DAVID SHANKLE GROUP - Still a Warrior (Pure Steel) - 05/06/2015 @ 07h32
Connu pour avoir été guitariste et compositeur pour Manowar de 1988 à 1994 (jouant sur « The Triumph of Steel »), David Shankle a lancé sa carrière solo au début des années 2000 et publié 2 albums via Magic Circle Music, le label géré par Mr. DeMaio. En 2008, la stabilité du line-up de son David Shankle Group s'avère pour le moins compliquée, pas moins de 3 chanteurs, 2 claviéristes et 1 batteur y passent quelques semaines sans qu'un quelconque équilibre ne pointe le bout de son nez.

Depuis, peu de nouvelles nous parvenaient du camp DSG jusqu'à un message promotionnel du sérieux label allemand Pure Steel Records, écurie apte à relancer la carrière du très bon guitariste américain. Malgré une pochette caricaturale et un titre d'album prêtant autant à sourire, le message est passé et David est toujours un guerrier du heavy metal. De là à penser que « Still a Warrior », bien qu'il diffère dans les intentions (ici point de heavy épique/sympho), soit meilleur et plus digeste que les derniers Manowar ? Oui et non. Par ailleurs, épaulant depuis 2009 David, le chanteur Warren Halvarson (Damien Thorne) peut ici enfin être entendu en studio, il déroule des envolées dans les aiguës classiques mais maîtrisées, rappelant Brian Ross avec Satan. Si vous n'aimez pas les voix haut perchées, n'allez pas plus loin surtout avec le paragraphe qui suit.

DSG a beau opter pour un heavy assez couillu, de celui qui vous accroche les esgourdes en une écoute, je ne peux occulter le défaut majeur de cet album, en l'occurrence sa production : la batterie est tantôt trop en avant (surtout la double pédale qui sonne pas très jolie à l'oreille) ou cantonnée à un petit rôle en arrière plan, sans compter qu'en plus les cymbales sont sous-mixées, à la limite de 'parasiter' le son ; les lignes de guitares semblent parfois en décalage avec le chant tandis que les soli donnent le sentiment d'avoir été enregistrés dans une salle de bain. Et ça la fout un peu mal quand on sait qu'il s'agit là d'un album presque de shredder, à l'image de ces 2 instrumentaux, « Demonic Solo » (tiré du film Jezebeth) à l'exécution supersonique mais ne durant qu'une minute et 30 secondes, et surtout « The Hitman » culminant à près de 9 minutes de branlette de manche démonstration de guitares avec une multitude de soli interprétés par pas moins de 7 musiciens différents, dont Tommaso Vitali (Seven Gates), Parker Lundgren (Queensrÿche) et Joe Stump (HolyHell). Mais assez étonnamment, les soli sont ici moins desservis par le son.

Bref, il est quand même dommage d'avoir en 2015 une production qui enlaidit à mon goût les compositions, d'autant que nous sont servis à quelques reprises des claviers assez mal ajustés, servant juste à décupler le brouhaha sonore. Fort heureusement, les titres ne s'avèrent pas désagréables à l'écoute, ça joue sur un rythme élevé sans chercher à nous en mettre plein les mirettes (« Fuel for the Fire » efficace dans son rôle) ; tous les soli sont de haute volée, délivrés par un David Shankle encore en pleine possession de ses moyens. Au final, « Still a Warrior » n'est pas un album vilain, ni mémorable, simplement le bagage technique des musiciens et le fond même de l'album ne sont pas valorisés par la production, ce qui devient rédhibitoire après quelques écoutes. Dommage.



Facebook DSG - 84 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 13,5/20 | Nb de lectures : 7693




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker