CRIMSON FALLS - Downpours Of Disapproval (Regenesis) - 07/11/2013 @ 07h54
Tout avait commencé normalement pour CRIMSON FALLS, groupe belge formé en 2002 du côté d’Antwerp. Avec The True Face Of Human Nature (2006) et Fragments Of Awareness (2009) (sponsorisé par le JCVD national ?), la formation pratiquait un Death-Metal d’obédience américaine quoiqu’un peu plus complexe et varié et montrant des envies de modernité. Mais là, je ne sais pas si c’est l’euphorie approchant la qualification pour le mondial de Eden Hazard, Kevin De Bruyne, Marouane Fellaini et consorts mais pour Downpours Of Disapproval son troisième album, CRIMSON FALLS va faire un sacré bond en avant. Si l’on pouvait aisément le classer jusque-là dans un Death-Metal plus ou moins moderne, le quintette va ici repousser ses limites.

Si la fiche promo me parle d’un « Modern - Extreme - Progressive Death Metal/Metalcore » (ce qui est déjà bien étoffé), Downpours Of Disapproval va vite se montrer assez inclassable. CRIMSON FALLS bouffe à tous les râteliers et il ne reste que quelques petites bribes de leur Death-Metal d’antan. Le reste, c’est un Death très moderne naviguant entre Deathcore, Death technique, Brutal Death et Deathgrind, bref à peu près tout ce qu’il y a d’existant avec « Death » dedans. On oscille constamment entre complexité et efficacité, et les influences sont multiples de même que le dropping de références du chroniqueur. CRIMSON FALLS me fait de prime d’abord énormément penser à ce que CEPHALIC CARNAGE a fait tout récemment, à savoir l’album Misled By Certainty (qui n’a pas fait l’unanimité…), en moins foufou toutefois. Mais après, ça va de DISPARAGED pour le Death moderne brut de décoffrage à grosse production à GOROD pour l’aspect Brutal-Death démonstratif, en passant par trouzemille formations Deathcore, un petit peu de Math-Metal aussi et on se rapproche même parfois de leurs compatriotes d’IN-QUEST. Riffs simples et directs, sweepings, breakdowns deathcore, plans alambiqués, blasts, voilà ce qu’il y a pour les instrumentations. Viennent se greffer là-dessus bon nombre de samples et aussi plein de chants différents, entre growls, vocaux rauques et divers cris ou chants Metalcore/Deathcore. Munissez-vous de votre Doliprane, votre Efferalgan, votre Nurofen, ou tout autre solution même naturelle contre le mal de crâne et préparez-vous à affronter les 51 minutes de Downpours Of Disapproval.

N’exagérons pas tout de même, l’ensemble reste assez abordable surtout que c’est finalement l’aspect Death moderne / Deathcore qui va se révéler prédominant. Surtout que le départ avec "Resurrection" est un véritable rouleau-compresseur nous permettant de découvrir la production aux petits oignons (production et mixage par Jochem Jacobs de TEXTURES, mastering par Alan Douches). L’on découvre aussi le Death multicartes de CRIMSON FALLS qui se distingue d’emblée par sa variété, au sein même des morceaux. Après il y a à boire et à manger. Le mélange entre Death technique à la CEPHALIC CARNAGE (ou n’importe quel groupe US du genre avec des sweepings) et du deathcore parfois très fat penche, selon les morceaux, vers la première composante ("Downpours of Disapproval", "The Generation Chasm" avec l’intervention du chanteur actuel de TEXTURES sur la fin) ou la seconde ("Stillborn", "Trapped" avec un bon solo de basse et des leads thordendaliens), quand ils ne jouent pas sur un équilibre parfait avec notamment "Vengeance Is Mine" et ses riffs et mélodies djent, ou l’excellent "Le Coup de Grâce" chanté en français qui offre un bon résumé de ce que CRIMSON FALLS nous offre sur cet album (à noter que le morceaux parle d’un gang de braqueurs qui a sévi en Belgique pendant les années 80, morceau qui est d’ailleurs servi par des samples de journaux télévisés du plus bel effet).

Outre le bonus-track encore une fois très bien équilibré qu’est "Show Me Your Hands That Strangled My Child", CRIMSON FALLS va aussi s’adonner à quelques expérimentations plus ou moins bienvenues. "How Much Does Life Weigh?" est assez étrange, jouant sur les ambiances grâce aux samples tout en prenant une tournure metallique plus sombre et lourde. "Testify" propose un Math-Metal/Deathcore plus électro très original et bizarre, mais néanmoins efficace et ce toujours grâce aux sweepings entraînants. Dommage que la troisième expérimentation tombe totalement à l’eau : "Culture of Cancellations" est tout simplement un ignoble morceau de hip-hop (!), juste rattrapé lorsque le deathcore percutant reprend ses droits, mais on est très loin d’un HACKTIVIST qui avait plutôt réussi à mélanger hip-hop et djent, là c’est raté. Ceci démontre par ailleurs que CRIMSON FALLS pêche par gourmandise, le groupe belge a clairement voulu trop en faire. Si cela ne choquera pas le moins du monde les habitués au Death/Core technique (qui trouveront cependant cet album pas super original dans sa majeure partie), les autres risqueront de trouver ça un brin indigeste. On est loin d’un ANOMALOUS même si ce n’est pas tout à fait comparable, et même des derniers CEPHALIC CARNAGE. Mais la performance de CRIMSON FALLS sur Downpours Of Disapproval est à saluer et les belges ont au minimum réussi leur truc, en ayant pondu des morceaux bien construits et efficaces bien que complexes. Il y a juste un peu de déchet et parfois trop de ceci ou de cela, mais après deux albums plus classiques le virage est risqué et le pari osé. CRIMSON FALLS livre donc un bon départ dans un style de Death moderne alambiqué, et semble logiquement capable de mieux. A défaut d’être réellement révolutionnaire ou abouti, Downpours Of Disapproval est un disque prometteur qui devrait trouver grâce aux oreilles des fans de Death qui donne volontairement la migraine.

http://crimsonfalls.com - 132 visite(s)

Downpours of Disapproval (clip) - 71 téléchargements


Rédigé par : ZeSnake | 14.5/20 | Nb de lectures : 11428




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker