CRAWLSPACE - Carved Into Flesh (Goodlife) - 15/01/2013 @ 07h56
Pour les vieux, comme moi, qui ont grandi avec le hardcore européen des années 90, CRAWLSPACE est un nom qui évoque de doux souvenirs. Les souvenirs d’un groupe, trop sous-estimé à mon goût, qui faisait du deathcore avant que le deathcore n’existe. Les Limbourgeois portaient des T-shirts Master ou Nile avec des Nike Air et une petite casquette bien ajustée. Ils mixaient des riffs gras, lourds et occultes avec des moshparts vengeresses (le titre « Digging The Grave », en son temps, provoquait un gros carnage dans les pits flamands). Et ils le faisaient bien. Très bien même. Depuis, les cheveux ont poussés, il aura fallu attendre plus de dix ans pour enfin avoir des nouvelles fraîches. Le groupe a toujours été plus ou moins sur le retour en donnant quelques concerts épisodiques mais cette fois, ça y est on a bien un nouveau skeud de CRAWLSPACE à se mettre dans les oreilles. Eh bien on est content de voir que rien n’a vraiment changé. CRAWLSPACE donne toujours dans le deathcore plus death que core dans la lignée d’ « Enter The Realm Of Chaos » mais avec son plus actuel et une attitude bien basse du front comme au bon vieux temps.

Le petit dernier a pour nom « Carved Into Flesh » et envoie toujours du bois. Les hommes ont changé, il ne reste que Brecht et Jurgen qui en a profité pour passer de la basse à la guitare, mais pas le son. L’album commence par une petit intro bruitiste/ambiant avant d’embrayer sur « Forever To Sin », premier vrai morceau. Le son est lourd, les riffs gras et la voix de Brecht a gagné en agressivité. On reconnaît de suite la patte CRAWLSPACE avec ses riffs imprégnés de death old school et ses parties rapides aux rythmes typiquement hardcore. Sans oublier les moshparts basiques mais hyper efficaces. « Forever To Sin » est un pur morceau de CRAWLSPACE. Le reste du disque se chauffe du même bois même si on retrouve quelques influences un peu plus modernes. Un peu de Aborted, du Suicide Silence, une légère lichette de beatdown sur certains passages propice au mosh mais le tout sans jamais dénaturer leur son et leur identité. « Carved Into Flesh » renoue un peu avec la vibe plus tough guy de « Don’t Get Mad… Get Even. » comme sur le final de « As Wolves Amongst The Flock » par exemple.

La production d’ensemble est plus actuelle aussi. Brutale mais plus aérée que par le passé. Le son est moins sourd et étouffé, plus pointu et rapeux. Les guitares sonnent brutales et la batterie pilonne bien comme il faut avec un son de grosse caisse et des toms très naturels. Niveau brutalité le groupe n’a pas perdu la main, le titre « Destroy It All » porte d’ailleurs bien son nom tant son breakdown donne envie de tout casser et de balancer ses bras et ses jambes dans les mâchoires du premier mec venu. En tout bien tout en honneur. Un morceau qui sent bon la filiation avec « Dead And Alive » surtout dans la façon qu’a Brecht de placer sa voix. Enfin comme dans tout bon album estampillé hardcore il faut inviter les copains, c’est chose faite avec la présence de Youri Personnal Vendetta et de Peachey, qui est visiblement pote avec tout le monde, sur un « The New Breed » très voyou. Pour terminer sur une touche nostalgique CRAWLSPACE retravaille deux anciens titres pour en livrer une version 2012. Le son est différent mais on est content de retrouver deux morceaux qui ont bercé notre adolescence, la mienne en tout cas, même si je préfèrerais toujours la saveur première du son original. Avec « Carved Into Flesh » CRAWLSPACE livre un album de « vrai » deathcore avec des passages death et des passages hardcore. Rien d’autre. Pas de chichis, pas de solos, pas de frime, on reste dans le brutal pas finaud mais avec la petite touch tough guy qui les a toujours caractérisés. Le groupe n’a pas perdu sa hargne ni sa faculté de pondre des moshparts qui ont le goût du sang. CRAWLSPACE montre aux jeunes zazous ce qu’est le deathcore.

The New Breed - 124 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 15.5/20 | Nb de lectures : 11065




Auteur
Commentaire
h8000 crew
IP:81.243.125.90
Invité
Posté le: 15/01/2013 à 12h24 - (105555)
crawlspace avec un son redoutable pour la 1ere fois de leur carriere, leur meilleur album à ce jour, avec un mastering par nicolas declève...


vieillebranche
Membre enregistré
Posté le: 16/01/2013 à 13h15 - (105568)
Yes! ça me fait revenir quelques années en arrière, mais donne bien envie de s'y remettre!!! bonne chro qui donne l'eau (le sang?) à la bouche!

djabtrash
Membre enregistré
Posté le: 20/01/2013 à 14h11 - (105621)
faut je l'écoute celui-là !

Ilhan
Membre enregistré
Posté le: 10/03/2013 à 18h06 - (106448)
Autant au niveau des riffs ça le fait, c'est un bon compromis entre le premier MCD et l'album autant j'ai du mal avec sa nouvelle manière de chanter et la prod.

Pour moi c'est moins bon que le reste de leur discographie, mais ça reste au dessus du lot.
Curieux de voir ce que ça donne en live maintenant.



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker