DAWNBRINGER - Night of the Hammer (Profound Lore) - 12/02/2015 @ 07h47
Depuis le dernier album de DAWNBRINGER chroniqué dans nos colonnes, Nucleus, en 2011, le groupe n’a pas chômé, mais nous sommes passés à côté. Un EP et un album plus tard, nous voici fin 2014, toujours sur Profound Lore, et avec le sixième album des américains. J’avoue découvrir le groupe avec cet album, malgré son statut culte. La fiche fournie avec le disque indique bien le côté underground du groupe, la « pépite cachée du heavy metal américain ». Ok, pas de soucis. Bon il faut dire que Chris Black, tête pensante du groupe, est plus connu pour sa participation à NACHTMYSTIUM ou comme chanteur de HIGH SPIRITS. D’ailleurs, il faudra que je me penche sur son dernier projet, METALUSAFER, hommage au METALUCIFER japonais, soit le meilleur groupe de heavy metal du monde.

Mais je m’égare, il s’agit de parler de Night of the Hammer, dernier bébé de DAWNBRINGER. Le groupe évolue ici dans un heavy metal foncièrement old school, rappelant furieusement les débuts de la NWOBHM, avec une manie tout de même à forcer sur le frein. Le titre "Hands of Death" est typiquement dans la mouvance heavy britannique des années 80, avec solo endiablé et rythmique galopante. Mais globalement, on a plutôt affaire à un ANGEL WITCH sous xanax. Le rythme est ralenti, tantôt rock tantôt doomy, avec par moments une touche de folk. "One-Eyed Sister" débute avec une intro folk, puis tourne assez rapidement au doom old school. En parlant de doom, le titre "Damn You" est lourd, pesant et plombant, avec un final heavy qui donne envie de headbanger dans son salon ! "Nobody There" est quand à lui un titre très rock, assez tubesque dans son genre, avec son refrain mémorisable facilement. Night of the Hammer est un album assez varié, les morceaux se suivent sans se copier, mais tout en gardant l’identité d’ensemble. D’ailleurs, cette identité est l’ambiance sombre et désabusée développée tout au long des dix titres et 40 minutes. La pochette illustre d’ailleurs bien cette ambiance, désolée et froide.

Je parlais de variété, le groupe ajoutera même en fin d’album des passages black surprenants, mais qui tombent un poil sur la soupe après les autres titres. En particulier le titre "Not Your Night", qui n’est finalement pas très convaincant et tombe un peu à plat. Le titre "Funeral Child" est un hommage à King Diamond, dans sa structure, mais surtout son chant, alternant voix très haut perchée et plus grave. Ces passages dénotent un peu trop à mon goût par rapport au reste du disque. Mais le souci de cet album est finalement que si tout est bien exécuté, on a du mal à voir où le groupe veut en venir. Il s’éparpille un poil dans ses idées, et même si l’ambiance est respectée, musicalement c’est un poil fouillis.

Night of the Hammer est un bon album, porté par un excellent chanteur, des bons riffs et une ambiance personnelle et particulière. Dommage qu’il se perde parfois dans des directions contestables. Il n’en reste pas moins un bon album de heavy/rock doomy, idéal pour se détendre en fin de journée avec une bonne IPA bien fraiche !




Rédigé par : Skay | 14/20 | Nb de lectures : 9310




Auteur
Commentaire
gardian666
Membre enregistré
Posté le: 12/02/2015 à 21h58 - (115704)
J'ai pas mal fait tourner cet album il y a quelques mois, ça me plaisait bien même je n'appréciais pas tout.

Je me le ré-écouterai ce week-end.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker