DELVOID - Serene (Cocoon) - 17/03/2016 @ 07h32
DELVOID nous vient tout droit d’Oslo et nous propose ici son second album, Serene, sorti dans un bô digipack épuré. A l’image de la musique du groupe norvégien, qui ne va pas vraiment se situer dans le strict Metal d’ailleurs. TOOL, A PERFECT CIRCLE, ISIS, SIGUR RÓS, KARNIVOOL, PORCUPINE TREE et bien d’autres sont des noms croisés pour décrire l’art de DELVOID et on est en plein dedans. Au programme, du Rock/Metal prog très doux, aérien, atmosphérique, tout ce que vous voulez, avec des instrumentations acoustiques à l’honneur quand bien même des guitares lourdes voire grasses se font entendre à de menus endroits ("Cocoon", "Steambreather", "Diffused", "Tribe", "Carrier", "Serene"), mettant en avant les autres influences revendiquées que sont BARONESS ou RED FANG. Vous l’aurez compris, Serene est un album résolument planant, dans la veine de Delve sorti quatre ans auparavant. Avec des pistes allant d’un format court (3-4 minutes) à très long (de 11 à plus de 18 minutes), les norvégiens prennent souvent le temps de se poser même s’ils essaient de passer de temps à autre dans un registre accrocheur avec de jolies guitares et un chant maîtrisé. Les influences citées plus haut se ressentent à chaque instant des 75 (!) minutes de Serene et autant dire qu’il ne faut pas chercher une grande originalité ici. Quelques aspérités apparaissent, comme des passages légèrement psychédéliques où l’héritage de PINK FLOYD n’est jamais loin, du violon ("Transient", la fin de "Diffused"), du gros Post-Metal (le passage saisissant au milieu de "Diffused"), quelques petites expérimentations à base de percussions également qui ornent d’ailleurs "Tribe", morceau très tribal et mystique qui est vraiment la sensation de Serene. Il faut aimer le style, mais DELVOID est parfois trop cotonneux, répétant ses schémas acoustiques plus que de raison ("Diffused", "Outro") ou ayant tout simplement du mal à décoller ("Dissembler"). Mais quand l’épuration de sa musique est poussée à son paroxysme, DELVOID en devient vraiment prenant ("Serene"). Avec de bons musiciens (mention spéciale au batteur) et une bonne production pour le genre, les norvégiens ont réussi à pondre un album qui ressemble au parfait petit disque de Post-Prog-Rock-Metal-Atmo illustré, réussissant bien à poser ses ambiances et ses émotions avec quelques moments charnus à la clé, malgré des passages à vide et des longueurs presque obligatoires vu le « format ». Est-ce que cela sera suffisant pour vous faire patienter en attendant le nouveau TOOL ou vous faire lâcher vos disques de PORCUPINE TREE et STEVEN WILSON, là est la question car DELVOID n’a pas vraiment de grande singularité à apporter, même si quelques moments expérimentaux retiennent l’attention, et on se dit que les norvégiens devraient creuser là-dessus. En tout cas, pour qui veut un peu (beaucoup) de calme, Serene est à recommander.



http://www.delvoid.com - 82 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | 14/20 | Nb de lectures : 5854




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker