CRAWLER - Knight of the Word (SG) - 11/04/2012 @ 07h23
Crawler (ou la chenille en français) s'est formé en 2001 et le moins que l'on puisse dire, c'est que le groupe a pris son temps avant de publier son premier album. «Knight of the Word», est effectivement sorti l'année dernière et il constitue donc la première 'longue' réalisation de ce groupe de heavy metal italien. Un groupe qui avait sorti deux démos en 2005 et 2008, qui pour la petite anecdote, contiennent certains des titres présents à l'intérieur de l'objet de cette chronique. Autant dire que quelques-unes des compositions de «Knight of the Word» ont été élaboré il y a au moins 6-7 ans. Je pourrais rédiger cette chronique en quelques lignes en disant que comme tout premier album, il a ses défauts (la production faible, le chant loin d'être au top, j'y reviendrai plus loin...), que c'est pas mal, mais on note très peu d'éléments marquants ou à même de quoi réellement plaire. Mais, et il y en a un, si ce premier essai souffre incontestablement d'erreurs de débutants et d'approximations dans la composition, il mérite que l'on s'attarde un peu dessus.

Il est clair que la production n'aide pas à bien rentrer dans cet album ; ce manque de puissance dessert la musique de Crawler qui semble parfois un peu molle, les guitares étant en plus sous-mixées, certaines rythmiques ne reposent que sur une batterie, elle aussi pas très bien mise en valeur, et qui manque de relief. Si la production est un peu problématique, le chant, lui, risque d'en repousser plus d'un : Claudio Cesari, bien que très impliqué n'est pas (encore) un bon vocaliste. Il sera difficile pour lui de 'corriger' l'aspect nasillard de son chant, mais il peut à mon avis encore s'améliorer pour être plus juste et capable de meilleures envolées vocales. On pourrait le placer comme un croisement foireux entre Bruce Dickinson et Geoff Tate, et d'ailleurs, on le surprend à plusieurs reprises tenter de prendre le même type d'intonations et de tonalités que Bruce, sauf que d'une, la qualité du chant est bien inférieure, et deux, son timbre de voix est beaucoup moins classe et imposant.

Malgré donc des conditions sonores (très) moyennes et un chanteur loin d'être au top, Crawler arrive d'un point de vue strictement musical à sortir un album correct et appliqué. D'autant plus que les influences ne se bousculent pas trop au portillon ; on pense comme souvent à du Maiden pour les harmonies et les soli (qui sont à peu toutes et tous de très bonne facture), mais aussi à du Iced Earth sur certains breaks et ambiances aux allures plus mystérieuses. Je vous recommande d'ailleurs chaudement le morceau «The King Will Come» probablement le moment le plus exaltant de l'album, qui du long de ses 8 minutes, nous transporte à travers des sonorités épiques et pesantes qui pourront rappeler la Terre Glacée du milieu des années 90. Le reste des titres alterne entre le bon, le moyen, voire parfois le mauvais, comme par exemple l'enchaînement «Sick Song» / «Undeads», trop basiques, où l'on doit supporter des refrains tour à tour gonflants, puis moisis. «Speed» ou «Cagliostro» sont eux plutôt à ranger dans la catégorie 'moyens', tout les deux alternant le chaud et le froid (comme des riffs passables pour l'un, et puis rien de bien folichon pour l'autre, si ce n'est un jeu de batterie assez complet...)

Pour ce qui est des autres titres non cités jusque-là, ils sont agréables à écouter, notamment «Masters of the Night», qui bien qu'il pompe quelques riffs au «Powerslave» de Maiden, s'avère être le morceau le plus tranchant et remuant de l'opus, quand «Angels in Paradise», à l'aspect plus épuré et mélodique, pourra rappeler les premières heures de Angra (musicalement surtout). On appréciera également «Danger (On Elm Street)», qui après 2 minutes dans des tons mélodiques (on pense avoir droit à une ballade), décolle à l'anglaise (cf. Iron Maiden), dans un style plus habituel et rythmé. En définitive, «Knight of the Word» est loin d'être une catastrophe, mais plutôt un album inégal, qui mériterait une meilleure production (et peut-être aussi un meilleur chanteur...). Pour un premier essai, on a vu bien pire, et meilleur aussi.



http://www.thecrawler.it/ - 123 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 11,5/20 | Nb de lectures : 11112




Auteur
Commentaire
IronMetal
IP:82.60.17.207
Invité
Posté le: 18/04/2012 à 17h01 - (101622)
You dont't understan nothing!!! Crawler are great!!!

Metalwarrior
IP:82.60.17.164
Invité
Posté le: 28/12/2012 à 21h49 - (105284)
iron metal, you are right!!! Gardian666 does not understand nothing because Crawler are great and for this album the band worked with the great Beau Hill and Maor Appelboum...so this is an important thing not the opinion of gardian666

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker