DARKENHÖLD - Echoes from the Stone Keeper (Those Opposed) - 02/10/2012 @ 07h58
Le moins que l’on puisse dire, c’est que même s’ils sont très discrets, les DARKENHÖLD n’en sont pas moins actifs. Après « A Passage To The Tower » vraiment bon, Aldébaran et sa bande se sont embarqués dans quelques dates en France et à l’étranger (oui, la Suisse c’est l’étranger ;) ), puis se sont immédiatement remis au travail, que ce soit pour procréer ce nouvel opus, mais aussi pour participer au prestigieux tribute à ENSLAVED (où ils reprennent « Allfadr Odin (Hordanes Land) ») ou aider leurs amis d’YSENGRIN par exemple.

Albébaran me confiait à la sortie de « A Passage… » sa volonté de continuer à retourner aux sources du black originel. Ce premier opus était déjà fortement marqué par cette volonté. Ce nouvel opus l’est effectivement encore plus. Je citais déjà les ombres de BATHORY, DIMMU BORGIR ou ANCIENT. Je rajouterais à la liste DIABOLICAL MASQUERADE, et vous aurez alors une bonne idée de où nous amènent les trois compères.

Bien sûr on reprend là où « A Passage… » nous avait laissés, mais ce côté ‘roots’ apparait ici encore plus marqué. Et on remarque immédiatement la place plus grande gagnée par le clavier. Celui-ci était déjà là, mais laissait l’espace aux guitares. Ici, il s’impose nettement plus, participant totalement aux mélodies (voire même étant l’élément mélodique des compos, comme sur « Chasm of Asylake », où il occupe tout le solo, contrebalançant un riff lancinant des guitares ).
Si le clavier grignote sur les guitares, celles-ci sont bien évidemment là, et nous amènent toujours dans ses sombres contrées, vestiges d’un passé médiéval qui s’estompe, pour nous faire voyager en terres inconnues et inconfortables. On reconnaît le style mélodique du géniteur, avec ce sens du riff et du black épuré, et sa faconde à proposer des passages acoustiques bienvenus et de toute beauté !

Si d’un point de vue exécution, l’œuvre est imparable, je regrette cependant plusieurs éléments :
- Le travail global de production. Je ne retrouve plus ce côté ‘médiéval’ qui m’était si cher (le mastering final de « A Passage… » était là-dessus magique).
- La voix de Cerventes est à mon goût beaucoup trop étouffée dans le mix ! Elle en perd en puissance, et c’est vraiment dommage, vu les qualités vocales du bonhomme !
- Question de goût, mais cet album me fait moins voyager que le précédent. J’espère que ce sera le gage d’une ouverture à un plus large public, car bien des éléments qui justement me plaisaient - et faisaient justement la spécificité du groupe – sont ici plus enfouis qu’auparavant.

Ceci dit, ce nouvel album est sacrément solide, et si j’oublie ces critiques du fan de base que je suis (donc par essence jamais content), je me régale avec des morceaux d’anthologie comme le génial « March of the Sylvan Beast », et son break/solo sur déferlement de grosse caisse imparable, ou encore « Wyvern Chant Solitude » - quelle ambiance dans celui-ci, peut-être le morceau idéal pour décrire la versatilité de la musique du groupe, car tout y est représenté : riffs acérés, grandes mélodies, clavier, passage acoustiques, voix variées – et cette ambiance à la Diabolical Masquerade. Génial !




Rédigé par : BozKiller | 15/20 | Nb de lectures : 14516




Auteur
Commentaire
Tetanos
Membre enregistré
Posté le: 02/10/2012 à 10h49 - (104004)
Le 1er album avait été une très bonne surprise, il me tarde d'écouter celui là.

cephir
Membre enregistré
Posté le: 02/10/2012 à 10h50 - (104005)
Un album dont il serait vraiment dommage de se priver. Un genre de black comme on en trouve assez rarement de nos jours, avec sa sincérité typique des groupes 90'.

Batterie et guitares fusionnent parfaitement et transportent l'auditeur. La prod. est vraiment sympathique dans mes oreilles en tous cas, cela ne me choque pas du tout :-) Une belle étape de franchis pour un album qui cartonnera c'est sûr.

Longue vie à ce groupe qui ne cesse de nous surprendre !





cephir
Membre enregistré
Posté le: 02/10/2012 à 11h22 - (104006)
Un album dont il serait vraiment dommage de se priver. Un genre de black comme on en trouve assez rarement de nos jours, avec sa sincérité typique des groupes 90'.

Batterie et guitares fusionnent parfaitement et transportent l'auditeur. La prod. est vraiment sympathique dans mes oreilles en tous cas, cela ne me choque pas du tout :-) Une belle étape de franchis pour un album qui cartonnera c'est sûr.

Longue vie à ce groupe qui ne cesse de nous surprendre !





Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker