CONAN - Revengeance (Napalm) - 02/03/2016 @ 07h43
"- (Conan) J'ai peur parce que... je suis timide... elle à toi cette robe ? Les prêtres ont tous cette robe ?

- (Le prêtre) Oui et c'est tout ce que j'ai...

- (Conan) Bon... alors bientôt tu n'auras plus rien...


Conan le barbare


Je n'ai pas souvent l'occasion de placer des répliques de "Conan le Barbare" dans une chronique, alors aujourd'hui, je ne vais pas me priver ! Enfin, avec parcimonie hein, parce qu'il y a quand même pas mal à dire avec ce nouvel album de CONAN "Revengeance". Tout d'abord, le line up s'est vu à l'aube de ce nouvel album modifié au trois quarts... et quand tu es un power trio, une refonte de ce genre, ça change ton identité sonore. Entouré d'une nouvelle équipe fort différente de la précédente, CONAN reste toute de même attaché à continuer de pulvériser des records de secousses sur l'échelle de Richter. Laissant sur cet album le Doom un poil de coté au profit de nouvelles explorations stylistiques, CONAN nous laisse donc découvrir de nouvelles influences plutôt étonnantes, passant tour à tour au travers de growls bien baveux ou de tempo rapides à la limite du Blast Beat. Étonnant n'est ce pas ?

Vous l'aurez donc compris avec ce nouvel album, CONAN ne sonne plus tout à fait comme avant. Si la bestialité primitive et bancale de "Horseback battle hammer" n'a tenu que le temps d'une chevauchée sur un cheval blessé, CONAN semblait avoir trouvé une certaine assise avec "Monnos" et "Blood eagle" les deux derniers opus. Déstabilisant ce socle de marbre avec leurs styles personnels, les arrivées de Chris Fielding et Rich Lewis ont considérablement fait évoluer CONAN et ce autant à un niveau purement technique que stylistique. Rich Lewis tout d'abord, joue d'une façon très différente de son prédécesseur Paul O'neil. Si le jeu d'O'neil était lourd et roboratif, celui de Lewis est varié, carré et inventif. En place et rigoureux, le batteur offre un tout nouveau champ d'exploration au groupe grâce à ses supers breaks, ses beats polyvalents et son jeu puissant. Si O'neil avait pour lui le charme de son jeu de mammouth, Lewis amène un coté beaucoup plus carré au groupe sans pour autant perdre de vue que CONAN reste un groupe de goret se prenant pour un sorte de Blob rampant et dégoulinant.
Le chant lui aussi à bien évolué puisque c'est désormais Chris Fielding qui vient compléter les hurlements du chanteur lead Jon Davis. Œuvrant tour à tour dans un registre Death puis crié "à la Conan", Fielding amène lui aussi une nouvelle énergie au groupe en plus de proposer des éléments nouveaux qui collent bien à l'univers sonore de CONAN (les growls apportent une vraie plus-value quand ils retentissent). Son jeu de basse massif et puissant, reste clair et précis, ce qui laisse à la guitare de Jon Davis tout le champ libre pour dégueuler en toute tranquillité.

Les musiciens jouent donc à présent avec une cohésion nouvelle, beaucoup plus musicale et carrée qu'auparavant, ce qui leur donne une puissance d'impact nouvelle et beaucoup plus ciblée. Certains regretteront le coté décérébré des débuts du groupe mais au vu des dernières prod' il semblait de plus en plus évident que le groupe ne reviendrait pas vers ce type de sonorités caverneuses.
Au niveau des tempo ensuite, c'est un peu là aussi la révolution pour CONAN ! Sur le dernier album, seul "Foe Hammer" se distinguait avec un tempo rapide, le reste de l'album restant dans des tons plutôt Doom. Sur celui ci, le morceau "Revengeance" tape à la limite du Blast Beat (faisant du coup penser à une sorte d'hybride Black/Doom) et "Throne of fire" ramone façon punk/Hardcore. N’oublions pas non plus le beat rock n'roll du couplet de "Revengeance" et le coté carrément Heavy metal du riff de "Every Man is an enemy". Autre élément intéressant, le relief mis dans les tempos des chansons. Avant, CONAN jouait souvent sur le même tempo sur toute la durée des chansons, ce qui donnait la plupart du temps des titres hypnotiques vu que les titres étaient longs et les changements rares. "Revengeance" propose donc une multitude de monts et de cratères, CONAN s'amusant à ralentir de manière plus qu'écrasante sur plusieurs passages. La production enfin, met en avant le chant jadis très lointain de Jon Davis et lui donne un aspect plus clair et moins anarchique. Les instruments quand à eux s'entendent de manière très définie et s’intègrent parfaitement à la débauche sonore de la guitare, qui bien qu'elle reste encore très grasse prend plus d'envergure et de densité. Ouf, je n'aurais pas cru CONAN en venir à de telles extravagances ! Car mine de rien, ils ont filé de sacrés coups de canifs à leur contrat de départ avec le capitaine Caverne et si l'animal est encore dangereux et dynamique, il n'a plus vraiment la même couleur de fourrure qu'a ses débuts.
Pas de panique cependant, "Wrath gauntlet", "Earthenguard" ou "Thunderhoof" montrent que CONAN continue à aimer jouer lent, ramassé et compact... même si on n'est plus désormais enfoncé sous terre comme nous l'étions avec "Krull" ou "Sea Lord" à l'époque de "Horseback Battle Hammer".

Agrémenté de tous ces nouveaux éléments, "Revengeance" pourrait bien convaincre de nouveaux fans qui jusqu’à présent ne s'étaient pas intéressé au groupe. On aurait pu craindre que le groupe ne commence à tourner en rond avec ce nouvel album, mais c'est tout le contraire qui s'est produit. Niveau paroles enfin, CONAN ne semble toujours pas prêt à chanter les plantes vertes pour se concentrer sur des paroles toujours plus belliqueuses et enfoncées dans les méandres d'une époque oubliée où titans régnaient en maître sur le monde.
"Revengeance" est donc l'album du renouveau pour CONAN, le groupe proposant désormais une musique beaucoup plus carrée et "in your face" sans oublier ses fondamentaux stylistiques. L'angle d'attaque n'est désormais plus le même, mais il fait toujours aussi mal.




Rédigé par : Pamalach | 16,5/20 | Nb de lectures : 7344




Auteur
Commentaire
Albadeath
IP:80.12.110.201
Invité
Posté le: 02/03/2016 à 11h01 - (119546)
Merci pour la Chronique. Ayant adoré Monnos, je vais aller jeter une oreille sur ce nouvel album.

hammerbattalion
Membre enregistré
Posté le: 02/03/2016 à 11h54 - (119547)
"Écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes.", Conan le barbare est un chef d'oeuvre, bref.

Tu m'as donné envie de me pencher sur cet album!

Krif Krof
Membre enregistré
Posté le: 02/03/2016 à 13h38 - (119548)
- Pourquoi pleures-tu ?
- Il est Conan, un cimmérien. Il ne pleurera pas. Alors je pleure pour lui.



Ivan Grozny
Membre enregistré
Posté le: 02/03/2016 à 13h47 - (119549)
Trois quarts d'un power trio... c'est moi ou ça a dû faire mal quelque part ? Parfaitement d'accord avec la chronique sinon, j'aime beaucoup la direction que prend ce groupe.

- Les dieux approuvent ce que tu fais. Ils vont regarder la bataille.
- Et ces dieux, ils vont m'aider ?
- Non.
- Alors dis-leur de rester à l'écart !



CromCruach
Membre enregistré
Posté le: 02/03/2016 à 16h17 - (119550)
Le titre en écoute fait penser à Horn of The Rhino période Grengus en un poil mou. J'ai toujours trouvé ce groupe d'un chiantissime absolu mais comme je vais tout de même lui redonner un chance... Sinon le seul vrai groupe authentiquement cimmérien, c'est HIGH ON FIRE.

BassFrog
IP:91.79.57.138
Invité
Posté le: 02/03/2016 à 18h16 - (119552)
Pas convaincu pour ma part...
Commandé en prévente étant donné le plaisir que m'a apporté toutes leurs sorties jusqu'alors, ici je trouve que ça bande plutôt mou.

Alors, renouvellement, changement de line-up, la kro est très judicieuse et exprime parfaitement la direction prise ici.

N'empêche, les coups de butoir incommensurablement jouissifs qui avaient pour habitude de t'éclater la gueule par terre manquent. Et c'est en partie sur ce point que ma déception s'élève...
Je ne suis pas contre l'évolution stylistique, bien au contraire! Le premier extrait éponyme dévoilé - et son blast beat des montagnes - m'avait fait trippé. Mais il se trouve que chez moi ça reste le meilleur morceau de l'album.
Je décroche à chaque fois avant la fin du disque, et c'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Je m'ennuie en écoutant ce "Revengeance".

Je ne retrouve pas ce qui fait que CONAN était CONAN.

En espérant que cette nouvelle sortie attirent + de regards sur ce groupe très talentueux et surtout, qui n'hésite pas à se remettre en question à chaque album. C'est à souligner.

Pour ma part, je reste sur le bas côté...

Nokturnus
Membre enregistré
Posté le: 02/03/2016 à 18h23 - (119553)
hate de les revoir en concert en tout cas, c'est là ou en prend le plus dans la face.

CyclisteMetôl
Membre enregistré
Posté le: 02/03/2016 à 20h31 - (119554)
j'aime bien quand le doom est "un peu" rapide, moi !

Il se pourrait bien que je passe dans le camp des "nouveaux fans" :P





CyclisteMetôl
Membre enregistré
Posté le: 08/03/2016 à 00h58 - (119581)
Après quelques écoutes, je confirme que conan me fait rentrer dans le style doom que je ne fréquentais pas, un peu comme grand magus m'a invité au heavy... ça ouvre des perspectives !



Jack
Membre enregistré
Posté le: 15/04/2016 à 14h56 - (119848)
J'avais tenté l'écoute des précédents. Désolé mais quand il ne se passe rien pendant 5 min je ne peux pas.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker