CURSED 13 - Triumf (Carnal) - 28/01/2014 @ 07h58
CURSED 13 est formé en 1998 sous le nom de CURSED 666 par Heljarmadr. Jusqu’en 2009, l’entité était un one-man band, puis Dimman, ex-WAN, est recruté, précédant Maugrim et Niantiel. Ensemble, les quatre compères forment et jouent dans GRÀ. Les suédois sortent sous cette forme le premier album de CURSED 13, Triumf, sous la bannière de Carnal Records. Auparavant, Heljamadr avait sorti deux démos et un EP sous la forme de one-man band et un split avec DOMGÅRD (dont il fait également partie) en 2009.

Bon, si l’histoire de CURSED 13 est un poil compliquée, c’est moins le cas de sa musique. Les Suédois œuvrent dans un black metal vaguement ‘n roll et très mid-tempo efficace. D’un classicisme sans faille (sauf la fin, mais on y reviendra), Triumf bénéficie d’une grosse production, notamment dans les guitares qui sonnent gras, idéal pour mettre en avant du riff lourd et pesant. Ça tombe bien car les gratteux s’y emploient tout le long des 11 titres. Comme je le disais, le tempo est plutôt moyen, le groupe préférant soit les passages groovy pour opiner du chef, soit des passages plus pesants et lourds pour poser des ambiances « glauques ». Rares sont les moments où le groupe s’énerve, et ces rares instants sont vite tués dans l’œuf pour un retour immédiat à ce sempiternel groove, qui en devient agaçant. Car si CURSED 13 arrive à trouver des riffs qui font headbanger, on tourne quand même en rond rapidement, et les passages qui se veulent efficaces en deviennent agaçants, car finalement tout se ressemble et perd en spontanéité.

L’album se termine dans un black électro assez classique, avec une intro ("Agitator") mêlant boucle électro et guitare inquiétante, avant passer au titre de fin "Vrede". Ce morceau voit une touche électro s’ajouter au black’n roll du groupe. Pas désagréable, mais ces deux titres tombent un peu comme une mouche dans un potage. Leur présence est aussi surprenante que discutable. Mais "Vrede" n’est pas un mauvais morceau, alors pourquoi pas.

Au final, le groupe perd en spontanéité en voulant trop en faire. CURSED 13 n’arrive pas à choisir entre tradition et modernité et multiplie les breaks pour ne pas sonner trop old school. Dommage car il y avait de bonnes idées, mais les riffs syncopés ont du mal à me convaincre à la longue. Un album moyen qui loupe sa cible, et dont le titre est finalement très pompeux.

http://www.cursed13.com/ - 124 visite(s)

Seductress - 88 téléchargements


Rédigé par : Skay | 11/20 | Nb de lectures : 11162




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker