DEAFHEAVEN - New Bermuda (ANTI) - Selection VS du 05/02/2016 @ 07h33
« Bobos », « Hipsters », « Fake », « Parisiens », « Pédés », et j’en passe. Voila comment les trve metalleux désignent bien souvent DEAFHEAVEN, les blackmetalleux bien coiffés et aux chemises bien boutonnées. Parfois même, on retrouve tous ces adjectifs dans la même phrase de type : « Ces fakes de DEAFHEAVEN et leur musique pour bobos hispters parisiens pédés et vegans c’est vraiment de la merde. Je retourne écouter Satanic Inquisition, *hips* ça, c’est du vrai black metal. White Wine Power *hips* » . Faut dire qu’ils cherchent un peu aussi les mecs, ils claquent des pochettes roses et jaunes, ne parlent pas de satan, ne s’affichent pas avec des bières en main, ne portent pas de corpsepaint, sont signés chez Epitaph, un repaire de punks et ose s’aventurer sur des chemins différents du black metal dit « traditionnel » qui ne l’est plus tant que ça finalement. Pourtant, les mecs s’en foutent un peu et continuent leur bonhomme de chemin en livrant les bons albums les uns après les autres. « New Bermuda » poursuit l’œuvre entamée avec « Roads To Judah » et « Sunbather ». Mais le nouveau bermuda est plus qu’un disque de plus, il apporte sa petite pierre au grand œuvre et permet au groupe de continuer d’évoluer tranquillement, sourd au critiques, sur de sa force et confiant dans sa musique. Et je pense même qu’ils font exprès de troller, les coquins.

Maintenant qu’on a dit ça, on peut lancer le disque qui s’ouvre sur un « Brought To Water » ultra brutal qui en remontre à 99% des groupes de « vrai black » de la scène alors, on va se calmer tout de suite sur la critique. Oui on peut porter des t-shirt cintrés et des chemises boutonnées jusqu’aux cheveux et envoyer des riffs hyper brutaux à démaquiller le copain Abbath. « Brought to Water » est certainement un des titres les plus metal composés par le groupe. Écoutez-moi ce riff qui surgit en milieu de deuxième minute… Malgré ce déchaînement de violence, on reconnait aisément la touche des californiens : tapis de double, voix de chat ébouillanté et des guitares tour à tour doucereuses, tour à tour aériennes, tour à tour froides comme les fjords mais toujours acérées et maîtrisées à la perfection. La deuxième partie du morceau s’engouffre dans des eaux plus post hardcore, comme si le groupe, après avoir voulu montrer qu’il en avait des grosses comme des pastèques est retourné aux affaires. Le morceau s’égare sur des chemins presque pop avec des petits trémolos de guitares à la Mono. Un titre d’une grande simplicité dans sa complexité, très peu de groupes sont capable de rendre des choses complexes hyper simples, c’est le cas de DEAFHEAVEN pourtant qui nous embarque dans un titre de dix minutes qui s’écoute au final comme une pop song de trois-trente. Violence/brutalité/apaisement, traversée des ténèbres et puis lumières. C’est en cela que les californiens sont les chantres du post-black, ils vont plus loin que la noirceur et la haine, ils traversent la vallée des ombres et de la mort pour aller vers la Lumière. Une lumière non pas divine mais une Lumière de Peintre flamand, claire mais toujours un peu inquiétante, un peu triste.

Je vais reprendre mon appellation « spleenmetal » pour qualifier la musique du groupe car je n’ai rien trouvé de mieux à vrai dire. « Luna » est peut-être le titre phare de l’album, plus encore que son prédécesseur quoi ouvrait l’album. « Luna » les représente mieux que n’importe quel de leurs morceaux. Il est la puissance du groupe portée à son paroxysme. Émouvant comme le plus fin du postrock et sauvage comme du Revenge. DEAFHEAVEN c’est un cheval sauvage qui traverse la plaine au galop, c’est d’une grande puissance et en même temps d’une beauté qui vous met la larme à l’œil. C’est beau quoi. Tout simplement. « Baby Blue » avec sa montée de guitares toute en finesse, en langueur et son solo à la Joe Perry. La voix de George Clarke plus black que la plus black de tes copines qui règne sur ce disque, toujours là, dans l’ombre, prête à égorger le premier venu à coup de dents. On se laisse bercer par les longues plages instrumentales, belles à se damner, on lâche prise et BIM, on se fait sauter à la gorge par un géant blond bien coiffé qui, manifestement veut en venir avec la vie. Avec la sienne et avec la notre aussi, parce que c’est con de partir tout seul.

« New Bermuda » est plus ramassé que son prédécesseur. Quarante-cinq minutes contre une bonne heure pour « Sunbather » et ce n’est pas plus mal, ça permet de condenser plus la musique et d’intensifier les émotions, qu’elles soient négatives ou positives, d’aller droit au but, de réfléchir à chaque note posée, jouée, enregistrée, mixée, masterisée. C’est ce qui rend ce disque plus compact mais plus cohérent aussi, les plages plus instrumentales ne donnent pas l’impression de tirer à la ligne gratuitement et les plans les plus durs gagnent en violence. Comme cette moshpart sur « Comeback » par exemple, si sale et voyou qu’on la penserait toute droit sortie d’un groupe de thugcore du New Jersey. La production impeccable du disque rend cette versatilité encore plus efficace, le travail est hallucinant de précision, surtout au niveau du son de guitare à la fois clair et fragile comme du cristal mais lourd et brutal comme le plomb. Tout, dans ce disque respire la maîtrise et c’est… Beau. Pour conclure je citerais un de nos chers commentateurs invités qui sur la chronique de « Roads To Judah » disait ceci : « Le black est la musique des seigneurs, de l'élite de la race humaine; ça, c'est de la musique pour sous-homme en manque de surconsommation et ne vivant que pour le buzz ». Désolé de te décevoir mon ami, mais désormais, DEAFHEAVEN fait partie « des seigneurs, de l’élite de la race humaine ».



Ecoute Integrale - 137 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 17,5/20 | Nb de lectures : 8687




Auteur
Commentaire
raziel
Membre enregistré
Posté le: 05/02/2016 à 10h21 - (119311)
Album intéressant. Un post-BM de grande qualité, même si l'on est pas fan du style.



Moulinexxx
Membre enregistré
Posté le: 05/02/2016 à 10h48 - (119312)
Pareil, à la base pas très fan de ce mélange des genres (black / post-hardcore) mais faut reconnaître que cet album est ultra-classieux.



Madrigal
Membre enregistré
Posté le: 05/02/2016 à 11h44 - (119313)
moins grandiose que le précédent, je reste un poil déçu même s'il est très bon !



AegoroN
Membre enregistré
Posté le: 05/02/2016 à 15h05 - (119316)
Pris séparément, je suis pourtant un amateur éclairé des différents courants à l'origine de l'inspiration de cette grotesque mouvance.
Et je l'affirme d'autant plus sereinement que je suis par ailleurs capable d'apprécier le Hardcore pur jus, sans qu'il n'ait besoin d'être dilué dans des sonorités en adéquation avec mes préoccupations idiosyncratiques, contrairement aux "coreux" progresso-provocateurs dont le chroniqueur semble être un digne représentant.

S'acharner à faire copuler quelque genre musical que ce soit avec le Black Metal, c'est tout simplement chercher à construire du temps en multipliant par zéro.

Le Black Metal "dit traditionnel" n'existe pas : il y a le Black Metal et le reste.
Le Black Metal, musicalement parlant, c'est de la merde. Ce n'est pas de la musique ; cela ne doit pas en être. C'est moins que ça, plus que ça, et autre chose à la fois.
On peut parfaitement tenter de s'inspirer de ses représentations tangibles, se croire apte à le faire évoluer, voire à en dégager la substantifique moelle en grattant les os de son squelette artistiquement décharné, mais en reniant sciemment sa nature politique, sa structure symbolique et sa portée philosophique, on ne peut guère se retrouver qu'avec la merde en tant que matière première constitutive de son petit ego de stakhano-consumériste nihiliste avant-gardiste (soit un artiste accompli) ; ce qui, en soi, n'est guère condamnable que si l'on cherche à faire croire autre chose.



Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 05/02/2016 à 16h36 - (119318)
AegoroN, essaye de ne pas poster des commentaires après la fumette, ça t’évitera de re-lire par la suite les inepties que tu viens décrire. Tu raisonnes comme un vieux ! Deafheaven est l’archétype même du combo moderne, qui mélange tout ce qu’il a en main. Oui, le Metal mélange les genres maintenant, c’est ce que l’on appelle l’évolution.


death_to_false_metal
Membre enregistré
Posté le: 05/02/2016 à 18h14 - (119321)
J'ai toujours été surpris que le métalos moyen ne comprend pas le lien évident musicalement entre le black métal & shoe gaze.
Deux frères jumeaux.



Foo Gazi
IP:85.171.215.221
Invité
Posté le: 05/02/2016 à 20h05 - (119323)
On parle souvent de Black et de Shoegaze alors que moi ce que j'entends c'est du Screamo, un putain d'album de Screamo digne des meilleurs productions d'Envy et P.99 !!!!

Maxgrind
IP:78.122.6.150
Invité
Posté le: 05/02/2016 à 20h54 - (119324)
@Foo Gazi : Deafheaven, du Screamo? Moyennement d'accord mais ça se défend. Par contre, Envy <3

Ce groupe, j'ai toujours bloqué sur un truc, un seul : le chant...

Les passages atmos sont juste sublimes (putain de sublimes même!), les passages black défoncent MAIS ce chant, MERDE... Ça ne colle pas du tout pour moi.

Bref, ça défonce musicalement mais ça m'irrite vocalement :/





Bras cassé
Membre enregistré
Posté le: 06/02/2016 à 03h59 - (119325)
Et tres bonne kro!

Deadpool
Membre enregistré
Posté le: 06/02/2016 à 12h54 - (119326)
J'aime ce groupe et cet album.

J'aime encore plus quand ça emmerde les black metalleux "pure souche"

Seruum
Membre enregistré
Posté le: 06/02/2016 à 18h24 - (119327)
Tuerie absolue. Moins balèze que Sunbather perso (le côte lumineux m'avait eu à l'époque), mais tout de même gros niveau.
@Deadpool : haha tout à fait d'accord !



Cisco
IP:31.33.250.31
Invité
Posté le: 07/02/2016 à 15h06 - (119331)
Très gros fan des deux premiers, j'ai été assez déçu après les premières écoutes

Sur le plan des compos, j'ai trouvé qu'ils avaient perdu le côté grandiloquent et classieux de sunbather pour parfois se parodier eux-même, le paroxysme étant atteint sur le dernier morceau avec le mélange pop-voix du plus mauvais effet.

Les riffs plus trash sont plutôt pas mal branlés mais les leads sont vraiment horribles parfois (sur la première notamment), plus ridicules que réellement naïves

La prod est plus froide et moins riche que celui d'avant à mon sens, et le chant, moins bien produit lui aussi, ne s'inclut plus aussi bien et du coup montre ses limites évidentes.

Bon après, plus je l'écoute et plus je lui trouve de bonnes choses, donc bon. Après Sunbather m'avait retourné dès la première écoute et continue de me retourner aujourd'hui. Donc déception, mais groupe qui avance, et qui emmerde tout le monde. Respect !

Cisco
IP:31.33.250.31
Invité
Posté le: 07/02/2016 à 15h08 - (119332)
PS : quand même du mal à comprendre comment tu peux lui mettre 2 points de plus qu'à Sunbather, qui m'apparaît absolument intouchable !

Nico_Of_The_Dead
Membre enregistré
Posté le: 07/02/2016 à 20h10 - (119333)
Plus direct que « Sunbather », moins magistral et plus prévisible. On peut bien souligner l'originalité du groupe, personnellement je les trouve un peu parodique envers eux-mêmes quand on termine « Brought To The Water » avec des infâmes notes de piano. Sinon, c'est un autre superbe album de la formation. L'enlignement des trois premiers morceaux violents est presque parfait et les deux seconds sont brillamment plus nuancés.

Bael
Membre enregistré
Posté le: 08/02/2016 à 10h37 - (119339)
Pour ceux qui habitent dans l'Est (ou qui veulent bouger), Deafheaven passera le 1er avril 2016 à Karlsruhe en Allemagne.



Tartampion
IP:41.130.51.106
Invité
Posté le: 08/02/2016 à 11h06 - (119342)
J'aime bien pour le côté lumineux, mais les passages indie-rock des années 90 s'y associent assez mal. Ce n'est qu'un avis, j'ai bien remarqué que c'est justement ça qui plaît à beaucoup.

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 08/02/2016 à 16h47 - (119346)
@cisco: Ben je trouve celui ci plus abouti, avec une petite évolution qui me plait bien, la voix plus "black" encore qu'auparavant et les deux premiers titres sont, a mon avis, ce que le groupe a fait de mieux jusqu'ici.

J'aime les trois disques et la démo mais au final Sunbather est celui que j'écoute le moins. Je le trouve un peu trop long et avec un peu de gras là ou celui-ci est plus cohérent je dirais. Après ça se joue a pas grand chose, les notes c'est ce qu'on met en dernier et c'est toujours très subjectif finalement. L'important c'est la chronique plus que les chiffres.


Foo Gazi
IP:62.39.97.163
Invité
Posté le: 09/02/2016 à 12h29 - (119357)
Pareil pour moi. Sunbather délivre son lot de moments forts mais je trouve qu'ils se sont vraiment surpassés ici !

TGW
IP:81.80.112.31
Invité
Posté le: 10/02/2016 à 10h57 - (119373)
Je remarque que le seul commentaire qui sort un peu de l'ordinaire, celui d'AegoroN est fortement critiqué. Pourtant il est très intéressant. D'accord ou pas d'accord, le point de vue se défend. Je dois même dire que j'ai été convaincu même si je suis un fan de Belphegor.

Shawter
IP:109.208.31.85
Invité
Posté le: 11/02/2016 à 16h21 - (119388)
super album. Super groupe.

Humungus
Membre enregistré
Posté le: 14/02/2016 à 06h34 - (119421)
Le post d'AegoroN est très certainement à la fois le commentaire le plus abstrus et le plus intéressant que j'ai pu lire sur ce site.
Mais étant moi-même un minus habens, il m'aura tout même fallu deux lectures avant d'en comprendre toute la subtilité hein...


Yannick
IP:89.80.214.134
Invité
Posté le: 27/03/2016 à 12h21 - (119707)
Vide et peu inspiré pour ma part. Mais si ça plait aux djeunz il faut tolérer

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 28/03/2016 à 09h28 - (119716)
concernant le post d'AegoroN, je n'ai pas répondu car à partir du moment où il base son raisonnement sur le postulat de départ "contrairement aux "coreux" progresso-provocateurs dont le chroniqueur semble être un digne représentant." est faux, je ne vais pas aller plus loin.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker