CROSSING THE RUBICON - Definitely Deaf (Guerilla Asso) - 17/02/2012 @ 09h39
« Définitivement sourd ». Oui, il faudrait l’être pour ne pas reconnaître l’esprit rock’n’roll des Parisiens. Parce que « rock’n’roll » est le premier terme qui vient à l’esprit quand on parle de CROSSING THE RUBICON. L’album est sorti depuis quelques mois mais bon les hasards de la distribution font qu’il est tombé il y a peu dans mon escarcelle. Je connaissais le groupe pour les avoir vus sur scène à plusieurs reprises mais sur album, mon dépucelage s’est effectué avec ce "Definitely Deaf". La première fois est, pour beaucoup, rarement une réussite mais ici, la qualité de mon partenaire est telle que la réussite fut presque totale. Cet album sent le rock’n’roll, transpire le rock’n’roll, pue le rock’n’roll. Mais pas le rock’n’roll pour motards cuir moustache, mais le rock’n’roll tout droit sorti des seventies. Auquel on aurait greffé une bonne paire de couilles de taureau. Si Red Bull te donne des ailes, CROSSING THE RUBICON te donne des moteurs de 747.

Pourtant l’album démarre sur des bases plutôt mélodiques, un titre à la frontière du rock et du screamo assez peace. On se dit que le groupe a changé de style et que c’est bien dommage parce qu’ils étaient bons dans ce qu’ils faisaient. Le titre n’est pas mauvais, juste différent. Le morceau suivant, lui, tape à fond dans le rock ‘n’core. Beaucoup de rock’n’roll, un petit peu de hardcore old school. Rapidement on est séduit par les guitares soyeuses et chaudes qui envoient des riffs pleins de sueur et de bières, la batterie galopante avec elle aussi un son bien chaud. Guitares et batteries envoient la sauce, pas de souci là-dessus mais les deux vrais points forts du groupe, sur cet album, sont la voix et la basse : la voix est ronde mais écorchée, puissante mais avec une touche de velours, une voix qui transpire le rock et l’énergie. Une voix qui a une identité et un timbre propre. La basse, elle, gambade, trace sa route avec une sonorité énorme et un son parfait. La basse joue à armes égales avec la gratte. C’est elle qui apporte ce groove, cette touche seventies presque Led Zeppienne à l’album.

Je parlais de Led Zep mais plus que le groupe anglais, CROSSING THE RUBICON me rappelle l’EP de reprises du dirigeable par Coalesce. La même profondeur de son des Anglais et la même rage que les Ricains. Voilà, c’est ça. Il ne faut pas longtemps, deux ou trois morceaux, avant que le pied de se mette à marteler le sol et que la nuque ne s’affole. Il est impossible de résister, le groove et le feeling sont trop forts. Les Parisiens possèdent le sens du groove qui fait la différence et, en prime, le souci du détail et du travail bien fait. Chaque morceau possède sa spécificité, un riff ultra efficace par ici, une basse galopante par là. C’est mélodique, énervé, travaillé et maîtrisé. Le groupe mise tout sur le feeling et envoie les vibes. Le chaînon manquant entre Entombed, Led Zep et Coalesce. Le tout made in Paris. Que demande le peuple ? Un peu de culture ? OK !
« Le cours d'eau Rubicon avait une résonance toute particulière dans le droit romain car aucun général n'avait l'autorisation de le franchir avec une armée. À partir de 59 av. J.-C., il servit de frontière entre l'Italie romaine et la province de Gaule cisalpine ; la loi protégeait ainsi Rome de menaces militaires internes. Il devint célèbre quand Jules César le traversa avec ses légions en armes le 12 janvier 49 av. J.-C. sur les traces de Pompée. Il viola la loi du Sénat romain. Si l'on en croit Suétone, il lança en franchissant la rivière la célèbre formule : « Le sort en est jeté » (« Alea jacta est »). De cet épisode est née l'expression « franchir le Rubicon » qui a survécu jusqu'à nos jours. Elle évoque une personne se lançant irrévocablement dans une entreprise aux conséquences risquées. » Merci Wiki. Merci VS et surtout, merci CROSSING THE RUBICON.

CTR Bandcamp - 102 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 15.5/20 | Nb de lectures : 11651




Auteur
Commentaire
Iro
Membre enregistré
Posté le: 17/02/2012 à 10h42 - (100506)
cool album que celui ci tiens... Un petit coté Baroness pas déplaisant!

reblowaih
Invité
Posté le: 18/02/2012 à 09h51 - (100549)
Album acheté avec avoir vu le concert, c'est un groupe à vivre sur scène, une énergie d'enfer!
Un changement de chanteur est prévu il me semble.

Merci pour l'instant wikipédia. :)

Quoimabite
IP:78.238.200.86
Invité
Posté le: 18/02/2012 à 11h05 - (100551)
A l'attention de Seb On Fire, "Definitely" ne veut pas dire "définitivement", c'est un faux ami, mais "absolument" ou "complètement".

Super album sinon en écoute sur leur Bandcamp.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker