CORROSIVE CARCASS - Composition of Death (Abyss) - 22/02/2013 @ 09h00
Nostalgie, c'est le premier mot auquel j'ai pensé en écoutant ce premier album du combo suédois sorti de nulle part et formé en 2004 et qui n'avait sorti jusque là qu'une seule démo en 2010.

En effet j'ai eu l'impression de revenir 20 ans en arrière quand la scène suédoise explosait à la face du monde avec son style et ce son si caractéristique.

Hormis quelques groupes locaux, aucun des membres n'a une grande expérience de la scène et du studio, et cela se ressent également où on remarque une spontaneité pour chacun des titres, qui sont courts (3 minutes en moyenne, et même 1 minute pour certains), sans technique outrancière, seul compte le groove et la puissance et c'est assez réussi.

Dès les premières notes on se retrouve plongé dans les premiers opus de Nihilist, Grave, Entombed, Dismember et consorts ... entre le style (un death metal gras et corrosif – vu le nom du groupe c’était facile à trouver), les textes consacrés aux zombies et aux morts-vivants, et une pochette typiquement d'époque on ne peut pas dire qu'il y'a tromperie sur la marchandise.

Le groupe n'est pas là en effet pour réinventer le style, on sent que les mecs sont des fans du genre et qu'ils cherchent à s'éclater en faisant la musique qu'ils aiment sans vouloir se prendre la tête.

Les titres s'enchaînent bien, et même s'ils se ressemblent et qu'un côté "brouillon" se fait sentir sur les passages rapides, on ne peut que saluer l'envie et l'enthousiasme du groupe qui fait plaisir à voir, et surtout qui nous montre que malgré les années le style conserve de nombreux fans et aussi des néophytes qui cherchent à prolonger l'héritage des anciens qu'ils soient encore en activité ou non.

Après musicalement c'est un mélange de tous les groupes précités, les morceaux sont bien entraînants et sans révolutionner le genre, ni atteindre le niveau de leurs glorieux ainés cet album plaira aux fans de la scène old-school du pays de Zlatan Ibrahimovic, Ola Lindgren, Stefan Edberg, des magasins Ikea et des galettes Wasa.

"The end of us all" qui conclut l'album est pour ma part le titre le plus réussi : à la fois long (près de 7 minutes), puissant et possédant des superbes passages mélodiques, il termine ce disque de 41 minutes assez réussi dans l'ensemble.

A noter que ceux-ci vont bientôt sortir un nouvel EP, 4 chansons sont en boîte, donc à suivre pour de nouvelles aventures ...


Rédigé par : GabinEastwood | 14/20 | Nb de lectures : 12180




Auteur
Commentaire
zozo
Membre enregistré
Posté le: 22/02/2013 à 09h13 - (106088)
Mignon, très porté sur AUTOPSY (ce qui n'est pas une mauvaise chose) mais pas transcendant non plus. J'aime bien le nom qui sent des pieds par contre... :)

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker