DEGRADATION - Juggernaut (Autoproduction) - 12/04/2012 @ 08h06
Degradation... encore un nom de groupe bien original dites donc ! Après tout, on a déjà Incantation, Immolation, Incineration, on est déjà en terrain connu ! Sauf que là, petite 'surprise', Degradation n'est pas un groupe de death metal comme on pouvait un peu s'y attendre, mais plutôt de thrash metal. Pour la petite chronologie, Degradation s'est officiellement formé en 2001, et a dû attendre 2007 avant de sortir un premier EP. Et c'est seulement l'année dernière que son premier album, «Juggernaut», un disque 8 pistes de 30 minutes d'intensité et brutalité, est paru.

8 titres donc au menu, d'en moyenne 3min30, on a vite compris que Degradation fait du thrash sans concession et n'utilise pas de structures alambiquées. Bien que sa musique soit assez agressive, je trouve que le groupe sonne moins bourrin et violent qu'un Suicidal Angels par exemple, notamment les morceaux «The Reckoning» et «Degradation» qui, comme S.A., font penser à du Slayer, cette fois en moins pêchus. On n'est donc pas surpris de relever des touches heavy à travers sa musique, comme celles parcourant un «Rise to Fall», titre qui aurait la place sur un album de Annihilator (on croirait entendre Jeff Waters sur les couplets), ou aussi noter le refrain plus lent et pesant du morceau «Juggernaut» , façon Evile, ou plutôt, Metallica de la fin des années 80. Et ce n'est peut-être pas une coïncidence si «Thrill of the Kill» évoque à la fois les morceaux 'Rust in Peace' (Megadeth) pour la rythmique, -jeu de batterie surtout- et 'King of the Kill' (...Annihilator), en particulier sur le refrain. Des refrains qui -bon point- restent pour certains bien en tête, tout comme on appréciera cette batterie qui cogne à tout va (oui pas beaucoup de finesse et changement dans le jeu, mais c'est pas ce qu'on lui demande !), en support de riffs clinquants et acerbes, et de certaines parties vocales qui sont de véritables torrents de paroles (le morceau «Trail of Sin» surtout).

Degradation propose aussi un hommage à un groupe plus extrême, en l'occurrence les Suédois de The Crown, par le biais de la reprise du titre «Executioner... Slayer of the Light» (album 'Deathrace King'). Sans surprise, ça défouraille, même si je trouve que la cover n'apporte pas grand-chose et est moins bonne que l'originale. Pas grand-chose d'autre à dire, cet album étant très commun, et simple à écouter, servi par une production correcte mais un peu faible. Le thrash de Degradation respire diverses influences et est parfois un peu instable, il ne peut que gagner en personnalité à l'avenir. En attendant, «Juggernaut» s'écoute aisément, de par sa courte durée, son dynamisme et sa capacité à captiver l'auditeur en proposant un thrash 'banal', mais fichtrement efficace.




Rédigé par : gardian666 | 13,5/20 | Nb de lectures : 11396




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker