CRASHDIET - The Savage Playground (Frontiers) - 12/04/2013 @ 07h56
Assurément, Crashdïet est l'un des groupes les plus connus, appartenant à cette nouvelle vague de combos suédois pratiquant du sleaze (ou du glam rock, ou hair metal, c'est selon la préférence). Mais contrairement à leurs compatriotes de Hardcore Superstar, je n'ai jamais réussi à vraiment apprécier Crashdïet, plus 'lisse' et mélodique, et surtout un peu moins punchy. L'écoute de « The Savage Playground » me conforte dans mon opinion, cependant, ce n'est pas forcément un mal en soi si Crashdïet 'envoie' moins qu'un Hardcore Superstar. Sinon quel intérêt d'avoir 2 groupes à peu près identiques ?

Avec ce 4ème album, bien rempli, -13 titres-, le bon côtoie le moyen. Il est de toute façon quasiment impossible aujourd'hui d'avoir un album excellent avec 12-13 titres, sans être lassé à un moment ou à un autre, et trouver à redire sur la qualité de certaines pistes. Mais je pense que sur « The Savage Playground », Crashdïet pouvait laisser de côté quelques morceaux, comme « Drinkin' Without You » trop répétitive et bateau (heureusement point trop mièvre), l'irritant « Snakes in Paradise » et le trop facile « Lickin' Dog », à côté du reste de l'opus. Le reste ? Ce sont par exemple les très bons hits, tels « Cocaïne Cowboys », premier single plutôt redoutable dans le genre, rondement mené, aussi bien le riff principal, que la voix de Simon Cruz qui se marie parfaitement à une rythmique entraînante et addictive.

Je parle de 'hit' au pluriel, parce que j'ai également en tête un « Sin City » du tonnerre (refrain nickel), et un « Got a Reason », lui aussi terrible d'efficacité (ces petits leads harmonieux qui font chavirer). En ouverture de cette heure de musique, « Change the World », assez réaliste textuellement et foutrement heavy musicalement, donne déjà le la. Même si Crashdïet est un groupe qui ne renie pas l'aspect mélodique, principalement par le biais du timbre de voix de Simon Cruz, « The Savage Playground » ne pullule pas de ballades à gogo. Tout juste de titres plus 'accessibles'. Comme « California » et ses chœurs FM peut en 'effrayer' certains, cependant l'écoute d'un « Anarchy » (à peine 3 minutes), juste avant fera mieux passer la pilule. Et oui, Crashdïet, c'est assez rock quand même !

C'est une bonne qualité à reconnaître au groupe, qui sans faire de grands morceaux, sait diversifier ses compostions et même ses ambiances ; « Garden of Babylon » du haut de ses 7 minutes fait grosse impression pour clore l'album, entre les quelques percées de sitar, les riffs sombres et à tendance orientale, un solo complet et solide, le groupe ne se fout pas de nous pour offrir une fin 'aventureuse', pour ne pas dire audacieuse. Au final, je dois dire avoir été agréablement surpris par ce nouvel effort de Crashdïet, convaincant et parfois excellent.



http://www.crashdiet.org/ - 130 visite(s)


Rédigé par : gardian666 | 14,5/20 | Nb de lectures : 11431




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker