DEFEAT THE EARTH - Beyond Creation (Autoproduction) - 24/04/2014 @ 08h58
On a beau dire, on a beau faire, on a beau critiquer, on a beau radoter ou jouer les rabats joies, la scène Metal dans sa globalité est sans aucun doute l’une des plus vastes et des plus productives, offrant ainsi des découvertes et une variété appréciables.
Cette vivacité musicale, ce dynamisme artistique, est une chance pour nous, fans de Metal.
Et même si tout n’est évidemment pas exceptionnel, cette scène nous apporte chaque jour son lot de nouveautés et de découvertes.

En provenance des environs de Nevers, DEFEAT THE EARTH est justement l’une de ces découvertes qui me réjouissent et participent à faire vivre l’underground.
DEFEAT THE EARTH fait fi de son principal défaut, en l’occurrence une absence de démarcation réelle au niveau stylistique, et "Beyond Creation" met surtout en avant le dynamisme et la fougue du groupe.

Equilibre intéressant entre un Death Metal déchaîné et un DeathCore réduit à son argument gr00ve, "Beyond Creation" est une agréable surprise. A aucun moment, l’ennui ne pointe le bout de son nez, car DEFEAT THE EARTH possède un certain talent : celui de dynamiser ses morceaux, et de relancer en permanence la machine à blast.
Les structures ne répondent pas à un schéma prédéfini, le groupe s’amuse à structurer ses titres selon l’envie, toujours porté par l’envie de distribuer des baffes et de faire secouer les têtes en rythme.

Majoritairement violent, inspiré d’un Death Metal à l’américaine, "Beyond Creation" ne laisse pas de place aux incertitudes et aux pertes d’attention. Court et concis, l’album est intense et intéressant ; la durée des morceaux n’excède jamais les 3min30, permettant ainsi de préserver toute la puissance et la fougue proposée par le groupe.
Atout indéniable, au-delà de la violence, "Beyond Creation" est doté d’un Groove réel, parfaitement alterné avec une brutalité de tous les instants. Ce sont bien les influences DeathCore, palpables mais discrètes, qui apportent cette dose de headbangue.

Même si je ne suis pas fan de l’aspect DeathCore, je trouve à contrario qu’il permet de diversifier le Brutal des Nivernais, et d’apporter une dose non négligeable de groove.
La fougue et l’envie sont indéniablement les caractéristiques qui ressortent avant tout de ce premier album.

"Beyond Creation" est court et concis, et entre cet aspect temporel, et la structure des titres, l’album demeure ainsi attractif sans susciter de perte d’attention.
Le chant s’exprime sous forme de growls et grognements intelligibles et puissants, parfois ornés de cris plus criards ; et bien qu’un peu linéaires, ces growls s’associent franchement bien avec la coloration musicale.

Bémols, les riffs sont encore un peu trop impersonnels et pas assez marquants, ce qui n’aide pas forcément à s’approprier l’album. On aimerait, par moment, un peu d’audace, quelques leads ou quelques riffs plus marqués. Sans compter que certains titres illustrent déjà cet effort de démarcation, via justement des riffs qui tranchent et proposent autre chose. Peut-être sont-ce les résidus Deathcore qui perturbent cet équilibre...

DEFEAT THE EARTH démontre tout de même une envie réelle et une fougue communicative, ce qui est déjà positif. Des idées, des bonnes idées même, apparaissent sur certains titres.
Avec, en point d’orgue, cette excellente gestion rythmique, qui au travers des associations et des enchaînements de blastbeats, mid-tempos, accélérations et passages très DeathCore, permet vraiment de rendre chaque titre très dynamique.

Au range des (petites) déceptions figure également le son de guitare. Un peu trop synthétique à mon goût, c’est dommage, surtout que cela contraste pas mal avec le reste de l’enveloppe sonore, qui propose un son gras et lourd, et lourde ; le choix technique (ou sonore) de l’ensemble est tout de même intéressant, car participe à donner une identité à "Beyond Creation".

DEFEAT THE EARTH est avant tout, pour moi, une bonne découverte, un bon aperçu du talent de notre scène UG, et surtout un groupe que je prendrai plaisir à suivre et à aller voir en live.
Influencé à la fois par le Death, le brutal, le HardCore ou le DeathCore, le quintet a su digérer et s’approprier ces idées musicales pour produire un album intéressant et percutant.
Même si DEFEAT THE EARTH tourne parfois en rond, "Beyond Creation" n’en reste pas moins un très bon défouloir, et surtout doté d’une violence maîtrisée et d’un groove réel.
A suivre !




Rédigé par : ..::Ju::.. | 14,5/20 | Nb de lectures : 12078




Auteur
Commentaire
wrestling fake music
IP:77.196.101.242
Invité
Posté le: 27/04/2014 à 13h09 - (111938)
wtf??

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker