CREMATORY - Antiserum (SPV/Season of Mist) - 05/03/2014 @ 08h10
Là je crois qu’on est typiquement en présence d’un groupe qui est en train de craquer, ou qui a déjà craqué d’ailleurs (et qui selon votre limite de tolérance, continue à s’enfoncer). Déjà, quand on ne connaît pas trop CREMATORY, rien n’est engageant concernant Antiserum, leur 12ème album en 21 ans d’existence (formation en 1991 mais split entre 2001 et 2003) : les clips kitsch (musicalement et visuellement), les photos des membres (Felix et le batteur Markus se livrant à un concours du plus beau gloitre, quant à la claviériste je ne m’abaisserai pas à attaquer le physique…), l’horrible police d’écriture qui figure sur la bakcover du CD et dans le livret… sérieusement les mecs on dirait un pressage d’une autoproduction du fin fond de l’Indre-et-Loire ou un stuff d’un label de seconde zone des années 90, les premières versions de Microsoft Office et l’HTML1 vous remercient chaleureusement de leur rendre hommage. Ça ne donne pas envie et d’ailleurs, me concernant, je n’avais jamais écouté une seule note de CREMATORY et ce n’est pas l’emballage de Antiserum qui donnera envie à quiconque de franchir le pas.

Mais seule la musique compte après tout, j’avoue donc ne m’être jamais penché sur CREMATORY, mais même si « c’était mieux avant » le vieux doom/death ne m’intéresse que moyennement, et concernant sa période indus/gothic le groupe a tellement mauvaise réputation… J’ai néanmoins deezerifié la disco depuis Believe (2000), premier album de CREMATORY chroniqué sur VS, et j’avoue que j’ai plutôt été supris. Leur Metal Indus gothique tient admirablement bien la route au moins jusqu’à Klagebilder (2006). Ça se gâte un peu pour Pray (2008) qui est un peu niais mais Infinity (2010) passe bien, hormis quelques claviers ridicules il faut dire que le groupe arrive à s’en sortir grâce à une simplicité bienvenue, des riffs sympa et une envie de créer du tube « à l’allemande ». CREMATORY aurait pu continuer sur cette voie plutôt correcte dans l’absolu mais non, il a fallu qu’il se fourvoie avec de sacrées fautes de goût.

Le gros problème de Antiserum saute alors aux oreilles dès l’écoute des deux singles "Shadowmaker" et "Kommt Näher" : ce sont ces immondes synthés dark-electro qui accusent dix ans de retard sur les sonorités actuelles si ce n’est encore plus. D’autant plus incompréhensible que CREMATORY était loin d’abuser avec les claviers depuis Believe hormis quelques petits écarts sur Pray et Infinity, mais là c’est la cata. Cela va donc faire de Antiserum un album kitschissime alors qu’à la base il aurait pu tenir la route. Malgré la trop longue intro "Apocalyptic Vision" (avec des samples de moniteur cardiaque hyper cliché…), "Until the End" démarre bien l’album avec des riffs couillus et du mid-tempo appréciable. Ce sont ces riffs simples mais efficaces que l’on retrouve ici et là ("Virus", "Back from the Dead", vers la fin du morceau-titre), marque du groupe depuis Believe qui vont réussir à sauver Antiserum, avec le chant clair toujours bon d’ailleurs. Mais il faut bien avouer que ces deux composantes souffrent d’un manque criant d’inspiration, les morceaux mettant en avant ces refrains en chant clair ("If You Believe", "Inside Your Eyes", "Irony of Fate", "Antiserum") se ressemblent trop entre eux et l’effet « hit » s’estompe pour n’en faire que des pistes anecdotiques.

Dans l’ensemble, c’est donc toujours la même recette avec le chant grunté de Felix que l’on aimera ou pas, mais il faut aussi avouer qu’il est très vite lassant, débité sans conviction, et trop classique finalement. Et ces synthés dégoulinants gâchent à peu près tout le reste : sur la fin de "Until the End" ils font limite techno, ceux de "Shadowmaker" et "Inside Your Eyes" sont tout simplement risibles, les sonorités plus sympho sur "Welcome" sont ratées, le fond est même touché avec "Kommt Näher" ce qui fait que ce morceau peut presque être apprécié au second degré… à l’instar d’un BLOOD STAIN CHILD ou d'un SEMARGL (le clip étant d'ailleurs à l'avenant). Misère. CREMATORY a donc bien craqué et nous livre ici son plus mauvais album, peu inspiré et saboté par ses synthés horribles, sans véritable tube même si les inconditionnels parviendront à en trouver selon leurs goûts. Mais je vais encore jouer ma Sainte Rita ou me faire passer pour un putain de hipster en lui mettant la moyenne. Car le groupe peut à mon avis faire encore pire et à vrai dire, il me fait plus de la peine qu’autre chose, semblant vivre dans une autre époque. Les précédents albums étaient sympa, celui-ci est au mieux très moyen, au pire un plantage en bonne et due forme. Les gogoths allemands s’en satisferont, mais pour les autres, Antiserum que ça soit au niveau visuel et musical ne risque pas d’améliorer la réputation de CREMATORY…



http://www.crematory.de - 96 visite(s)


Rédigé par : ZeSnake | 11/20 | Nb de lectures : 12198




Auteur
Commentaire
poypoy
Membre enregistré
Posté le: 05/03/2014 à 14h09 - (111233)
Une chronique bien dure pour ce groupe qui n'a jamais été autre chose que moyen. Au final cet album est loin d'être ce que j'ai entendu de pire de leur part. Il n'est même pas désagréable, même si, en effet, pas ce qui se fait de plus à la pointe en matière de son. Et tout ça pour une note au final pas si catastrophique que la chro le laisserait entendre.

Eazy-Ni
Membre enregistré
Posté le: 05/03/2014 à 16h27 - (111234)
Chronique juste et honnete.
Selon moi leur pire album. Et je suis fan de leur tambouile, j aimerais pouvoir dire de ce disque qu il est bon. Mais impossible.
"Infinity" il y a quatre ans avait pourtant remit Crematory sur de bons rails.. la, ils poussent le bouchon trop loin, ringuard, depasse, absolument aucun morceau memorable... la pochette dans les tons jaunes est jolie, c est tout.

Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 05/03/2014 à 20h19 - (111236)
Honnêtement, ils ont besoin de quelques bons coups de pied au cul ! A croire qu'ils n'ont plus d'amour-propre...

Je ne sais pas, mais, rien qu'à voir les vidéos... Je veux dire, à la base, un clip ça sert bien à mettre une musique en valeur, à donner au public éventuel une envie, une grosse envie, de l'acheter cette musique ? Non ? Et là, qu'est-ce qu'on voit : des musiciens au physique disgracieux (c'est le leur, pas de problème, c'est pas tant celui-ci que j'attaque que le fait qu'ils le montrent... Il y a des clips où l'on ne voit pas du tout les musiciens et ils passent très bien ! Si veulent qu'on les voient dans leurs clips, qu'ils fassent en sorte de ne pas les desservir ! Quand Christopher Lee jouaient Dracula, il ne tournait pas en tongs, en bermuda et en chemise hawaïenne, que je sache...) ; un type qui se fait mordre au sang et qui n'a pas l'air d'avoir très mal (c'est quoi c'est confiture de fraise que tu m'as mise dans le coup... non, non, c'est dégueulasse... et c'est collant) ; des lentilles de contact bleu mansonnien (Ah ! Non ! Là, je commence à en avoir vraiment, mais vraiment marre de ces conneries ! Ca fait belle lurette que ces lentilles ne sont plus l'apanage du surnaturel ! Faudrait penser à en changer !) ; et enfin, les deux danseuses (mouais, mouais, ça reste à voir...) qui sont sans doute censées êtres érotiques et qui ne sont que vulgaires - la danse, c'est comme le sport, ça se pratique quotidiennement ! Et là, on a l'impression qu'elles viennent de commencer !

Non, il suffit de voir ces clips pour comprendre qu'ils ont besoin de se remettre en question... Pas d'arrêter, bien sûr, car, visiblement, ils ne le veulent pas, mais de changer des choses ! Et vite !!! Parce que là, vraiment, c'est n'importe quoi...



Moshimosher
Membre enregistré
Posté le: 05/03/2014 à 20h21 - (111237)
Bon, ben, désolé pour les quelques petites fautes de frappe... :(

Grossebaffe
IP:178.38.123.151
Invité
Posté le: 06/03/2014 à 04h57 - (111243)
Bon pathétique un ratage complet.

dani666
IP:80.9.4.175
Invité
Posté le: 07/03/2014 à 00h36 - (111255)
Ce groupe est devenu une pure blague !

RunForestRun
Membre enregistré
Posté le: 07/03/2014 à 15h35 - (111270)
Crematory est pour moi le groupe d'un album : Transmigration. Celui là, y-a-bon.

Je n'ai pas suivi leur carrière récente mais le titre en écoute plonge dans le Elektro Tanz Klub teuton avec un peu trop de consentement... Cuir, moustachus bedonnants et bière tiède. J'en resterai à la sentence péremptoire de la première phrase de mon post.

mpelforth
IP:193.54.109.8
Invité
Posté le: 10/03/2014 à 17h42 - (111297)
J'adore ce groupe !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker