DECLINE OF THE I - Rebellion (Agonia) - 28/08/2015 @ 07h16
Deux ans après Inhibition, A.K. (VORKREIST, MERRIMACK et d’autres) continue son exploration de l’œuvre du biologiste Henri Laborit, qui a notamment étudié les différentes réactions à une agression. Après l’inhibition, place à la rébellion, réaction où le sujet rejette l’agression et répond par la violence. Encore plus vrai que sur le premier album, DECLINE OF THE I transpire des émotions par toutes ses notes, pas forcément positives d’ailleurs. Comme l’explique A.K. dans son track by track paru en début d’année, ce second album a été écrit dans des heures sombres de sa vie, et ça se ressent dans sa musique.

La colère est bien évidemment présente dans l’écriture, notamment avec le titre "Le Rouge, le Vide et le Tordu". Sur une base de black brutal, A.K. développe un véritable assaut de près de 6 minutes qui prend à la gorge, mais aussi aux tripes l’auditeur. Le morceau est foutrement dense, poisseux, véritable éclat de colère, réaction exacerbée à des agressions psychologiques. Encore une fois, la fiche de présentation nous parle de post black metal. Encore une fois, c’est réducteur voire insultant pour A.K. DECLINE OF THE I est une œuvre d’art, mêlant influences, instruments, sonorités avec pour seul but la mise en musique de ce qu’il se passe dans sa tête. Et au diable les codes et les règles.

Les sonorités trip hop côtoient sans sourciller les crachats raw black, tandis que les passages doom fricotent avec les mélodies lumineuses. Le dénominateur commun de ces sept morceaux est la lourdeur de la rythmique. La basse claque et complète une batterie au son organique. Dans certains morceaux, la rythmique est pesante et imposante, donnant du corps et de la profondeur aux titres. Pour le reste, c’est un patchwork bordélique, mais pas tant que ça. Le début de "Deus Sive Musica" et ses boucles électro sont suivis par un black metal martial ravageur.

Au niveau vocal, A.K. ne se refuse rien. Grognements black metal, growls death, murmures, paroles récitées, hurlements désespérés et désillusionnés, toute la palette du chant extrême y passe. A chaque fond sonore son type de chant, le maître à penser se servant de sa voix comme d’un instrument. Et comme sur Inhibition, il use régulièrement de samples de voix, provenant de films ou d’enregistrements vocaux. Cette technique est particulièrement efficace sur le titre "Hexenface", écrit en réaction à la disparition de LSK (HELL MILITIA, entres autres). Les samples posent une ambiance encore plus forte sur la musique déjà très chargée émotionnellement.

L’album se termine par une reprise de Françoise Hardy (oui, vous avez bien lu), "Mon Amie la Rose". Sur ce titre, A.K. est aidé par Olivier Déhenne et Jeanne d’EROS NECROPSIQUE au chant (A.K. tenant la guitare dans ce groupe). J’avoue qu’on ne pouvait rêver mieux que le timbre désabusé et dramatique d’Olivier, et la version DECLINE OF THE I des paroles de cette chanson glace le sang, fait à nouveau penser à LSK, et par extension à tous les êtres chers disparus.

Rebellion est finalement plus d’un disque, c’est une œuvre d’art, une mise en musique de l’esprit, de la philosophie, de la biologie. A.K. sort ici un disque intelligent, complexe sans être compliqué. La richesse de la composition rend ardue la compréhension du résultat, tant chaque écoute peut être différente des précédentes. De nouvelles sonorités apparaissent, des notes disparaissent, on perçoit au fur et à mesure les détails à force d’écoutes. Inutile de dire que l’écoute au casque ou à volume puissant est fortement recommandée pour se noyer dans l’univers de DECLINE OF THE I. Cet album est un condensé d’émotions, qui vous serrera le cœur et vous touillera les tripes pour peux que vous acceptiez de vous abandonner totalement. La meilleure manière d’apprécier Rebellion est finalement de se laisser faire par la musique. Après tout, « on n’est bien peu de chose » par rapport à la vision de l’artiste.


Retrouvez le track-by-track d'A.K. .




https://www.facebook.com/declineofthei - 98 visite(s)

Bandcamp - 102 téléchargements


Rédigé par : Skay | "I could feel my heartbeat thundering"/ | Nb de lectures : 8234




Auteur
Commentaire
gulogulo
Membre enregistré
Posté le: 28/08/2015 à 07h57 - (117656)
Terrible, comme d'hab.



GzU
IP:78.192.105.48
Invité
Posté le: 28/08/2015 à 18h10 - (117670)
Belle découverte pour moi !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker