aussi, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, avec ce terme "Astro Grind".

C’est un pote qui m’a fait découvrir DEPHOSPHORUS. Il m’a juste dit "y font de l’Astrogrind, c’est méchamment burné". AstroGrind ? Encore un truc de marketing à mèche pour se démarquer des autres...
Et, après tout, pourquoi pas...? A l’écoute de l’album, sur quelques titres, certains plans, certains riffs, évoquent une sorte d’atmosphère particulière, un peu... cosmique, c’est pas faux. Bien aidé par les discrets samples en fond sonore. Pas des trucs moisis à la Attack Attack !, des vrais bruitages discrets, qui jouent leur rôle.

Première satisfaction : "Axiome", ça reste quand même vachement Grind. Le son, incroyable, cru, gras et étouffé, confère une aura particulière à ces 7 titres. Pas franchement cosmique, mais vraiment puissant.
Les rythmes sont extrêmes et blastés, le groupe se permet même sur quelques passages de rendre sa zik accrocheuse via des influences Punk Crust assez bien intégrées.
D’emblée, je suis plutôt rassuré. Même si c’est un peu prétentieux, l’astroGrind n’est pas un terme qui cache un vide qualificatif, ni un groupe qui se cache derrière une description bidon pour asséner une zik qui l’est autant.

"Axiome" est construit sur une base Grind, inspirée de NAPALM DEATH et KILL THE CLIENT. Avec son lot de violence, de furie et de hurlements arrachés et criards. Les 3 premiers titres laissent entrevoir une réelle puissance, une violence implacable et furieuse.

Puis, peu à peu, au fil du déroulement de l’album, la personnalité du groupe se dévoile, chaque titre divulguant un pan du trio. Et les rythmes ralentissent peu à peu, au fur et à mesure que les riffs varient et se distendent. L’atmosphère évolue, non sans oublier les explosions rythmiques totalement Grind.
Et, sans s’en rendre trop compte, on se retrouve peu à peu plongé dans une ambiance post-Sludge/Core pas dégueu. Globalement les rythmes restent assez violents, mais de fréquents ralentissements rendent l’ensemble plus lourd, plus pesant. Moins violent. Et les riffs laissent tomber le côté punk et Grind, pour aller piocher dans des petites mélodies sournoises.

Le cheminement musical au fil de l’écoute de l’album est assez plaisant, l’évolution condensée en moins de 20 minutes donne un cachet particulier au truc.
Et plutôt que d’assembler Grind, PostHardCore et influences crasseuses limite Blacks, au sein de chaque titre, au risque de rendre leur bouille indigeste, le trio athénien a opté pour une approche évolutive. Ca rend bien, faut être honnête.

Sans être aussi fan que mon pote, je trouve effectivement qu’"Axiome" est assez bien burné. Cette espèce de Sludge/Grind rend plutôt bien, car évite de se perdre dans des méandres soporifiques. Même sans trop voir le rapport avec l’Astro, l’album reste toujours très furax et extrême, tout en apportant des idées un peu nouvelles et une approche construite. Sans oublier cette prod, personnelle et monstrueuse.
Ces 3 Grecs possèdent déjà une certaine personnalité, et réussissent à peu près à manier la furie du grind, et d’autres trucs plus variés.
Bonne découverte, surtout pour un premier EP.

Très bonne découverte, bien que pas assez bourrin à mon goût... Je vais patienter gentiment jusqu’à leur futur album, et m’envoyer un « Cleptocracy » en attendant, ça devrait peut être aller mieux après...

Note : l'album est disponible uniquement en version vinyle ; une version CD est néanmoins prévue dans les mois à venir...

http://www.facebook.com/dephosphorus - 216 visite(s)

Ecouter l'EP en entier - 98 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 7,5/10 | Nb de lectures : 11139




Auteur
Commentaire
away.alive
Membre enregistré
Posté le: 18/05/2012 à 10h42 - (102068)
Découvert via Throatruiner ; la description avait pourtant tout pour me rebuter, n'étant pas spécialement fan de grind, mais au final, il y a une atmosphère assez particulière et plutôt séduisante.



daminoux
Membre enregistré
Posté le: 18/05/2012 à 10h52 - (102069)
bonne découverte.... pour moi.. je pense que je rajouterai un petit coté Clinging to the Trees of a Forest Fire... les mecs du groupe sont plutot cool et parle français....

liquidator
Membre enregistré
Posté le: 23/05/2012 à 22h20 - (102170)
pas trop tot
ils galerent pr trouver un label pr un album deja ecrit
un split à venir avec wake..dispo chez throatruiner



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker