Charles R. Cross - JIMI HENDRIX : L'EXPERIENCE DES LIMITES (Camion Blanc) - 12/09/2014 @ 07h57
Lorsque j'étais ado et que je parcourais nerveusement les magasines guitaristiques de tout poil, je me souviens des nombreux articles et partitions sur Jimi Hendrix que je pouvais y trouver. Un de ces dossiers m'avait plus particulièrement marqué, son rédacteur ayant écrit à l'époque quelque chose du genre : "On aime tous la musique de Jimi Hendrix... mais pourquoi est ce si génial en fait ?".
L'article mettait l'accent sur deux points primordiaux : la qualité du songwriting et le côté révolutionnaire de l'approche technique et sonore du Voodoo child. Car oui, même si on fait des efforts pour faire un bond dans le passé, il est extrêmement difficile de s'imaginer le choc qu'ont du ressentir les artistes et le public en découvrant ce génie musical semblant venu d'une autre galaxie. Le grand Lemmy Kilmister (qui a été roadie pour Hendrix le temps de quelques concerts) le dit très bien lui même : "On se contentait de s'asseoir et d'écouter. Aucun d'entre nous n'essayait de disséquer ce que faisait Hendrix... on n'avait pas cette prétention et on n'y comprenait rien de toute façon."
Essayer de remettre la musique dans son contexte... c'est à mon avis une des clés pour comprendre pourquoi Jimi Hendrix restera le guitariste électrique le plus novateur du 20ème siècle. Pour s'en convaincre, il suffit de prendre "Are you experienced" sorti en 1967 et d'écouter ce que les cadors de l'époque faisaient à côté. Les Beatles sortaient tout juste "Sergent Pepper's", les Rolling Stones "Their Satanic Majesties Request", The Who "The Who sell out" et Cream "Disraeli Gears" (liste bien entendu non exhaustive...)... pas des merdes donc, on est bien d'accord.
L’Angleterre foisonnait à l'époque de groupes tous plus talentueux les uns que les autres et chacun rivalisait de talent (voire de génie) pour pondre des albums qui sont toujours des références à l'heure actuelle. Pourtant, lorsque Hendrix mit les pieds en Angleterre, il ébranla à lui tout seul et en quelques petites semaines, les pourtant solides fondations musicales de la perfide Albion. En laissant pantois Mc Cartney, Clapton, Townshend ou Richards (pour ne citer qu'eux...) Hendrix se hissait au niveau de ses idoles en une poignée de riffs et provoquait admiration béate ou jalousie farouche chez beaucoup de ceux qui le découvraient. Mélomanes de gout, les Anglais savaient déjà à l'époque que le gaucher métis était spécial, et vraiment très bon... très, très bon même.

Décédé à 27 ans (la même année que Janis Joplin et Jim Morrisson du fameux "club des 27"), l'histoire de la vie de Jimi Hendrix s'est confondue avec les années entre la légende, le fantasme et les rumeurs. Très sérieux et déjà connu pour son travail sur NIRVANA, LED ZEP ou Springsteen, l'écrivain originaire de Seattle Charles R. Cross propose avec "Jimi Hendrix : L’expérience des limites" une biographie intéressante et facile à lire. Interrogeant de nombreux membres du clan Hendrix (famille, amis, musiciens et petites amies), Cross ne se laisse jamais aller à la facilité de la légende et du graveleux, chacun des événements non vérifiés de la vie d'Hendrix étant clairement précisés comme hypothèses.
Ne négligeant aucune des périodes de la vie du musicien, Cross insiste peut être plus particulièrement sur le décollage de la carrière du gaucher en Angleterre, les réactions des Stars de la musique d'alors restant particulièrement intéressante à découvrir quand on ne les connait pas. La consommation de drogues et les addictions du musicien ne sont pas oubliées, son amour des femmes et son appétit insatiable de groupies non plus. Je connaissais un peu moins tout ce qui concernait le racisme auquel Jimi a été confronté pendant toute sa vie. Bien que métis (sa mère était de descendance Cherokee) Hendrix était pour de nombreux blancs "Un noir qui jouait de la guitare de façon pas ordinaire" et pour une frange de la population noire "Un musicien jouant du rock pour un public constitué de blancs".
Confronté très tôt à un multiculturalisme imprégné de tolérance, Jimi Hendrix ne comprenait pas tous ses enchevêtrements mouillés de haine, lui qui portait la force de la musique au delà de toutes couleurs... ses innombrables jams avec les musiciens de tout horizons démontrant sans difficulté son ouverture d'esprit. Cela conduira aussi une partie de la population noire de l'époque à ne pas s'intéresser à lui, la musique de Jimi restant un peu étrange et ses positionnements politiques restants assez flous à une période ou des mouvements comme les "Blacks Panthers" étaient particulièrement actifs. A ce propos d'ailleurs, voici un petit passage qui a particulièrement retenu mon attention :

"Mon premier écrit consacré à Jimi date du début des années 80 lorsque commença à Seattle la construction d'un mémorial [...] A la télévision, un commentateur déclara que rendre hommage à Jimi revenait à célébrer "un drogué". Cette hystérie fit capoter le projet original (renommer un parc ou une rue) et le compromis qui en résultat fut un rocher orné du nom de Jimi situé dans la partie Africaine du Zoo de Seattle [...] Peu de gens pensent que cet endroit était approprié pour rendre hommage à Jimi".

Intéressant à plus d'un titre, "L'expérience des limites" vous replongera dans la vie d'un des musiciens les plus talentueux de notre époque, sa courte mais riche vie méritant d'être conté à tout ceux qui chopent les poils à chaque fois qu'ils écoutent "Angel" ou "Purple Haze".

Titre : Jimi Hendrix : L’expérience des limites
Par : Charles R. Cross
Editeur : Camion Blanc
Traduit par : Sebastien Raiser
Nombre de pages : 508
Prix : 34 Euros


http://www.camionblanc.com/ - 129 visite(s)


Rédigé par : Pamalach | Little Wing/ | Nb de lectures : 10751




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker