DECIMATION - Reign Of Ungodly Creation (Comatose) - 04/03/2015 @ 09h29
Pas assez gras, votre Foie Gras poellé du repas de Noël ?
DECIMATION va se charger de remédier à cette lacune lipidique, avec son nouvel album. ‘Reign of Ungodly Creation’ comporte 9 litres d’un Brutal Death bien gras et chargé en calories.

Sorti début décembre, ce troisième album fait suite à l’agréable ‘Anthems Of An Empyreal Dominion’, sorti en 2010, et qui m’avait à l’époque flatté les tympans avec une allégresse toute dodue.
Sans déroger à leur style, les turcs de DECIMATION balancent leur Brutal Death à l’américaine, avec envie et énergie.

Envie d’un petit Tartare de saumon fumé à l’avocat et aux baies roses ?
Pour les baies, on repassera, car DECIMATION a choisi d’assaisonner son 3ème album avec du gros sel, avant de vous l’enfourner de force dans les tympans. Puissant et écrasant, ‘Reign of Ungodly Creation’ déborde d’une force irrésistible, et d’une violence implacable.

Enrobé d’une prod’ puissante, mais pas très personnelle, l’album se détache néanmoins des clones de clones de DISGORGE grace à un son un peu plus sec et naturel que la moyenne. Pas de batterie ultra trigguée ici (juste un peu trigguée).
Parfait pour faire ressortir le gras du saumon fumé, tout en préservant la douceur du tartare. Qui se manifeste d’ailleurs par un équilibre sonore succulent.

Ça vous dit, des coquilles saint Jacques à la Turc ?
Cuisinées avec amour et rapidité, le tout enrobé d’une sauce de la Mort. DECIMATION enrobe ses compos avec des riffs très classiques, mais toujours accrocheurs et digestes.
Les mélodies et sonorités évoquent forcément DEEDS OF FLESH ou GORGASM, mais avec un peu de personnalité tout de même.
Il en résulte 9 titres efficaces, perspicaces et accrocheurs.

Les soupçons d’innovation dont avaient fait preuve les turcs sur leur précédent opus semblent avoir disparu, au profit (ou au détriment ?) d’une efficacité plus mordante et d’une brutalité mieux agencée.

Vous reprendrez bien un peu de Brutal, avec votre Chapon farci aux morilles ?
Brutal, mais sans finesse, à l’image du chapon écœurant et de la subtile touche gustative des morilles, ‘Reign of Ungodly Creation’ met les deux pieds dans le plat en éclaboussant l’auditeur d’un Death Metal redondant et compact. A l’image de leur patronyme, mais néanmoins avec efficacité et réussite.

Le chant se résume à des Growls rauques et puissants, sans finesse mais avec un coffre impressionnant. Le gaillard a eu la bonne idée de ne pas varier son chant, et d’éviter les cris aigus (souvent) horripilant. Un bien pour mal, puisque la linéarité des guttures risque de lasser avant la fin de l’album. Comme le chapon fourré. Pas grave, on garde un peu de place pour le dessert, comme ça…

La buche aux Marrons et chocolat n’était pas assez lourde, il vous faut une petite douceur pour terminer ces festivités ?
Parfait, DECIMATION a opté pour l’absence complète de finesse.

Les blastbeats succèdent aux accélérations dans une cohésion (presque trop) parfaite, le tout agrémenté de cassures et de breaks tous plus groovants les uns que les autres.
Classiques ? Oui, mais toujours aussi efficace.

DECIMATION a fait de la brutalité son mode d’expression favori, sans se départir d’un sens de la composition qui permet de diversifier les morceaux. Pas de blastbeats ininterrompus, ni de breaks ultra lourds et décérébrés ; non, DECIMATION se contente des variations rythmiques classiques, inhérentes au Death metal à l’américaine. Et il le fait bien, simplement, sans chichi ni innovation, proposant une violence intense, compact mais diversifiée.
 
Certes, comme tout repas de noël qui se respecte, l’originalité est totalement proscrite, au détriment d’une efficacité indéniable. L’idée ici est plus d’en mettre plein la vue, et non d’essayer de varier les habitudes. Sur cet aspect, ‘Reign of Ungodly Creation’ remplit totalement son rôle.

A l’image d’un repas de noël réussi (et donc lipidiquement exagéré), ‘Reign of Ungodly Creation’ est un bon défouloir post-période de consommation décervelée. A réserver aux amateurs de violence grasse et frontale.

https://www.facebook.com/DecimationTR - 102 visite(s)

2 titres en écoute - 79 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 14,5/20 | Nb de lectures : 8649




Auteur
Commentaire
GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 04/03/2015 à 16h41 - (115973)
Un bon disque dans la moyenne de Comatose, et meilleur que le précédent opus du groupe qui manquait de puissance.

Là c'est plus direct et plus efficace, sans cependant sauter au plafond.

Un disque de death à écouter de temps en temps mais qui ne marquera pas les mémoires



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker