COWARDS - Rise To Infamy (Throatruiner/Deadlight) - Selection VS du 27/03/2015 @ 07h55
Si j’étais une grosse feignasse je pourrais me contenter, en guise de chronique d’écrire : « Kickback est mort, vive COWARDS ». Depuis que le groupe le plus néfaste de la scène française s’est auto-annihilé (comment pouvait il en être autrement d’ailleurs ?), les prétendants au trône se sont massés, mais le combat est terminé, la course est finie, le nouveau roi est là, il vient lui aussi de Paris et s’appelle COWARDS, fin du Game. On était déjà prévenu avec « Shooting Blanks & Pills » et « Hoarder » que les mecs étaient de sérieux prétendants, mais cette fois, avec « Rise To Infamy » le doute n’est plus permis : ce sont eux. Je préfère vous prévenir : « Quand on lutte contre des monstres, il faut prendre garde de ne pas devenir monstre soi-même. Si tu plonges longuement ton regard dans COWARDS, COWARDS finit par ancrer son regard en toi. »

Sur ce disque, les parisiens parviennent à combiner les poings forts de leur deux premiers essais : la lourdeur de « Hoarder » et la rage haineuse de « Shooting Blanks… ». Effectivement dès le premier morceau, les choses sont claires, nettes, précises, ça va taillader sec. On ressent d’emblée la perversité et la violence qui suinte de chaque note, de chaque peau, de chaque corde, de chaque cri. Ce ne sont plus des compositions musicales mais un magma sonore qui nous engloutit totalement pour nous étouffer. Le son est d’une épaisseur à toutes épreuves et d’une saleté invraisemblable. Tout n’est que riffs dégueulasses, déglingués, grésillements, saturations, larsens et au milieu de tout ça un type qui beugle comme si sa vie en dépendait. D’ailleurs le timbre et le placement de voix rappelle énormément Stephen de Quivoussavez. Écoutez l’enchaînement « Frustration », morceau de hardcore charbonneux chaotique et brutal as fuck, et « Beyond My Hands » titre tout en perversité, venimeux, au mid-tempo rampant qui retranscrit parfaitement une épopée nocturne dans les coins les plus mal famés de la Ville Lumière qui s’est faite ici Lumière Noire. Ambiance scandale, danse des mandales.

« Birth Of A Sadistic Son » résume tout ce qu’est COWARDS : de la violence, au sens pathologique du terme, retranscrite sous une forme musicale. Le chaos se fait ici encore plus profond qu’auparavant, les abysses de l’infamie s’ouvrent grand devant nous pour engloutir quiconque osera y jeter un œil. « Rise To Infamy » n’est pas là pour faire de cadeau ou pour tailler des pipes, il est là pour annihiler la concurrence mais est capable de petits apartés « mélodiques-bruitistes » histoire de rappeler qu’au fond de tout ça, il y’a encore, parfois, un petit cœur qui bat. Les parisiens ont, ici, fait leur toutes les influences pour les emmener un peu plus loin, un peu plus bas et créer quelque chose de personnel, de cohérent. En ce sens, ce disque et le groupe est très parisien dans son approche, on y retrouve des traces de Kickback, de Hangman’s chair, de Diapsiquir, tant dans le son que dans l’atmosphère générale. Le son aussi est là pour rappeler cette appartenance. Enregistré au Studio Sainte Marthe, par Francis Caste, la production est parfaite pour ce style de musique. Épaisse, boueuse, noire et hyper saturée de détails, bruissements, larsens, stupeurs et tremblements. La force du son n’a d’égale que la haine qui se dégage des compostions. La dynamique du duo basse/batterie est incroyable et d’une précision qui permet aux guitares de s’égarer dans des flots de notes et de larsens faussement anarchiques. L'artwork est d'une beauté morbide à couper le souffle et le premier "single" "Bend The Knees" rappelle le film "Cowards Bend the Knees" de Guy Maddin. Profondeur, saleté, beauté et puissance, voilà qui résume le son de ce disque. Violent depuis les couilles du daron.

Quarante minutes, c’est beaucoup, c’est long, il faut tenir sur la longueur et COWARDS y parvient parfaitement, pas de temps morts, ni de respirations, l’odeur âcre des nuits parisiennes pleines de souffre, de sang et d’urine colle aux naseaux de la première note au dernier bruissement de corde ou raclement de gorge. En sortie d’album, on se sent sale et lessivé mais en on redemande encore et toujours. Avec ce disque, COWARDS touche au but et se hisse au niveau du Maître. Il n’a pas eu besoin de le battre, la place était libre, il a simplement été le plus fort pour s’en emparer. Et avec un disque pareil, ce n’est pas étonnant. Mais arrêtons les comparaisons, COWARDS existe par et pour lui-même. « Rise To Infamy » sublime l’infâme et en tire la quintessence, il est aussi, à mon sens le disque le plus « vrai » du groupe, celui sur lequel les mecs se sont mis à poil réellement, sans fard, sans maquillage, les couilles et la violence à l’air. Alors ouais, ça sonne un peu « air du temps » mais on s’en fout, COWARDS, avec ce disque, n’a plus rien à prouver à qui que ce soit. Puis s’il le fallait ils sont prêts. Esprit Bagarre



Ecouter. Telecharger. Acheter - 113 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 17.5/20 | Nb de lectures : 11131




Auteur
Commentaire
Rotisgel
IP:149.210.148.6
Invité
Posté le: 27/03/2015 à 09h11 - (116270)
Kickbak les imposteurs qui ne faisaient peur qu'à eux-même...

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 27/03/2015 à 09h48 - (116271)
Et Cowards, sinon?

daminoux
Membre enregistré
Posté le: 27/03/2015 à 11h45 - (116272)
Je ne suis pas aussi enthousiaste que toi. Je trouve de le coté kickback-bis est trop présent mème si ils en sont conscient.



Gégé
IP:90.24.158.93
Invité
Posté le: 27/03/2015 à 12h36 - (116273)
"Et Cowards, sinon?"

Là c'est l'hôpital qui se fout de la charité, ta chronique est bourrée de références à Kickback...

Sinon le hardcore n'étant pas mon truc, je ne donnerai pas mon avis musical, si ce n'est qu'encore et toujours on voit les mêmes poncifs sur la violence...

ElPangolino
IP:92.137.237.89
Invité
Posté le: 27/03/2015 à 14h16 - (116274)
En effet ça (me) fait penser à Kickback, dans le sens où l'album bénéficie d'une hype démentielle qui me parait totalement démesuré par rapport à la qualité réelle du bouzin.
Alors attention, je ne dis pas que c'est mauvais, loin de là. C'est même excellent. Noisy, borderline, avec des rythmiques parfois bluffantes, et une prod excellente, on est devant un album de qualité, pas de doute.
Mais de là à parler de "la perversité et la violence qui suinte de chaque note", ou "En sortie d’album, on se sent sale et lessivé", euh, vraiment ? On parle du même album ?
Ça me donne l'impression d'être passé à côté de quelque chose, et ça me faisait la même chose devant les albums de Kickback. C'est limite frustrant de ne pas connaitre le même enthousiasme que celui qu'on ressent de la part de Seb dans sa chronique.

CROM
IP:90.42.166.42
Invité
Posté le: 27/03/2015 à 14h24 - (116275)
Pas plus violent ou sale que la moyenne d'une nouvelle scène plus ou moins HxC. Surestimé un peu partout en effet. Le rapport avec Kickback peut se faire dans le chant, à part ça, vois pas.

x=2
IP:91.213.15.232
Invité
Posté le: 27/03/2015 à 15h42 - (116276)
Hardcore + français = Selection VS.



EAZY-NiiCK
IP:126.74.51.150
Invité
Posté le: 28/03/2015 à 16h53 - (116284)
@x=2 hahaha.

J'ai encore mieux moi, c'est pire que ca :

ARTWORK NOIR ET BLANC et FRANCAIS = Vs selection

on a aussi, CLODOS PARISIENS QUI POSSEDENT UN INSTRUMENT + "GASPAR NOE en musique" = Vs ejaculation

et egalement SLUDGY/LOUISIANEUX WANNABE + TETES A CLAQUES/PUTES A BARBE FRANCAIS = Vs obligatoirement in love

.. zzzZzz

Mais Vs. es addictif pour ca. J'adore.



Ductrou
IP:78.193.133.1
Invité
Posté le: 28/03/2015 à 17h07 - (116285)
J'ai ecouté 30s, insupportable, hypisters hardocore crade si ca peut plaire... Moi pas. Un genre pas transcendant, avec un nom de groupe qui leur vont bien sinon à part ça ? Je passe mon chemin...

piti
IP:37.174.93.70
Invité
Posté le: 29/03/2015 à 10h59 - (116287)
Capuducul

Poney
IP:174.93.189.156
Invité
Posté le: 29/03/2015 à 18h14 - (116301)
Le travail de composition et de production sur cet album est assez dingue. Qui plus est, il ont enfin leur son à eux, et quel son! Certes l'influence Kickback se ressent toujours un peu mais la groupe a désormais clairement une identité propre.
Cette frange de la scène hardcore (hatecore?) est vraiment passionnante, plein de groupes apportent leur petit parpaing à cet édifice.

Gus
IP:81.50.74.187
Invité
Posté le: 29/03/2015 à 22h31 - (116316)
Le skeud est vraiment cool !

Pré-Pubère
IP:171.16.208.3
Invité
Posté le: 30/03/2015 à 09h12 - (116329)
CéDéNazis !!!!!!

l
IP:86.197.47.89
Invité
Posté le: 30/03/2015 à 10h23 - (116334)
Album sympa, mais je comprends pas non plus la "hype" autour tant cette scène me semble saturée, et cowards a part avoir un meilleur son ou sonner plus pro ne s'en dégage pas tellement. Dans le même genre je préfère l'album de Birds in Row You me & the violence...

Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 30/03/2015 à 10h31 - (116335)
Birds In Row, que j'aime beaucoup aussi, sonne, je trouve, quand même fort différemment de Cowards, B.I.R sont plus dans un style a la Killing The Dream ou Modern Life Is War plus sombre, plus spleen aussi.

pyofan
Membre enregistré
Posté le: 30/03/2015 à 11h48 - (116338)
La voix je peux pas...



Bernard
Membre enregistré
Posté le: 30/03/2015 à 13h14 - (116340)
Grosse influence Manowar!... ;)

wakatepebaboun
IP:84.97.8.185
Invité
Posté le: 02/04/2015 à 19h56 - (116399)
Vu en concert cet été et la prestation ne m'avait pas du tout, mais alors pas du tout branché. L'attitude de certains zicos sur scène ayant frôlé par moment le ridicule.
Mais j'en entends tellement parlé depuis que je me dis qu'il faut que je redonne une chance à ce combo.

Ilhan
Membre enregistré
Posté le: 09/04/2015 à 16h07 - (116455)
Pareil que les deux derniers kickback, j'accroche pas. Je reconnais que c'est très bien foutu, mais ça manque de ce coté brut un peu holy terror qui fait que je préférerais des trucs à la Pulling Teeth, The Banner, Homewrecker etc... trop d'ambiances pour moi certainement :)

Curieux de voir ça en live, ça doit bien tabasser



Maxgrind
IP:83.195.200.145
Invité
Posté le: 09/05/2015 à 13h35 - (116662)
À l'inverse d'Ilhan, les ambiances sont beaucoup mieux amenées/gérées chez Cowards que chez Kickback.

Sinon, assez d'accord avec la chro. Ça sent le soufre, c'est noir comme le charbon, ça me plaît !

BassFrog
IP:195.208.48.42
Invité
Posté le: 25/05/2015 à 11h31 - (116779)
Je n'avais que moyennement adhere aux efforts precedents, mais avec celui-ci, c'est different.

Ca sent purement la Haine, c'est noir, degueulasse, mechant, bref tres tres bonne ambiance. Et une prod parfaite pour le style !
Je me reconnais parfaitement dans cette Kro.

Merci Throatruiner encore une fois

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker