DARKENHÖLD - Castellum (Those Opposed) - 04/11/2014 @ 07h53
Coucou me revoilou, et avec un groupe que j’apprécie tout particulièrement, les provençaux de DARKENHÖLD, qui nous proposent leur déjà troisième album. J’avais été complètement conquis par « A Passage to the Tower », qui signait le premier effort d’Aldébaran en dehors d’ARTEFACT. Puis vint « Echoes From The Stone Keeper », qui continuait sur la lancée d’une recherche d’un Black Metal des origines, remontant aux premiers EMPEROR, DIMMU BORGIR, ANCIENT et surtout BATHORY… bref ce Black aux racines ancrées dans les années 90, au son rugueux des guitares acérées, et aux cavalcades ténébreuses. Avec « Castellum », la machine à remonter dans le temps nous ramène dans ces contrées épiques, protégées de forteresses à priori imprenables, mais en tout cas sombres et inquiétantes.

Si le décor n’évolue pas, la musique elle non plus, et l’on retrouve ces sonorités que l’on peut désormais qualifier de typiques du groupe, à ceci prêt que le clavier est désormais beaucoup plus présent qu’auparavant, montrant encore plus cette filiation avec un DIMMU BORGIR, voire un BAL SAGOTH (pas arrêté de penser à eux notamment sur les deux instrumentaux ou sur un ‘Glorious Horns’).

Ainsi si ce type de musique vous sied, alors vous allez vraiment apprécier ce « Castellum » tellement il nous replonge dans ce passé musical. Mais vous aimerez aussi « Castellum » pour son aspect historique/médiéval/fantastique qu’il dégage, notamment au niveau des paroles - toutes en relation avec les donjons ou d’anciennes histoires s’y rapportant - mais aussi de l’alternance de chant anglais et français. Cet aspect, après quelques écoutes pour moi, s’avère être un choix particulièrement judicieux, et donne une ambiance supplémentaire aux morceaux.

Si le retour dans le temps - surtout musical - est totalement assumé, en revanche je trouve que la production, encore une fois, ne rend pas hommage à ce travail, notamment à trop cacher la voix de Cerventes. J’avais déjà noté ce défaut sur « Echoes… », et ici c’est la même chose, notamment extrêmement sensible au moment des passages murmurés, qui sont difficilement audibles (ex. sur « Le Souffle des Vieilles Pierres ».
Enfin, il me manque un titre avec un riff pandanlagl tellement bon que l’on tient un hit en puissance - ça avait été le cas avec « March of the Sylvan Beast ». Maintenant, la qualité des morceaux est vraiment bonne et de haute facture que chacun y trouvera certainement son propre hit.

Pour finir, le trio d'origine - qui sait s'entourer d'un bassiste et un deuxième guitariste pour le live - assure et assume ici une identité propre, qui même si elle rappelle - et rappellera certainement toujours - d’illustres ancêtres nordiques, a le mérite de proposer aujourd’hui une musique que l’on regrette peut être de ne plus rencontrer fréquemment. Ainsi DARKENHÖLD tient sa place au panthéon des dignes représentants d’une lignée aujourd’hui trop rare. Fans de ce Black Metal des origines, d’ambiances épiques et médiévales, ce disque vous ravira!



Le souffle des Vieilles Pierres - 130 téléchargements


Rédigé par : BozKiller | 15/20 | Nb de lectures : 10903




Auteur
Commentaire
Lordjok
Membre enregistré
Posté le: 05/11/2014 à 08h50 - (114511)
Un excellent groupe sur un label qui sort de plus en plus des albums de qualité.



CROM
IP:82.122.208.191
Invité
Posté le: 06/11/2014 à 13h59 - (114538)
Leur split avec Fhoi Myor est bien sympa également.

CROM
IP:82.122.208.191
Invité
Posté le: 06/11/2014 à 13h59 - (114539)
FHOI MYORE, zut !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker