COMO MUERTOS / GENITAL GRINDER - Split (Apathia) - 17/02/2012 @ 09h39
L’éviscération débute dès réception de l’ogive. Partage de support pour deux modes d’expression musicaux distincts mais unis dans la boucherie sonore. Split tellement brûlant et dévastateur, qu’il en a fait cramer les usines d’impressions des vinyles. Ou peut être est-ce cet incendie qui a retardé l’apparition de cette rondelle dans nos mange-disques, je ne suis plus trop sûr. La preuve que même la Nature s’y met, perturbée par tant d’agressivité et de radicalisme.

Attention aux éclaboussures, le carnage s’annonce sanglant.

Comme sur VS, nous ne sommes que de sales anticonformistes, je vais débuter ce billet par les 4 titres de Como Muertos, placés en seconde partie de ce split.

COMO MUERTOS, ou comment renouveler le Death Metal, sans jamais le dénaturer. COMO MUERTOS, tout simplement le groupe français de Death le plus gr00vy de ces dernières années. (J’appuie volontairement la ponctuation de ce terme de par ces ridicules démarcations typographiques, afin d’attirer l’œil des plus jeunes).
Mais, 00 ou pas, soyons réaliste, parce que le Death de COMO MUERTOS est foutrement groovy ! Cette énergie enivrante, qui pousse nos corps à se déhancher en rythme, et nos têtes d’insectes vulnérables à osciller de haut en bas sans interruption.
La bonne nouvelle, c’est que ces symptômes ne sont pas près de s’interrompre.

Dans la continuité de l’excellent "Cronica Del Dolor", COMO MUERTOS nous balance 4 nouveaux titres, dont l’impact et l’accroche sont toujours aussi irrémédiables. J’émets juste un léger bémol sur le lancinant et mid-tempo 'Sangre de mi Sangre', qui bien que très 'rock', manque un peu de patate à mon goût.
Les 3 autres titres proposés sont simplement excellents, comme le groupe sait si bien le faire. Toujours guidé par ce feeling death’N Roll incroyablement communicatif, COMO MUERTOS a sensiblement accentué l’aspect violent, au travers de blastbeats imparables. Les beuglements graves et gras d’El Doctor, toujours en espagnol, sont une réussite, au même titre que les riffs incisifs et mélodieux.

Le son sur ces 4 titres est parfait. Gras, grave, mais puissant, il confère un cachet particulier au groupe, et sied parfaitement à cette orgie musicale sanglante. ENTOMBED n’est jamais très loin, bien que COMO MUERTOS s’esbaudisse dans des contrées plus violentes et radicales.
Peut-être pas le groupe le plus novateur, mais sans aucun doute l’un des plus séduisants, en raison d’une maîtrise stylistique réelle et d’une efficacité terrible.
Vivement le prochain album !!


Du côté de GENITAL GRINDER, c’est également la satisfaction qui domine.
Du fait du retour du groupe, premièrement : BST (BALROG, THE ORDER OF APOLLYON) a réussi à trouver un peu de temps à consacrer à ses premières amours, et cela ne peut que réjouir les amateurs de Death.
Et parce que les bonnes dispositions entrevues sur le groovesque "Compulsive Severing Art" se confirment ; même si ces 4 nouveaux titres souffrent d’un mix trop en retrait, et d’un son un peu trop étouffé, diminuant ainsi l’impact sonore.
Bien que ponctué d’accélérations et de blast ravageurs, comme sur 'Consensual Torture' ou 'Sin to Death', le Death Metal des Parisiens est moins ravageur, moins rapide également, que leurs compagnons de split. Il n’empêche que l’on se prend tout de même une bonne grosse torgnole dans la face.

L’attirance du groupe (et de son leader) pour le ‘Old School’ trouve ici son écho avant tout via la construction des titres, qui alternent mid-tempos péchus et accélérations violentes. Le son, en dépit d’un manque relatif de puissance, est également marqué par cette orientation Old-school, conférant un côté massif et rugueux à l’ensemble.
Les hurlements de Monsieur Purulator (alias BST) sont gutturaux et râpeux, évoquant le tesson de verre rouillé coincé au fond de la glotte, un régal ! Et ses gargarismes s’unissent parfaitement avec le style musical, où le côté brutal reste toujours maîtrisé et relatif.
Niveau riff, rien de sensationnel, juste de l’efficace. Sauvages, traditionnels ou acérés, les accords sont souvent ornés d’un soupçon de mélodie, et agrémentés de quelques soli percutants. Typiquement Death ‘Old School’, avec un léger grain au niveau sonore.

Un peu moins séduisant que sur son excellent album, légèrement moins captivant que COMO MUERTOS, GENITAL GRINDER satisfait néanmoins l’amateur de Death viril et compact, rappelant à toutes et à tous que le groupe est bien toujours vivant. Et cette satisfaction, doublée de 4 morceaux attractifs et plaisants, nous laisse surtout entrevoir de belles perspectives pour l’avenir. Ce qui est bien le plus important, finalement.

Sanglant, massif, attractif et dévastateur : amateurs de Death Metal, ne passez pas à côté de ce split sanglant !

http://www.facebook.com/genitalgrinderfr - 257 visite(s)

Como Muertos - 124 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 8/10 + 6,5 | Nb de lectures : 12353




Auteur
Commentaire
dances of death
IP:81.244.188.4
Invité
Posté le: 17/02/2012 à 11h47 - (100509)
Ah non... là je m'insurge!




8/10 + 6,5/10 = 14,5/10 et pas 14,5/20 ;-)

Ano
IP:213.41.245.173
Invité
Posté le: 17/02/2012 à 19h37 - (100533)
Salaud d'intellectuel :o

MrGuitoune
Membre enregistré
Posté le: 19/02/2012 à 13h50 - (100568)
D'accord avec la kro de ju, ce split tue
Como muertos en tête de liste meilleur que Genital Grinder même si ils déchirent bien aussi ;)

MJCGérardPhilipe
Invité
Posté le: 20/02/2012 à 14h40 - (100595)
GENITAL GRINDER en concert le 24 mars aux Clayes-sous-Bois (78) avec MISANTHROPE !!



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker