CRISTALYS - In Hoc Signo Vinces (Autoproduction/Pagan Pride) - 06/06/2013 @ 08h04
Originaires des Salyens (du Midi quoi), CRISTALYS n’en sont pas à leur premier fait d’arme. En effet le groupe compte déjà à son actif une démo « Jadis...vers les Puretés » (2004), un mini-album « Quintessence Celtique » (2006) et un premier full lenght « Sureminence » sorti il y a quatre ans de cela. Nous n’avons donc pas à faire à des lapins de deux semaines.

Le groupe pratique un « Heathen Black Metal » royaliste, totalement assumé, tant au niveau des textes que visuellement parlant (logo à la fleur de lys). Les textes (en français, bien évidement) ne sont pas trompeurs et le groupe ne cache pas son allegiance à la monarchie française, perdue depuis 1789, et aux ancêtres du passé. Le discours est finement tourné, un peu brut, mais ne laisse rien dans l’opacité. Chacun y verra midi à sa porte et là n’est pas le sujet de toute façon.

Musicalement, leur « Heathen Black Metal » à de quoi séduire. Primo, le groupe bénéficie d’une production d’excellente qualité. On est loin des production miteuses, volontaires ou pas, et bancales. Là ça sonne juste très bien. Chaque instrument est parfaitement audible et une sensation de puissance non négligeable est apporté aux titres grâce à cela. Secondo, CRISTALYS maîtrisent un savoir faire indéniable pour composer des morceaux épiques, aux airs résolument guerriers et martiaux. Les titres varient mais gardent un aspect commun qui subsiste tout au long de l'album. Très vindicatif, leur black metal ne sonne pas bêtement comme un gros déluge de blast sans intérêt. Une base résolument heavy en ressort et amène une touche très IMMORTAL à leurs compos et fait ainsi ressortir une veine épiques très appréciable et bien mise en avant. Des claviers classieux, et bien intégrés, viennent renforcer par instant cette sève et créent par la même occasion une atmosphère fort inintéressante. Essentiellement mélodiques, les morceaux de CRISTALYS ne baignent pas dans les ténèbres mais flirt plutôt sur un air impérial dû au coté très martial des arrangements. L’effet voulu est bien là, grâce aux riffs et au chant, même si celui-ci tombe parfois un peu à coté sur certaines parties. Néanmoins, l'ensemble est bien maîtrisé et CRISTALYS démontre qu'ils en ont tout les atouts nécessaires pour se lancer dans une vraie croisade musicale.

On est en présence d’un album aboutit, qui ne révolutionne (ha ha) rien, mais qui apporte sa petite pierre à l’édifice. Le groupe joue avec sincérité sur ses convictions et compose de ce fait une musique basée à partir de cela. C'est à dire une musique violente, guerrière, et épique à souhait.

« In Hoc Signo Vinces » s’impose comme un bon disque de heavy black metal à la production soigné. Entre morceaux fougueux et titres plus mélodiques, CRISTALYS chevauchent fièrement, l’épée levée, durant 52 minutes, sans faillir à grands coups de riffs et impose son style avec mérite.

http://www.cristalysblackmetal.com/cristalys.php - 179 visite(s)

Du son - 125 téléchargements


Rédigé par : Velvet Kevorkian | 14/20 | Nb de lectures : 12154




Auteur
Commentaire
Zebrowsky
Membre enregistré
Posté le: 06/06/2013 à 17h07 - (107759)
Heu vraiment monarchistes? C'est une blague j’espère.

Parce que bon, si on enlève le foklore sympa (et couteux) d'une royauté, il reste pas grand chose à sauver. En gros c'est la dictature et les privilèges (avec juste la continuité héréditaire assurée du pouvoir).

Bon sinon la musique du groupe est plutôt bien gaulée et donne envie d'y revenir et puis rien que pour chanter en français je salue le courage.



Zepekegno
Membre enregistré
Posté le: 06/06/2013 à 20h55 - (107764)
C'est d'ailleurs pour cela que les pays offrant actuellement la meilleure qualité de vie à leurs habitants sont des monarchies...

Zebrowsky
Membre enregistré
Posté le: 10/06/2013 à 15h16 - (107819)
Tout à fait comme le Maroc où le Bhoutan. Ah mais non attends...

Rien à voir. C'est pas parce que la Suède (par exemple) s'en sort bien que la monarchie y a quelque chose à voir. C'est le modèle économique et social qui est la source de ces différences et non le folklore autour de la monarchie.

Après on peut défendre ce folklore, tant qu'il ne fait pas de mal après tout (comme au Royaume-Uni ou au Danemark, bien qu'il y occasionne un coût). Mais par contre la monarchie à l'ancienne, c'est-à-dire là où le monarque a vraiment tous les pouvoirs, c'est vraiment peu enviable.

Zepekegno
Membre enregistré
Posté le: 11/06/2013 à 21h43 - (107851)
"C'est le modèle économique et social qui est la source de ces différences et non le folklore autour de la monarchie."

En es-tu sûr? La monarchie (pas nécéssairement héréditaire) ne serait qu'un "folklore"...?









Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker