DEADMEN - Get Lost E.P. (Autoproduction) - 28/01/2015 @ 07h42
Voici venir, sur notre bien belle scène nationale, un tout nouveau groupe basé à Nancy. Et si le combo est bien tout frais, ses membres fondateurs n'en sont pas moins déjà connus de par leurs parcours respectifs.
En effet, on trouve d'un côté Pierre-Yves, bassiste d'AKROMA, ici à la batterie, aux choeurs et aux samples et, de l'autre côté, Damien, guitariste d'INHUMATE, que l'on trouve ici tout naturellement à la guitare mais également au chant, offrant ici une performance puissante et profonde de par ses vocaux écorchés. La basse a été enregistrée par Peter de BLOODY MARY (Heavy Glam from Nancy) qui a, depuis, quitté ses deux compères.

Ne vous attendez pas à un quelconque Grind progressif et/ou symphonique aux accents Glam (genre qui reste à défricher d'ailleurs, des volontaires ?) mais plutôt à une sorte de Sludge mélangé à du Post Metal. En résumé, c'est comme si CULT OF LUNA, EYEHATEGOD et GHOST BRIGADE ne fusionnaient ensemble que pour le meilleur, vous voyez le genre ? Ajoutez à cela quelques touches et autres ambiances venues du Death Metal ainsi qu'un côté Indus non négligeable, bien que très discret, et vous obtiendrez un bien bel E.P. qui, si il ne représente que les débuts du groupe, démontrent de la plus belle des manières que l'expérience fait tout. Car, bon sang !, quelle claque !!

Un E.P. donc qui compte 7 titres, dont une intro, pour 34 minutes mises en son par Damien, guitariste d'ABSURDITY et BLINDNESS (avec également le Damien qui officie ici) qui a su trouver l'écrin sonore parfait pour la musique des DEADMEN. La pochette, quant à elle, est l'oeuvre de TrepanBoub de TREPAN'DEAD et correspond parfaitement au concept, aux titres, aux paroles et à l'ambiance générale du disque.
D'ailleurs dès l'intro, l'auditeur est plongé dans le bain direct. Ici, ce sera lourd, oppressant et malsain. Bonhomme, si tu aimes humer la senteur des marguerites dans un champ au printemps, passe vite ton chemin !
Puis arrive "Birth", le titre suivant, et c'est confirmé : le son des guitares est profond et lourd comme trempé dans du plomb en fusion, le chant est hurlé avec les tripes dans une sorte d'urgence vitale et la batterie se situe à mi-chemin entre l'Indus et des choses plus tribales (dans la lignée du Igor Cavalera de Chaos A.D. ou Mike Bordin de FAITH NO MORE), ce qui semble quelque part logique venant d'un bassiste. Le propos du groupe se fait ainsi plus précis : si la musique est profondément Sludge, elle n'hésite pas à aller s'aventurer sur les terres du Post-Metal et du Death pour proposer un alliage réussi, personnel et surtout très convaincant. Si l'on ajoute par dessus des samples à haute teneur cinématographique démontrant un bon goût certain et cohérents avec les textes (The Way of the Gun, Swimming with Sharks, The 25th Hour, 2001, Angel Heart, Donnie Darko), vous voyez le topo ?
La suite ne fera que confirmer le potentiel des Hommes Morts. Entre "Hate" (leur hit) et ses mélodies malsaines, "Collapse" et son début groovy puis sa fin où les choeurs virils se répondent, "Dust" et son ambiance très GODFLESH (arpèges dissonants, rythme lent, atmosphère lourde), le voyage musical dans l'univers du groupe est un véritable bonheur pour le fan des genres et groupes précités. "Decay", le dernier titre du E.P. peut alors se voir non seulement comme la fin du périple mais aussi comme un excellent résumé de la musique et du talent ici présent.

Depuis, le "dynamic duo" a recruté Fabien (WHEELFALL, PHAZM) à la seconde guitare et aux choeurs ainsi qu'Emilie, chanteuse de KALIYUGA et HUNGRY FOR THE TRUTH à la basse pour les futurs concerts. Gageons alors que les compos prendront vie pour que toutes les subtilités et autres arrangements entendus sur "Get Lost" soient à même d'être le plus fidèlement restituées.
Si l'on ajoute à cela le fait que le E.P. en version digitale n'est qu'à 3 euros (une sortie physique est prévue par la suite), on se dit que rien ne devrait entamer l'ascension de DEADMEN.
Non seulement, il est vivement recommandé de soutenir ce groupe mais surtout, on attend très vite la suite version album avec un travail peut-être plus prononcé sur les synthés car, même si ils apparaissent sporadiquement, ils participent pleinement aux atmosphères sombres et malsaines développées par le groupe.
Un début qui impose le respect, je dis bravo !





Rédigé par : Youpimatin | 8/10 | Nb de lectures : 9024




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker