DARKTRANCE - Pessimum (BadMoodMan/Solitude) - 13/01/2014 @ 07h46
BadMoodMan Music, la division du label russe Solitude Productions, a été créé pour tout ce qui ne rentrait pas dans le cadre de Solitude Productions, à savoir le Funeral Doom à la SKEPTICISM, EVOKEN ou SHAPE OF DESPAIR. C’est donc logiquement que DARKTRANCE s’est retrouvé dans la division BadMoodMan vu qu’il donne plutôt dans le Black dépressif. Enfin, c’était le cas pour les deux premiers albums de ce projet ukrainien, Ghosts in The Shells (2008) et Beyond The Gates Of Insanity (2009), deux disques de Black/Doom tout à fait communs. DARKTRANCE n’était donc pas spécialement inclassable mais pour son 3ème album, les choses vont changer. Le projet de Deimos n’aurait définitivement pas sa place sur Solitude Productions même tant son Metal n’a rien de « Funeral », mais œuvrant toujours dans une sorte de Black/Doom, désormais bien éloigné du DSBM des débuts…

Le label parle pour Pessimum d’un virage à la FORGOTTEN TOMB mais ça n’est pas vraiment le cas non plus, malgré quelques riffs plus rock’n’roll peut-être. DARKTRANCE propose désormais une sorte de Dark Metal mâtiné de Black/Doom, de Metal gothique et même de Metal avantgardiste. Oui, car malgré un départ classique, "Anthem of Melancholy" balance riffs torturés et vocaux hallucinés presque screamo, avant de partir dans des chants clairs doublés de mélodies qui nous ramènent directement au Metal avantgardiste norvégien, VED BUENS ENDE et CODE période Nouveau Gloaming en tête. C’est agréable et surprenant surtout que DARKTRANCE y appose sa patte à l’aide de superbes claviers. Un opener de 8 minutes complété par deux morceaux, "Soul Collectors" et "Pessimum", dans la même veine mais en version plus directe, riffs incisifs, ambiance sombre, assauts black et breaks mystiques à l’appui.

Avec ce trio d’entrée on pouvait s’attendre à une bonne surprise, mais hélas DARKTRANCE va vite laisser de côté cet aspect avantgardiste pour montrer qu’il a plusieurs cordes à son arc, mais les autres cordes sont plus fragiles. Pourtant, on se laisse prendre au jeu de "Day X" avec son chant plus posé, ses claviers cotonneux et ses bidouillages électroniques qui me font penser à ce que ERDH a fait cette année. Et je suis dans le mille : "Evening Again", sorte d’interlude de luxe, aurait tout à fait pu figurer sur Resilient, possédant la même science de l’ambiance électronique dépouillée appuyée par des vocaux murmurés. Jusque là Pessimum était très intéressant mais la suite va se gâter : DARKTRANCE prend un virage Metal gothique/doom bien peu convaincant, à la recette attendue à savoir des couplets en chant hurlé et des refrains en chant clair, chants devenant assez rébarbatifs surtout le clair bien moins maîtrisé que le chant « avantgarde » des 3 premiers morceaux. Les mélodies sont mal amenées, surtout que la production n’est pas à la hauteur, et DARKTRANCE n’a finalement pas le bagage nécessaire pour pondre de bons morceaux du genre, alors qu’il se distinguait sur des choses moins convenues ! "Whispers of the City in Blood" et "Rejection", qui lui repart dans une veine plus Post-Black avec des breaks goth, sont particulièrement interminables alors qu’ils ne durent pas spécialement longtemps.

DARKTRANCE parviendra néanmoins à terminer son Pessimum de 65 minutes avec les honneurs, grâce à "Hills of Coma" qui rappelle FORGOTTEN TOMB (mais… le vieux) et qui est parsemé de breaks déglingués très bizarroïdes, et du final "Last" qui est plutôt prenant grâce à des claviers épiques, des compositions accrocheuses et des chants variés. DARKTRANCE parvient donc à pondre de belles choses mais il est fort dommage que Pessimum soit coupé en deux, avec une partie centrale plus gothic/doom passablement ratée et finalement inutile, les 5 premiers morceaux et les deux derniers se suffisent nettement à eux-mêmes. DARKTRANCE s’est acheté une originalité, même si paradoxalement le début « avantgardiste » n’est pas si original que ça, mais cet album souffre de lourdeurs et de petits défauts de forme (comme ce chant hurlé souvent irritant et un mixage discutable), qui l’empêchent d’être abouti. Ça partait très bien mais ça déçoit au final, quoi. C’est déjà mieux que les deux premiers albums, et DARKTRANCE se montre sous un jour assez prometteur, il ne lui reste plus qu’à abandonner le gothic/doom sans saveur et faire quelques petites améliorations et il pourra, je n’en doute pas, sortir un album plus ambitieux qui pourra être une véritable révélation.


Rédigé par : ZeSnake | 13.5/20 | Nb de lectures : 10990




Auteur
Commentaire
bangala
IP:195.221.155.2
Invité
Posté le: 13/01/2014 à 08h44 - (110693)
oh, un groupe dont j'avais totalement oublié l'existence. Ghost In The Shells avait beaucoup tourné à l'époque et même si le suivant ne m'a pas autant botté le morceau titre est excellent. merci pour cette chro !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker