DEADLY CARNAGE - Manthe (ATMF/Masterpiece) - 14/08/2014 @ 08h29
Poursuivant mon œuvre au sein des groupes de chez ATMF ou de ses ex, transférés chez Avantgarde, après Janus et Tomorrowillbeworse, voici Deadly Carnage et son troisième album, Manthe. Présenté comme du post black metal à fortes influences doom, ce troisième essai est plus intéressant, plus mature, plus abouti que les précédents.

Outre les efforts (très louables en ces temps de je-m’en-branlisme de tout) du groupe pour faire connaître sa musique (j’ai reçu le disque, des explications papiers, un CD copié avec des vidéos pour mieux connaître l’univers du groupe), c’est surtout sa musique qui parle le mieux de lui.

Mélange en effet très équilibré de post black et de doom, Manthe se présente à nous dans un écrin à l’artwork étrange, teinté de mysticisme et de nature. Le mid-tempo est privilégié, comme chez bon nombre de ses partenaires de label pratiquant un style proche. Le son est très correcte, clair sans être trop propre ; il met bien en valeur les instruments comme la voix, qui pratique l’alternance black/voix claire.

Dès l’entame, "Drowned Hope", la structure pose les bases de ce que sera quasiment tout l’album : un mélange de post black et de doom, traversé à intervalles réguliers, en ponts ou en soli, de lead lumineux quasi heavy par instants, presque toujours mélancoliques (sur l’intro de "Dome of the Warders" par exemple, le second titre). On retrouve ici cette volonté de proposer des morceaux axés sur la mélancolie, la recherche de la mélodie qui s’incruste dans la tête et, plus généralement, des changements subreptices de rythmes qui permettent de conserver en permanence l’attention de l’auditeur. Ce second morceau est également parcouru par de délicates notes de flûte traversière du meilleur effet qui accentuent l’impression de voyage et de sérénité qui se dégage de ce titre, en lui conférant un caractère intimiste très marqué.

Il en va de même du très aérien cinquième titre, "Il ciclo della forgia", ultra mélodique, chant en italien, qui suinte la nostalgie par tous les pores. Les grattes semblent tournoyer dans les airs ; elles dressent un mur rythmique intéressant dont les lentes modulations ensorcellent l’auditeur, le transportant dans un état d’hypnose apaisée.

La violence n’est pas évacuée de cet album. Si l’architecture globale des titres semble plutôt construite autour de la recherche de mélodie, Deadly Carnage reste ancré dans l’extrême comme en témoigne l’ultra percutant, quasi black pur, troisième titre ("Carved in Dust"), à la structure ultra dynamique, saccadée et aux guitares très mordantes ou l’avant-dernier, "Electric Flood", court et percutant comme une bifle sur la face de ta maîtresse. La violence n’explose pas à la gueule de l’auditeur ; elle est larvée, prête à sortir du trou puant où elle croupit depuis l’entame, elle fourbit ses armes…

Elle trouvera son exutoire sur "Beneath Forsaken Skies", empruntant la forme d’un doom pesant, lourd, rampant et suintant la crasse. Les accords de plomb sont plaqués d’entrée, le tempo s’est ralenti, la voix gronde, on entre dans une autre dimension. Mais toujours la fameuse recherche de mélodie affleure, dans les lead ou dans la rythmique tout comme cette volonté de moduler le titre, son rythme, sa progression (le pont aux alentours des 2’20 puis la cassure à 3’34).

Au final, ATMF sort de nouveau un produit atypique, intéressant, de qualité et qui mérite largement que vous lui donniez une chance.




Rédigé par : Raziel | 15/20 | Nb de lectures : 10847




Auteur
Commentaire
Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 14/08/2014 à 11h16 - (113216)
Très bonne découverte !

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 28/08/2014 à 00h19 - (113319)
Vraiment excellent, je suis très fan.


volf
IP:141.255.136.31
Invité
Posté le: 19/12/2014 à 10h37 - (115233)
Excellent album, du black moderne et intelligent.

Loubardlourdingue
Membre enregistré
Posté le: 08/05/2015 à 11h49 - (116654)
je découvre l'album et je trouve ce groupe assez bluffant, je m'en vais creuser un peu !



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker