DARKTHRONE - The Underground Resistance (Peaceville) - 22/03/2013 @ 07h58
Skäy
La Résistance, on s’y connait en France. Y en a qui s’y sont cassé les dents (et les voies ferrées). Alors quel autre pays que le nôtre pour juger correctement ce nouvel album de DARKTHRONE ? Mine de rien c’est leur seizième album. Et ces deux connards sont toujours en pleine crise d’adolescence… Après nous avoir cassé les oreilles avec du punk, ça sera quoi leur prochaine connerie ? En écoutant et potassant ma chronique, je suis allé relire la chronique non pas du précédent, mais celui encore d’avant, "Circle the Wagons", écrite par le sémillant Zoltar. Je cite : « Fenriz et Nocturno Culto sont quand même désormais beaucoup plus fendards avec une plume rose dans le cul. Donc arrêtez vos conneries les gars et faites votre coming-out une bonne fois pour toute, histoire que l’on en finisse et que vous ne sortiez plus d’albums aussi schizophrénique que ‘Dark Thrones & Black Flags’… »

Bon, la plume rose n’est pas de rigueur cette fois-ci, mais on a le droit au spandex et à la permanente ! Il faut dire que les mecs continuent de se foutre de la gueule du monde, de ne faire que ce qu’ils veulent, et continuent d’explorer leurs influences. Mais malheureusement, on a encore une fois droit à un album en demi-teinte. Pourtant, "The Underground Resistance" commençait plutôt bien, avec le très thrashy "Dead Early", véritable ode au proto black des 80’s. Les riffs sont tranchants et le rythme décoiffe. Sans oublier une basse bien ronflante (l’intro est énorme rien que pour ça !). Et dès le deuxième morceau, tout bascule. Une intro lourde, mid-tempo, limite doom metal. Et au bout d’une minute trente, le rythme s’accélère, typé speed metal, et le chant de Nocturno Culto, clair. DARKTHRONE qui fait du speed à la mode des 80’s ? Ben oui, et alors, ils font ce qu’ils veulent. Je me surprends à accompagner de ma douce voix aiguë les « Valkyriiieuh » pendant le morceau.

La suite, on retombe encore dans les travers débiles du groupe avec un morceau proto-black que n’auraient pas renié CELTIC FROST ou VENOM des débuts. Bête et méchant, le titre n’est pas très rapide, mais tranchant avec des vocaux bien rétrogrades et baveux de l’ami Ted. Sur le suivant, "The One You Left Behind", on retrouve du chant clair, assuré par les deux zigotos. Encore une fois, on retrouve un proto-black limite speed metal. Le chant est d’ailleurs ultra basique, notamment le refrain, beaucoup trop simple. Le suivant revient dans le bas du front, très proche de "Lesser man". La durée est par contre bien différente, puisque le titre traîne pendant plus de 8 minutes. Un peu longuet à mon goût, mais ça passe. Enfin, pour terminer, le morceau le plus long enregistré par le duo, "Leave No Cross Unturned". 13 minutes de proto-black en boucle, à l’ancienne, 3 riffs dans tout le titre, mais balancés au taquet, le rythme est effréné pendant une bonne moitié de morceau. L’autre moitiée plus mid-tempo pour varier les plaisirs du morceau, mais qui ne manquera pas de faire headbanguer les poilus imbibés qui écouteront l’album.

Finalement, on peut noter deux grands axes dans cet album : les morceaux écrits par Nocturno Culto et ceux écrits par Fenriz. Pour le premier, les titres 1, 3 et 5, ce sont certainement les morceaux les plus classiques du Darkthrone post-2005, résolument proto-black orienté black/thrash, dans la lignée des VENOM originels. Les titres de Fenriz remontent un chouilla plus dans le temps et surtout changent d’influences, avec une grosse inspiration speed/heavy metal. Si les titres de Nocturno Culto sont efficaces, j’ai une préférence pour ceux de Fenriz, plus directs et fédérateurs. "Valkyrie" et "Leave No Cross Unturned" ont fuité avant avant la sortie ont aiguisé ma curiosité. Mais à l’écoute de tout l’album, je suis un peu resté sur ma faim. J’avoue avoir attendu que tout l’album sonne comme ces 2 titres, ce qui n’est pas entièrement le cas.

Ce qui est sûr, c’est que comme d’habitude, il faut prendre cet album de DARKTHRONE pour ce qu’il est : un hommage à la musique que le duo aime et écoute. Les haters vont une nouvelle fois cracher sur l’album, les fans vont l’élever au panthéon du metal. Pour ma part, je dirais que le foutage de gueule n’est pas allé aussi loin que le promettait les extraits avant la sortie, et qu’il manque un truc pour avoir une Sélection. En attendant, le groupe s’est sorti de sa routine black/punk/thrash des 2-3 albums précédents, et ça, ça fait plaisir à entendre. En tout cas, s'ils contiuent dans la voie de Valkyrie, il vaudrait mieux changer de nom, je propose DARKTHRÖNE.

Hail the Resistance !!

14/20

Seb On Fire
« Ça va devenir vrai dans cette pièce pour quelques instants t’entends ? » (Roi Heenok)

On ne va pas refaire une énième fois le débat sur DARKTHRONE, groupe plus « kvlt » et plus « trve » que n’importe quel autre, on va simplement essayer de parler de « The Underground Resistance » en toute tranquillité. Mais on s’y est quand même collé à deux parce que DARKTRHONE ne sera jamais un groupe comme les autres. Insaisissable. On avait laissé les deux marlous vétus des leurs guenilles punk/crust rockeurs aux bides gonflés par la bière, on les retrouve aujourd’hui vêtus de cuir, de spandex et de baskets montantes, bougeant leur tête au son du Metal (le vrai) du Thrash (le vrai) et du Doom (le vrai aussi). Les deux compères nous emmènent une fois encore en voyage vers le milieu des années quatre-vingts, en l’an de grâce 1986.

L’album s’ouvre sur un morceau speed, couillu, sentant la bière et bas du front. Du pur Nocturno Culto. « Dead Early » fait le lien entre ce disque et les dernières livraisons du groupe. L’influence crust est toujours présente mais on retrouve un son un peu plus dur, quelques réminiscences pré-black metal à la Venom, Hellhamer ou Bathory mais aussi une petite touche Black Flag ou Cro-Mags, dont les premiers disques sont sortis en 1986. « Dead Early » place le disque sur les bons rails et rentre dans le tas immédiatement. Quelle belle entrée en matière, pêchue, portée par une grosse basse et la voix de Nocturno. Puis Fenriz entre en scène avec un morceau plus typé True Heavy Metal malgré une introduction doom. J’avoue, j’ai toujours eu un peu de mal avec la voix de Fenriz et c’est toujours le cas. Si Nocturno va droit au but, Fenriz fait plus de chichis et pousse sa voix, qu’il ne maîtrise pas toujours, dans ses derniers retranchements et ça pique franchement un peu sur certains aigus haut perchés.

On remarque vite que Fenriz aime les morceaux épiques, les atmosphères de batailles à dix contre un et l’héroïsme viking tandis que Nocturno lui aime le gros son (enfin façon de parler avec DARKTHRONE), le thrash qui tache et le Metal qui fait mal. Voilà les deux axes du disque. Cette disparité est une arme à double tranchant car l’enchaînement des genres relance toujours la machine mais en même temps le disque perd en homogénéité. On patiente en attendant que notre Norvégien préféré reprenne place derrière le micro. « Lesser Man » s’impose comme le meilleur titre de l’album, du moins le plus efficace avec son riff casse-brique, son solo d’enfer et sa reprise presque hardcore (les Cro-Mags toujours présents dans l’ombre). On retrouve même un pur riff black metal tout droit sorti de « Transylvanian Hunger » sur « Come Warfare, The Entire Doom », dernier morceau signé Nocturno Culto avant que Fenriz ne clôture les débats avec « Leave No Cross Unturned » en version longue cette fois (la version leakée sur le net était amputée de moitié). Personnellement la version courte m’allait très bien, la longueur du morceau le prive d’une bonne partie de son efficacité et Fenriz en fait, une fois de plus, beaucoup trop avec son chant qui frise le risible sur certains passages. Contrairement à mon estimé collègue ma préférence va nettement vers les titres de Nocturno Culto, plus bruts, moins épiques et portés par une voix qui sied beaucoup mieux à la musique du duo. « Dead Early », « Lesser Man » et « Come Warfare » sont de vraies grosses pièces de Metal qui rendent hommage à tous les styles et sous-styles engendrés. Le duo connaît le Metal sur le bout des doigts et sait comment faire sonner tout ça mais ils sont aussi trop versatiles. « The Underground Resistance » est un album vrai, honnête, frais, varié et réalisé avec sa sueur et ses tripes. Le groupe évolue encore au meilleur moment, il faut juste que le duo comprenne ceci : c’est Nocturno qui doit tout chanter. Pour terminer et paraphraser le titre, les trves rejoindront la Resistance, les autres peuvent crever la gueule ouverte et aller se faire voir chez Scott Burns.

16/20


Rédigé par : Skay On Fire | 15/20 | Nb de lectures : 14945




Auteur
Commentaire
Ennemie
IP:85.69.91.246
Invité
Posté le: 22/03/2013 à 12h14 - (106637)
J'ai l'album depuis près de deux semaines. Je lui metrai un 10/20. Rien d'exeptionnel, assez bien fichu mais il n'y a vraiment qu'une musique qui reste en tête: Valkyrie. Je l'ai écouté deux fois, plié et rangé.

Bon, puis citer Mr Beauséjour dans une chronique de Black Metal, c'est vachement Allemand. Puis-ce que tout est Allemand, t'entend. Rien à voir avec les noirs, rien à foutre de les noirs.
Darkthrone a perdu ses gros trousseaux d'clef d'patron.


Blomkvist
Membre enregistré
Posté le: 22/03/2013 à 12h22 - (106638)
Je suis déçu par cet album. Il n'a plus rien à voir avec leur espèce de black'n roll que j'avais beaucoup apprécié sur "Circle The Wagons" et les précédents. Certes, pourquoi pas, mais franchement c'est assez peu inspiré, répétitif, court, mal chanté (faites-le taire ce Fenriz, pitié !).
Donc je l'aurais écouté 4 fois et puis on verra si je le ressors dans quelques semaines/mois...




Arioch91
Membre enregistré
Posté le: 22/03/2013 à 13h49 - (106639)
J'ai failli acheter l'album mais entre temps, j'ai écouté "Leave No Cross Unturned" et comment dire...

La voix qui part dans des aigus bien louches, ça m'a gavé.

Et puis, les groupes qui jouaient des trucs pareils y a 30 ans faisaient ça vachement mieux.

Bref, merci Youtube !



mydrin
Membre enregistré
Posté le: 22/03/2013 à 17h45 - (106644)
Effectivement merci Youtube, çà évite les mauvaises surprises, c'est horrible



Ennemi
IP:81.252.135.249
Invité
Posté le: 22/03/2013 à 19h25 - (106646)
Grave. Je ne comprend pas comment des gens amateurs de musique et de Darkthrone aiment cet album, il n'y a qu'un titre que j'ai retenu...
C'est un album que peut être que les fans de vieux hard rock/heavy pourraient trouver amusant, et encore il est tellement kitsch par rapport a ce qui sort de ce style..

Le Moustre
IP:93.28.103.173
Invité
Posté le: 22/03/2013 à 20h35 - (106647)
Ben, moi je lui trouve une âme, à cet album : hétéroclite, entraînant, avec des influences nobles (Agent Steel, Celtic Frost, Venom, Bathory), il est assez atypique et frais.

Bref, j'apprécie la variété de style, les morceaux bien sympas et le culot.

Je précise que c'est le premier Darkthrone que j'achète depuis "Soulside Journey" qui a longtemps tourné en boucle.

Diboli
Membre enregistré
Posté le: 22/03/2013 à 20h45 - (106648)
Ils ont touchés le fond, et ils creusent encore...



Dittohead
IP:90.32.118.107
Invité
Posté le: 22/03/2013 à 21h51 - (106649)
Incroyable! je n'aurai jamais penser que Darkthrone deviendrait un rigolo. Cet album n'aurait même pas eu la moyenne sans le nom du groupe sur la pochette.

Crom-Cruach
IP:82.122.40.6
Invité
Posté le: 22/03/2013 à 23h11 - (106651)
Une merde sans nom, un foutage de gueule fabuleux. Les blagues les plus courtes étant les meilleurs, achevons Nokturno Gogolo et son pote le Louveteau...
Ou alors la définition du mot "épique" a changé dans le dico.

Skay
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2013 à 00h24 - (106655)
Si vous voulez du gros son et du bon chant, retournez écouter Bullet for my Valentine. Pour les autres, il y a Darkthrone !



Keyser
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2013 à 08h46 - (106656)
J'adore les extraits. Je vais peut-être acheter un album de Darkthrone pour la 1ère fois de ma vie!



mydrin
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2013 à 09h04 - (106657)
j'invite les chroniqueurs à investir dans un flacon "d'Audispray" :-) comme signalé plus haut si ce n'était pas noté Darkthrone sur la cover, çà sentait le 5/20

Crom-Cruach
IP:82.122.40.6
Invité
Posté le: 23/03/2013 à 09h26 - (106658)
Keyser, quand tu auras écouté l'album en entier, ta raison reviendra. :)

jfkool
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2013 à 09h43 - (106659)
c clair c naze

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2013 à 10h00 - (106661)
Ouais vous avez raison, on ne l'a même pas écouté, on a vu Darkthrone et on a collé une bonne note au pif.

Zebrowsky
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2013 à 10h16 - (106662)
Étant fan de Darkthrone (les vieux surtout), trouvant la période black'n roll sympa (sans plus), j'ai osé donner une chance à cet album. Il m'a tout d'abord pas mal décontenancé, il y a de quoi faut dire. Et puis il s'est laissé apprivoiser tout seul. Et maintenant je me le remets régulièrement.

Je fais partie de ceux qui apprécient tout particulièrement les titres de Fenriz, bien plus groovy et pêchus.

Bref un album vraiment très sympa, pas non plus un classique à ranger au panthéon du metal. Mais un bon Darkthrone nouvelle génération, c'est déjà largement au dessus du lot de beaucoup de sorties actuelles.



Blomkvist
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2013 à 10h17 - (106663)
Non mais 6 titres ! 6 titres long et inspirés je veux bien, mais là c'est court, beaucoup trop, et les deux derniers qui dépassent 8 minutes (le fallait-il ?) sont ennuyeux au possible. Comme les premiers en plus...
Et cette voix, ces refrains à la con, argh, j'y reviens mais... roh... argh, non !



Crom-Cruach
IP:82.122.40.6
Invité
Posté le: 23/03/2013 à 11h00 - (106664)
Le genre de plaque qui à haute dose te fait fuir la résistance pour devenir collabo'.
J'ai arrêté à le troisième écoute pour ne prendre trop de risque.
VENOM est et à toujours éte bien plus rock que ces baltringues et quand on est fan de Viking, on ne leur met pas de cornes sur le casque, même mes élèves de primaire savent ça.

cherokkee
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2013 à 12h11 - (106665)
Jamais beaucoup écouté Darkthrone, mais j'ai trouvé ce disque assez bon, surtout les "Walkyria" et "Leave no Cross". Moi j'aime bien la voix de Fenriz, certes ce n'est pas Bruce Dickinson, mais il s'en fout, il y va quand même, et il écrit des morceaux heavy qui ont quand même une teinte viking bien à eux...




TyrannyForYou
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2013 à 12h35 - (106666)
J'aime bien cet album, mais je serai bien incapable de dire pourquoi !!?



Skay
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2013 à 14h13 - (106667)
A noter que le riff d'intro de Valkyrie ressemble beaucoup à un thème d'Ulysses 31, Au Royaume d'Hadès



hans
IP:217.79.179.57
Invité
Posté le: 23/03/2013 à 16h12 - (106669)
Cet album est vraiment excellent.

ennemi
Membre enregistré
Posté le: 23/03/2013 à 17h34 - (106670)
l'ennemi, le vrai, trouve cet album très bien

Jean Kulasek
IP:78.227.196.222
Invité
Posté le: 23/03/2013 à 22h29 - (106673)
J'ai aimé. Je ne comprends pas, je n'ai jamais aimé ce groupe auparavant. 16/20

hans
IP:217.79.179.57
Invité
Posté le: 24/03/2013 à 11h29 - (106674)
un des albums de l'année pour tout ce qu'il représente et le doigt dans le cul qu'il met aux amateurs de chiasse moderne

Sheb
Membre enregistré
Posté le: 24/03/2013 à 17h22 - (106678)
Très bon album



grozeil
Membre enregistré
Posté le: 25/03/2013 à 12h42 - (106686)
Ouais, très très bon, un hommage aux racines du métal. Doit y avoir que les vieux cons qui comprennent ça. Et single de l'année pour Leave no cross unturned!



vincesnake
Membre enregistré
Posté le: 25/03/2013 à 20h11 - (106690)
Une bonne surprise pour ma part alors que la période Punk ne m'emballait pas des masses !



b.
IP:128.78.167.112
Invité
Posté le: 27/03/2013 à 09h23 - (106714)
+ 1 Jean Kulasek et hans

Anonymous
IP:90.51.63.47
Invité
Posté le: 24/08/2013 à 22h37 - (108744)
En attendant vous faites quoi musicalement tous autant que vous êtes ?

Emil Louis
IP:2.5.89.211
Invité
Posté le: 30/10/2013 à 13h57 - (109738)
Alors les pédés on ecoute le nouvel album de korn en boucle ?

L'album de darkthrone est terrible et petite quenelle au passage a tous les groupes et producteurs qui ont besoin d'artifices pour sonner... NON TRIGGERED DRUM on this record !!!

Zabuuu
Membre enregistré
Posté le: 22/10/2014 à 16h56 - (114294)
Une tuerie monumentale 18+

resistance
IP:82.67.240.24
Invité
Posté le: 26/10/2014 à 13h58 - (114338)
On dirait qu’il est devenu de "bon goût" public de casser le travail du duo à chaque nouvelle sortie. C’est VRAIMENT regrettable…
Mais quelles sont donc les attentes de ces grands messieurs (dames ?) qui du haut de leurs 2 écoutes youtube bouclées entre 2 albums de techno-death ou black progressif à tendance sympho – jazzy – polka hyper hype du moment jugent de façon si définitive et brutale sans exposer le moindre argument ? Que vouliez vous que Darkthrone fasse ? Ils sont les premiers à avoir porté à bout de bras la seconde vague de black metal à une époque ou personne n’avait réussit à enregistrer de longue durée dans ce style, puis ont proposé, de A Blaze jusqu’à Panzerfaust un black metal "pur" avec des niveaux de lectures différents à chaque nouvel album. En plus d'avoir ouvert la porte à d'autres grands du black (Emperor et Enslaved en tête), ils ont tout simplement fait le tour du sujet. Le black metal n’offre pas énormément de possibilités de diversité d’expressions musicales, c’est un courant qui se base sur un manifeste punk anti-système et anti-religieux ainsi que sur le désespoir et les ambiances du grand nord. Après on peut toujours l’habiller de sympho, de prog ou d’ambiant pour faire croire à la nouveauté, mais le résultat est le même. Alors que faire lorsque l’on à déjà tout dit dans un style dont on est nous-mêmes pionniers ? Darkthrone choisit de revisiter ses influences, un choix intelligent qui lui permet de conserver une unité tout en introduisant une diversité dans sa discographie déjà très riche (16 albums en 22 ans, qui peut se targuer d’en avoir fait autant ?) et de ne pas se trahir en conservant ce grain si particulier, cette "patte" qui les a fait connaitre lors de leurs jeunes années ainsi que cette attitude volontairement à contre courant qui leur va si bien. L’album est gavé d’un groove punk délicieux (héritage de leur trilogie précédente, voire héritage tout court) et de riffs old school heavy des plus pertinents assaisonnés à la sauce Darkthrone, à un tel point que je suis persuadé que si le logo "Motörhead" avait remplacé le flot d’encre dégueu, tout le monde aurait crié au génie (on est plus tolérant avec certains qu’envers d’autres, allez savoir pourquoi…). Les morceaux bénéficient d’un souffle épique ou d’un charme sombre. Du désespéré et barbare "Dead early" jusqu’à la tristesse menaçante "Come warfare" en passant par la charge héroïque "Valkyrie", tout y passe, et avec talent. "Leave No Cross" est une fresque de heavy épique, un peu longue certes, sorte de synthèse de leur nouveau visage.
Il est vrai que les vocaux ne sont pas forcément tip top (la faute à Fenryl ?). On leur pardonnera cette faute au vu des qualités exposées plus haut et du talent déployé pour la composition, plus qu’appréciable.
Envers et contre tous, vive la vraie musique, celle que vous avez dans les tripes et qui vous fait frissonner ! RESISTANCE !!!

8,5/10


Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker