COLOSSUS FALL - Sempervirens (Autoproduction) - 17/06/2013 @ 08h22
Quand j'ai vu la beauté de l'artwork de ce premier album de COLOSSUS FALL "Sempervirens", je me suis mis à rêver de cruelles batailles épiques où seuls les plus sauvages des sauvages s'élanceraient sur ivres de haine sur la plaine pour y livrer un rustre et amer combat sans merci.
Dés lors que la musique à commencé, la bataille à pris un air plus confus, mais l'idée de base était là, COLOSSUS FALL n'est pas là pour rigoler. "Only the strong survives" comme disait l'autre.

On sait bien qu'en général, les combos Suisses ne sont pas parmi les plus délicats.
COLOSSUS FALL, en bons natifs de ce beau pays ne feront pas exception à la règle. Bien qu'assez violente, leur musique n'est pas dans la lignée de celle de ces grands frères les plus brutaux.
Il y a cependant dans son mélange Hardcore/metal quelque chose d'assez singulier.
J'y trouve un catapultage de plusieurs genres et de plusieurs époques. Le moteur de base de COLOSSUS FALL semble être ce gros hardcore baveux né dans les 90's.
Coincé entre le dynamisme des accélérations rythmiques de STRIFE et la lourdeur des riffs de GURD, le colosse Helvète est aussi un amateur éclairé de chaos musical.
On retrouve aussi bien du CONVERGE que du DILLINGER ESCAPE PLAN même si COLOSSUS FALL est moins porté sur la technique et l'extrémisme musical que ses glorieux Parrains.
Le dernier morceau "Colossus" réserve quand à lui une surprise lors de son final avec un ralentissement Noisy/Sludge du meilleur gout.

Peut être pas encore trés mature au niveau de sa capacité à choisir ses armes, COLOSSUS FALL montre néammoins de belles capacités qui sauront certainement s'exprimer.
Je relève pour terminer la production assez particulière de cet album, très crue et massive, un peu à la manière de certains groupes de "Street punk". Le manque de définition des guitares et le son de la caisse claire qui semble surgir de nulle part, crée un climat particulier pour ce "Sempervirens". Dans le paysage actuel où les prods se ressemblent parfois, "+1" niveau audace sonore !

En attendant donc la suite des aventures de COLOSSUS FALL, écoutez donc le bruit de la chute de la brute lorsqu'elle tombe au sol. Ça vaut le coup de s'y arrêter cinq minutes.


Rédigé par : Pamalach | 13,5/20 | Nb de lectures : 11360




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker