DEATH DECLINE - Built For Sin (Autoproduction) - 25/08/2015 @ 09h03
Bien que DEATH DECLINE voit sa naissance dater maintenant de 2011, il lui faudra quelques années avant de stabiliser son line up autour d'une team réunie autour du même objectif et des mêmes projets. Au départ un peu moins radical que ce qu'il est devenu à présent, le groupe a vu son ton se durcir au fur et à mesure des arrivées de nouveaux membres et de partages scéniques avec des groupes de "mules" comme GOROD ou NAPALM DEATH. Aujourd'hui sûrs de l'identité sonore et de leur style, ils nous présentent leur premier album.
"Built For sin" est donc le premier album de ces nouveaux venus sur la scène Metal. D'ailleurs, si le groupe se définit dans sa bio comme un groupe plutôt Death/Thrash, je ressens pour ma part plus de vibes Metal/Deathcore avec, effectivement, quelques virages plus thrashisants. Une fois ces considérations stylistiques personnelles établies, on va pouvoir creuser un peu plus le bestiau qui ne fait pas l’économie de l'énergie et l'agressivité.

"Are We?", le morceau introductif de l'album est assez sympa car il possède un arpège qu'aurait pu composer MACHINE HEAD, une rythmique à la batterie rappelant les premières heures du Thrash et une voix hurlée bien grasse. Cet assemblage un peu curieux a la mérite de fonctionner de mettre sur orbite "Architect of fears" le rageur premier titre. Double pompe à fond les gamelles (certains passages sont vraiment véloces), riffs à la guitare agressifs et mélodiques (le pont acoustique de "Built for sin" !) et voix allant du growl au "hurlé mélodique", DEATH DECLINE est servi par une prod' moderne et un son parpaing plus dur que ce ne qu'il n'est épais et profond (une prod actuelle qui, malheureusement à mon goût, offre un son de batterie puissant mais manquant de relief). Au niveau des influences, j'ai l'impression par moments d'entendre passer le fantôme bruyant de SEPULTURA période "Beneath the remains", le spectre de MACHINE HEAD à l'époque de "Through the Ashes of empire" (Ah ces petites harmoniques naturelles...) et l'esprit malin de "Antigone" de HEAVEN SHALL BURN, un brin de KILLSWITCH ENGAGE pour saupoudrer le tout, des retours de flammes Death metal et vous obtenez une potée où les accélérations punk/hardcore ne sont pas non plus en disgrâce et où les solos viennent se mêler à l'ambiance générale en déposant des lignes mélancoliques intéressantes. Un sacré mélange.
Les rythmiques sont efficaces, les constructions architecturales des morceaux par moments assez élaborées et certaines chansons dynamiques ("Elevate" est vraiment bien branlé et "Built for sin" tout en nuances avant d'exploser violemment). Encore un peu marqué par les stigmates de la jeunesse, DEATH DECLINE marque cependant une forte envie de proposer sa musique et de brutaliser la mesure. Un groupe à surveiller.




Rédigé par : Pamalach | 13/20 | Nb de lectures : 8290




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker