DEAD - Hardnaked... But Dead (F.D.A.) - 23/03/2012 @ 08h59
DEAD, ou l’une des plus injustes absences de reconnaissance "médiatique". Lui qui, en dépit de ses 5 albums, 4 EP, 5 splits et 2 compil’, n’a jamais vraiment acquis de statut ‘culte’ auprès du public metalleux.
Le trio allemand célèbre avec "Hardnaked... But Dead " son retour discographique sur la scène Death ("For Lovers of the New Bizarre", sorti cet été, n’était qu’une réédition).
Non, Dead n’est pas mort. (Désolé...)

Groupe précurseur et inventif, formé il y a plus de 20 ans, DEAD a su à l’époque créer un style unique, posant les bases musicales du Death/Grind, ou grinding Death. Bases reprises et améliorées par la suite par des groupes comme ROMPEPROP, HAEMORRHAGE ou MUCUPURULENT. Adulé et reconnu par l’ensemble des groupes de la scène ‘Grind/Death’, Dead n’affole pas pour autant les compteurs dans le cœur des fans. Il faut dire aussi qu’après des débuts fracassants et intéressants, le trio a peu à peu évolué vers une musique très (trop...) Death Metal, délaissant peu à peu le côté Goregrind, et les accès de violences associés.

De Sleaze Grind sur son précédent méfait ("In the bondage of vice" en 2009), le groupe a poursuivi son évolution musicale entamée depuis de longues années, écartant encore un peu plus ses penchants Grind pour se concentrer dans le groove du Death. Aboutissant ainsi à "Hardnaked... But Dead ", album constitué de 9 titres (et une intro), qui n’ont de Grind que la thématique.
Car si le groupe se complait encore et toujours dans ses penchants "SM, Bondage, voyeurisme, perversion sexuelle et autres joyeusetés pour adulte", musicalement l’orientation est totalement Death Metal, parsemée d’un certain feeling Rock ‘N Roll.

Bâties sur les vieilles mais solides fondations des années 90, les titres sont classiques, entraînants, mais possèdent cet arrière-goût de déjà vu, un peu comme la gentille péripatéticienne en bas de chez vous, qui vous fait la cravate de notaire pour la centième fois. A l'image de cet album, on y retourne toujours, plus pour s’occuper que par véritable plaisir.

Quelques gentilles accélérations viennent parfois vous sortir de votre torpeur léthargique, rappelant que le batteur connaît autre chose que les mid-tempos.
Cette absence de rebondissements rythmiques est d’autant plus dommage que les riffs et hurlements sont plutôt bons. Variés, dodus, groovy, acérés, rapides pour les premiers. Graves, grognés, caverneux, pour les seconds. Classiques, typiques du groupe et du style. Mais suffisant pour personnaliser les titres, et apporter un côté plaisant.

Quelques samples ou dialogues s’incrustent par moments, rappelant le goût prononcé de DEAD pour l’humour et le second degré ; qui encore une fois, ne se prend pas la tête, et balance ses titres tranquillement, comme d’autres vidangent quotidiennement leurs bourses devant un film d’amour dématérialisé sur l’écran d’ordinateur 19’’. Quelques blastbeats réglementaires parsèment certains morceaux, apportant un léger regain d’agressivité. Un peu comme les derniers soubresauts d’honneur du coït, avant le repos mérité du guerrier.

Plus mou que son prédécesseur, "Hardnaked... But Dead " illustre l’album typique sans réels défauts, mais dont on ne retient pas grand-chose. Du Death’N Roll légèrement violent, et plaisant. Mais pas transcendant.

Si vous aimez votre JUNGLE ROT sans accélérations, si vous préférez le PUNGENT STENCH des débuts, si vous ne vous épanouissez que dans un DEBAUCHERY peu violent, alors "Hardnaked... But Dead " vous plaira sans aucun doute.
Si non...

http://www.dead-slaves.com/home/ - 112 visite(s)

__DeadSpace__ - 94 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 11/20 | Nb de lectures : 11585




Auteur
Commentaire
Chain
IP:109.212.87.25
Invité
Posté le: 23/03/2012 à 18h09 - (101261)
C'est toujours aussi mou, malheureusement.... Comme Mucupurulent, Dead a une évolution vraiment décevante. Ca s'écoute toujours mais c'est quand même pas folichon, surtout comparé à leurs débuts. You'll never know pleasure... et la compil de leurs EPs, c'est un autre niveau.

tommy
IP:188.154.21.25
Invité
Posté le: 25/03/2012 à 11h28 - (101280)
De Dead, je retiendrai surtout l'excellent "V.I.P", sorti en 99.

Amduscias
IP:77.202.36.59
Invité
Posté le: 26/03/2012 à 00h28 - (101290)
C'est fou l'espèce de culte autour de ce groupe, alors que ça a toujours été mou et chiant...

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker