DARKALL SLAVES - Transcendental State Of Absolute Suffering (Permeated) - Selection VS du 05/12/2014 @ 07h02
Putain d’album… Putain de violence… !!!
Quel plaisir de recevoir une telle bestialité en pleine face.
Quel plaisir de s’enivrer de cet opaque exutoire.
Le masochisme n’est plus tabou, les pratiques SM se généralisent, et j’en profite à mon tour pour prôner l’assouvissement du plaisir par la violence musicale.
Soyons doloristes, reconnaissons dans cet incroyable opus la valeur morale de cette violence ultime.

Transcendental State of Absolute Suffering’ est un album incroyable. Plus que du simple Brutal Death, DARKALL SLAVES, pour son premier album, vise le graal, l’aboutissement et la consécration : ‘Consume The Forsaken’, le chef d’œuvre de DISGORGE, manifeste d’une sombre et implacable brutalité.
Impossible de ne pas faire le parallèle avec les ricains, tant ‘Transcendental State of Absolute Suffering’ brille par son extrémisme profond et obscur, où les changements de rythmes et les growls ultra rauques vibrent d’une force particulière.

J’ai été et suis toujours soufflé par tant de violence et de raffinement à la fois.
Car, oui, sous ses abords ultra brutal, ‘Transcendental State of Absolute Suffering’ est bien plus raffiné et complexe qu’il n’y paraît. D’où, également, un parallèle avec ‘Passages into Deformity’ de DEFEATED SANITY. Il y a bien pire comme comparaison…
Les riffs, les variations dans le jeu du batteur, la richesse et le son de la basse, la justesse et la puissance caverneuse des growls ; ne vous fiez pas à l’apparente brutalité de base qui émane de cet album à la première écoute, cet album recèle bien des détails et des jouissances qui ne demandent qu’à vous anéantir.

On ne peut pas vraiment dire que ‘Transcendental State of Absolute Suffering’ ait été composé à la hâte ; DARKALL SLAVES s’est formé en 2005, et sort aujourd’hui son premier album. 8 années d’expérience, de concerts, de changement de line-up, en guise de ciment pour le groupe. Et la maturité des 5 gaillards explose, et se révèle totalement à nous, sur cet album.
Cette maturité, forgée à la scène et aux coups durs, ne fait qu’amplifier la puissance et la qualité de l’album. Il émane de cette rondelle une force bien particulière, à la fois très sereine et pleine de rage, comme une rancœur tenace qui exploserait de façon construite et canalisée, mais terriblement violente.

DARKALL SLAVES propose et possède une maîtrise instrumentale impressionnante. Rien que l’assise rythmique est un prétexte à la jouissance pure. Truffés de micros variations, de subtils changements ou de roulements, les titres demeurent ancrés dans une pure violence, intense et jouissive, tout en offrant une richesse rythmique qui scotche.

L’attrait des morceaux est décuplé grâce à ces subtiles variations, qui cassent la linéarité des blastbeats / breaks. Des breaks qui d’ailleurs restent toujours très succincts, préservant ainsi l’intensité de l’explosion et la puissance de la violence.

A l’image encore une fois de DEFEATED SANITY (dont le chanteur Konni vient d’ailleurs pousser la gueulante sur l’excellent ‘Litany Of Martyrs’), DARKALL SLAVES a du talent à revendre, et à su trouver son identité naturellement, sans recours à une quelconque innovation. Les riffs usent des gimmicks traditionnelles du Brutal Death, avec néanmoins une accroche irrémédiable. Peu de mélodies, juste ce qu’il faut pour accrocher l’oreille et renforcer le groove des quelques breaks de tueurs.

Mixé et masterisé par Tsuntsun Productions, ‘Transcendental State of Absolute Suffering’ possède un son dantesque, à la fois opaque et équilibré, lourd et puissant. Une prod’ qui donne une partie de l’identité à cet album, tout en permettant de distinguer chaque note de basse, chaque cri ou chaque coup de charley.

Le talent se mesure à peu de choses. La force, la puissance, l’efficacité, l’harmonie, mais pas uniquement. En revanche, être capable d’afficher une réelle personnalité, dès son premier album, dans un style musical aussi exigeant que le Brutal Death, est sans aucun doute une preuve indéniable du talent de DARKALL SLAVES.

Un talent qui s’exprime à la fois dans la violence, dans l’atmosphère et dans la cohésion.
Une violence jamais feinte, presque à fleur de peau, et totalement instinctive. Une violence naturelle, qu’on pourrait qualifier d’ultra violente, tant la brutalité domine les débats, dans une intensité incroyable. Mais, toujours avec une forte cohésion.
Une cohésion, un équilibre indéniable entre les riffs simples et percutants, et la diversité des rythmes ; équilibre toujours, entre les nombres passages violents et le groove irrésistible ; équilibre, bien sur, entre la puissance des growls caverneux et celle de la maîtrise instrumentale.

Et cette atmosphère, cette ambiance complètement oppressante et colérique, achève de compléter ce résultat ô combien jouissif.
Car sur ‘Transcendental State of Absolute Suffering’, l’agressivité n’est pas seulement palpable, elle s’insinue en vous, vous happe littéralement et vous hypnotise le temps de l’écoute. Une putain d’ambiance opaque et captivante, qui ne s’accomplit que dans une forme de violence intense.

Vous l’aurez compris, à la lecture de ce pavé dithyrambique, ‘Transcendental State of Absolute Suffering’ est un album monumental, incroyable, bluffant et puissant. Une excellente façon pour DARKALL SLAVES de confirmer tout le bien qu’on pensait d’eux après les sorties de leur démo en 2008 et Ep en 2013. Une excellente façon de se placer dans le top 3 des meilleurs groupes de Brutal Death en France. A acheter d’urgence !





Rédigé par : ..::Ju::.. | 18,5/20 | Nb de lectures : 14265




Auteur
Commentaire
dawnofthedead51
Membre enregistré
Posté le: 05/12/2014 à 08h22 - (115059)
excellente chronique , pour un album monstrueux !!!!



GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 05/12/2014 à 09h02 - (115062)
La mégabaffe de cette fin d'année. Le groupe avait déjà impressionné avec son EP, celui-ci est littéralement explosé !

Puissance, groove, technique mais le tout sans jamais tomber dans la démonstration stérile et la redondance.

Dans mon top 3 français de l'année !!



Phil
IP:92.222.220.81
Invité
Posté le: 05/12/2014 à 19h16 - (115069)
C'est banal voire parfois limite mauvais. Je me demande bien comment ce truc a bien pu atterrir en sélection...

semtex-carnage
Membre enregistré
Posté le: 05/12/2014 à 19h33 - (115070)
ça fracasse!



Yann
IP:5.150.254.79
Invité
Posté le: 05/12/2014 à 19h42 - (115071)
Ca casse pas des briques. 11/20

Myxine
IP:68.11.25.3
Invité
Posté le: 06/12/2014 à 00h14 - (115073)
C'est a mon avis un bon album du genre. Ca riffe, ca blaste, ca gruike.. avec une très bonne production. Mais je n'entends pas la complexité et la subtilité dont nous parle Ju. C'est efficace, direct et bien composé sans qu'on arrive aux chefs d'oeuvre cités. Alors une sélection... question de gout sans doutes

Keyser
Membre enregistré
Posté le: 06/12/2014 à 08h44 - (115074)
Un bon album de brutal death à la fois intense et gras à l'américaine mais je m'attendais à mieux après le 2 titres. On est quand même loin de Defeated Sanity. Cela dit bravo à un groupe français de s'adonner à ce genre pas facile.



Mustaf
IP:192.99.5.62
Invité
Posté le: 06/12/2014 à 09h11 - (115075)
C'est vraiment très moyen. A se demander si le chroniqueur couche avec un membre du groupe.

noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 06/12/2014 à 10h39 - (115076)
J'ai le même avis que Phil, je trouve ça vraiment banal et pas très recherché... Mais comme dit aussi Myxine, c'est sans doutes une question de goûts.

Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 06/12/2014 à 15h58 - (115079)
Ce style de death n'est plus trop ma came, néanmoins l'excellence d'un groupe comme Defeated Sanity avait fini par me convaincre. Ici même note que Passages into Deformity, même enthousiasme de la part de Ju, mais j'ai beau essayé, je trouve cela très convenu, bien fichu mais en rien comparable aux références citées.



..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 06/12/2014 à 17h28 - (115081)
Haha, j'aimerai bien coucher avec un membre du groupe, tiens, juste pour donner raison à l'une des critiques...
Ben non désolé, je ne connais pas les membres du groupe (juste échangé quelques messages privés sur le forum)

J'adore cet album.
Voilà, c'est simple.

Je ne parle pas d'originalité, juste de personnalité. pour du Brutal Death à la sauce US, DARKALL SLAVES possède déjà sa personnalité, j'assume et maintien ces propos. Après, chacun ses goûts...
Cet album - bien qu'excellent à mon goût - s'adresse toute de même à un public 'averti', fan de Brutal Death à l'américaine, avec tous les poncifs que cela comporte.

Certes, cet album n'est pas au niveau de "Passages into Deformity", le groupe n'a pas encore la même expérience et la même maturité que les allemands, forcément. Mais si la note est la même, c'est aussi pour souligner la qualité réelle pour un PREMIER album - remember le premier DEFEATED SANITY qui était trèèèès loin de ce que le groupe fait maintenant.

Et cette note est aussi à comprendre comme une envie de soutenir le groupe (car j'adore leur album, encore une fois), et de le mettre en avant.
L'indulgence et le ressenti n'étant pas forcément les mêmes avec un premier album qu'avec un 4ème par exemple...


Sagoth
IP:213.251.182.10
Invité
Posté le: 06/12/2014 à 17h43 - (115082)
Oui mais là c'est un peu exagéré comme coup de pouce. Aucune folie, aucune violence, aucune intensité, juste du bourinage soporifique.

Sagoth
IP:213.251.182.10
Invité
Posté le: 06/12/2014 à 17h44 - (115083)
Pour moi c'est un bon 12/20 pour encourager la prod locale

Maxgrind
IP:83.195.79.1
Invité
Posté le: 06/12/2014 à 18h15 - (115084)
Franchement, rien de folichon. C'est pas nul hein mais je ne vois pas du tout où est le génie.

J'ai plus tendance à me faire chier...

semtex-carnage
Membre enregistré
Posté le: 06/12/2014 à 19h36 - (115085)
Le métalleux français à tendance à faire la fine bouche. Ce skeud est tout sauf soporifique mais par contre je ne vois pas le rapprochement avec defeated sanity.

octambule
IP:130.0.122.112
Invité
Posté le: 17/12/2014 à 19h44 - (115205)
j'ai pas trouvé ca d'une grande violence. Ca speed ca blaste ok mais c'est pas pour çà que c'est ce qu'il y a de plus violent. Ya des trucs qui vont deux fois moins vite et qui sont deux fois plus violent et aggressif.

octambule
IP:130.0.122.112
Invité
Posté le: 17/12/2014 à 20h01 - (115206)
Quand je vois le commentaire de juu qui qualifie ce groupe en prenant leur niveau de maturité, je m’inquiète. elle est ou l'objectivité !! depuis quand on juge la qualité de la musique sur un niveau de maturité ! C'est pas parce que c'est un premier album qu'on doit relevé sa note (elle quelque sorte); On doit le juger sur ce qu'il est point barre sans pondérer sa note en fonction d'un contexte de jeunesse. faudra m'expliquer comment tu jugera leur 5ème album en comparaison à celui là.

Burn
IP:82.66.214.120
Invité
Posté le: 19/12/2014 à 20h40 - (115249)
T'as raison Octambule, c'est hyper inquiétant ! Que fait la police ?

hhbhbh
IP:84.7.114.77
Invité
Posté le: 25/12/2014 à 17h29 - (115292)
Euh OK.... 18,5 ?


Nem Vapeur
IP:86.219.104.78
Invité
Posté le: 29/12/2014 à 13h50 - (115307)
SO PO RI ..zzzzzzzzz

M. Tatillon
IP:92.134.26.148
Invité
Posté le: 06/01/2015 à 15h06 - (115360)
Rien de personnel mais à chaque fois que je lis une chronique de JU, j'ai l'impression de lire un adolescent qui a découvert le metal il y a 6 mois... S'ébahir devant ce groupe, quelque soit son style, c'est un peu naïf tout de même.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker