CYNIC - The Portal Tapes (Season of Mist) - 18/06/2012 @ 08h36
Avant même de parler de musique, il y a déjà deux façon bien distinctes d'appréhender cette initiative de Season of Mist de rééditer aujourd'hui la fameuse demo de PORTAL.
Tout d’abord la plus visible, celle du metalleux râleur. Empli d'une gouaille de mareyeur s'apparentant parfois à une véritable hostilité, il est contre... Contre quoi ? Hmmm il ne sait pas très bien mais il n'est pas d'accord et compte bien le faire entendre pour peu qu'on lui prête une oreille. Véritable Taliban du métal, il y verra dans le meilleur des cas, une démarche purement mercantile et dans le pire une véritable profanation de sépulture. Omnipotent derrière son clavier, il est revêche, hargneux et dégueule sur tout ce qui passe à porter de crachoir ou qui a été édité à plus de 500 copies. Il vit dans le fantasme d'une scène louable qui fait des disques pour ne pas les vendre et d'une autre corrompue aux sirènes du dollars qui roule en Maserati. Point de juste milieux dans la lutte, il est pur et dur et surtout surtout, il a raison en toutes circonstances.
Et puis il y a l'autre, composée de silencieux, fort heureusement, la plus importante. Ils se contrefoutent de savoir si quelqu'un va s'en mettre plein les poches ou pas. Ils se tamponnent de savoir que sur la cassette originale, il y avait une hypothétique faute de frappe dans le nom du studio ou que l'on entend toussoter un assistant à 4.14mn du deuxième titre sur la version cassette. Ils se balancent totalement d'être complice en achetant une réédition. La belle affaire, ils passaient leurs longues soirées d'hiver à guetter l'Eldorado de cet enregistrement sur eBay et voilà qu'on leur propose sur un plateau. Ils sont trop contents de pouvoir mettre la main dessus, les sots ; trop contents de disséquer ces quelques titres de PORTAL et d'y chercher les gimmicks d'un CYNIC ayant fraichement tiré sa révérence en 1995.

Car il n'est pas exactement question de CYNIC ici mais bien de PORTAL, descendant de CYNIC bien connu des fans qui avaient la démo originale ou avait mis la main sur les copies que CYNIC vendait pendant sa tournée 2010. Tournée pendant laquelle Masvidal et sa bande n'avait pas hésité à étayer leur setlist du superbe « Cosmos » de PORTAL.

Mais d'abord un peu d'histoire, après une année 1994 qui aura vu CYNIC écumer les scènes d'Europe en compagnie de PESTILENCE et celle des US avec CANNIBAL CORPSE (cherchez l'erreur), le groupe commence à travailler sur son deuxième album. Rapidement c'est le clash avec Sean Malone qui quitte le navire pour ces éternelles divergences musicales. Chris Kringel, qui les accompagné sur les deux dernières tournées devient donc titulaire du poste de bassiste. Bien vite, le choix est fait de recruter une chanteuse pour cet album en préparation. Aruna Abrams est remarquée par le biais d'une cassette envoyée au groupe. Automne 1994, CYNIC continue de travailler sur ses nouveaux titres mais la nouvelle direction musicale choisie convainc le groupe qu'il est temps de changer de nom. PORTAL est né. Dix titres seront enregistrés attisant l’intérêt de quelques labels. Mais pour de sombres raisons contractuelles aucun album ne verra le jour et PORTAL se sépare début 1996. Pour l’anecdote Aruna Abrams fera une jolie carrière solo aux US.

2012, les dix titres sont exhumés et officiellement édités pour le première fois sous le nom de CYNIC. Il est probable que si ce disque avait succédé à « Focus », bon nombre de fans auraient sans doute été désarçonnés par un tel revirement. Ce qui semblait être une mauvaise idée en 1994 ne l'est plus aujourd'hui. Les esprits se sont élargis et après son « Traced in the air », ces dix titres peuvent sans problème endosser le nom de CYNIC car rappelons le, nous sommes en présence d'une galette qui était supposée être leur deuxième album.

Masvidal nous propose ici une digression musicale assez peu métallique. Outre des aspirations jazz omniprésentes, le groupe a voulu s'orienter dans une direction plus rock se réclamant même des DEAD CAN DANCE et MY BLOODY VALENTINE. L'ensemble sonne encore plus progressif mais les effusions de riffs, de même que toutes traces de virulence musicale ont été soigneusement rangées au placard. Si certains titres comme « Endless Endeavors » ou « Cosmos » annoncent déjà l’avènement de « Traced in the air », les chants féminin ou synthétisés donnent une tonalité particulièrement apaisante et aérienne à l'ensemble. Basse proéminente, jeu des guitares intimistes et rythmiques délicatement distillées sont au programme. On reconnais la patte CYNIC mais dans une mouture nettement plus feutrée.

Il est vrai qu'une première écoute hâtive laisse à penser que l'ensemble manque cruellement de couilles et que PORTAL était soigneusement calibré pour les radios US et une commercialisation de masse. Pourtant, ces « Portal tapes » se révèlent particulièrement agréables au fil des écoutes même s'il ne viendrait jamais à l'esprit de cataloguer le disque dans une quelconque catégorie métallique. Il va de soit que l'appétence pour le prog ou, à défaut, une belle ouverture d'esprit, est de rigueur pour pouvoir se délecter de ces dix titres. Ce qui personnellement fut mon cas. Idéal pour s'aérer les oreilles entre deux galettes de brutal death.

Un joli disque

http://www.cynicalsphere.com/portal.html - 187 visite(s)

Circles - 115 téléchargements


Rédigé par : Tonton | réédition/ | Nb de lectures : 13030




Auteur
Commentaire
Black Comedon
Membre enregistré
Posté le: 18/06/2012 à 12h29 - (102577)
Je trouve que faire payer une vingtaine d'euros les démos de Portal sous le nom de Cynic sous prétexte d'une édition "limitée" c'est un peu se foutre du monde... D'autant plus que cela revient plus cher que le matériel neuf de Cynic.
J’achète régulièrement des CDs et là pour une fois j'ai trouvé la démarche un peu gonflé de la part de SOM. J'ose espérer qu'il ne s'agit pas de la chronique d'un promo.



Pastille de merde
IP:173.208.197.227
Invité
Posté le: 18/06/2012 à 13h37 - (102578)
Tonton : si ça te plait d'être le béni-oui-oui de service et d'oublier tout sens critique, tant mieux pour toi. Seulement, ne te montre pas insultant envers les autres qui jugent certaines sorties (comme celle-ci) comme étant mercantiles et capitalisant sur un nom vaguement en vogue.

dances of death
IP:81.244.190.188
Invité
Posté le: 18/06/2012 à 14h03 - (102580)
Perso, je suis fan de Cynic depuis la sortie de de Focus et je n'avais jamais eu l'occasion d'acheter ces enregistrements avant cette réédition.

Que SOM ou le groupe capitalisent sur leur nom, je m'en tape royalement, je suis simplement content d'avoir enfin remplacé mes mp3 gravé sur un CDr par ce CD acheté moins de 15 eur (sans fdp) et non pas une vingtaine d'euros (sérieusement si vous voyez dans un magasin qui le vend à ce prix là, faut pas y retourner)

Black Comedon
Membre enregistré
Posté le: 18/06/2012 à 14h07 - (102581)
Pourtant c'est dans un magasin qui a une politique de prix assez attractive...



von_yaourt
Membre enregistré
Posté le: 18/06/2012 à 15h16 - (102582)
"Une galette qui était censée être leur deuxième album" ? T'as lu ça où Tonton ? J'ai au contraire toujours lu que c'était un projet clairement à part et qui venait en rupture avec la ligne adoptée sur Focus.

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 18/06/2012 à 15h26 - (102583)
@Von_Yaourt, ce qui est devenu Portal était censé être du matériel pour le 2e album de Cynic avant les changements de line-up.



von_yaourt
Membre enregistré
Posté le: 18/06/2012 à 15h48 - (102584)
Je veux bien pour les riffs de Cosmos, Endless Endeavors, Circle et les arpèges de Mirror Child qu'il y ait une filiation (c'est du Masvidal/Reinert en même temps), mais même dans l'édition fanpress d'il y a deux ans il est noté "these songs were recorded after Cynic's Focus as pre-production demos for a new project named Portal". Et nulle part je n'ai lu/entendu les intéressés déclarer que Portal était basé sur ce qui aurait dû être le second Cynic. Du coup je suis curieux d'avoir les sources.

jay nial
IP:82.228.92.168
Invité
Posté le: 18/06/2012 à 17h30 - (102588)
Le début de cette chro, c'est la plus belle performance de sexe oral jamais perpétrée depuis des années (et bien binaire avec ça, les true d'un coté, les gentils de l'autre, bravo)...

"Fort heureusement la plus importante"... bah putain ça me ferait bien chier. Y'a à un moment faut arreter, cette sortie est quand meme ouvertement mercantile, quelles que soient les qualités que l'on puisse trouver à la musique de Portal.

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 18/06/2012 à 20h14 - (102590)
Les sources viennent de ce qui a été dit/écrit à l'époque. Mais depuis Masvidal a changé son fusil d'épaule et raconte que ce n'était pas pour Cynic... Du coup, quand j'ai lu ça la 1ère fois, ça m'a fait comme un choc.
C'est certainement pour ça que S.O.M sort ces démos sous le nom de Cynic, Mika étant un vieux con comme moi ;-)

pj666
Membre enregistré
Posté le: 19/06/2012 à 01h17 - (102593)
Pour une fois je suis d'accord avec Black Comedon, CD intéressant mais vraiment trop cher dans les bacs.

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 20/06/2012 à 08h54 - (102624)
Pourquoi ne sort-on pas ce genre de produit avec un nouvel opus en édition limitée par exemple, sur un second cd? J'ai beaucoup acheté ce genre de truc autrefois, il me fallait tout de mes groupes préférés, fini, une écoute et poussière sur l'étagère. je préfère acheter une nouveauté ou une découverte.

Tonton
Membre enregistré
Posté le: 20/06/2012 à 11h25 - (102627)
@Von Yaourt... Tout est expliqué en détail dans la bio très détaillée de CYNIC sur leur site officiel...

Tonton
Membre enregistré
Posté le: 20/06/2012 à 11h26 - (102628)
@Von Yaourt... Tout est expliqué en détail dans la bio très détaillée de CYNIC sur leur site officiel...

nocturnus1977
Membre enregistré
Posté le: 20/06/2012 à 13h33 - (102635)
Tout d'abord, excellent projet, que j'écoute depuis longtemps avec énormément de bonheur...
Un mélange entre Cynic, de la pop et des touches de Aghora et The Gathering (essentiellement à cause de l'effet chanteuse).

Après je trouve qu'ils demandent un peu cher effectivement pour une démo que S.O.M. n'a en rien financé (même en ce qui concerne la remasterisation, puisque le CD était déjà vendu en 2010 par le groupe sur sa tournée)...

A noter qu'il s'agit de deux démo distinctes (quelques mois d'écart), les 5 premiers titres étant bien plus metal que les 5 suivants...




Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker