COLD WORLD - How The Gods Chill (Deathwish) - 24/10/2014 @ 07h06
COLD WORLD est un groupe qui aime prendre son temps, faire les choses bien et ne pas sombrer dans le stakhanovisme forcené. C’est important l’attente, ça fait monter la tension, ça attise la curiosité, ça augmente la frustration et lorsque enfin arrive la délivrance, elle n’en est que plus belle. Mais c’est une arme à double tranchant : plus l’attente est grande plus le risque de déception est grand. Et la déception suscite bien vite la haine et décuple les sentiments. Un album moyen qui aura suivi des années d’attente sera perçu comme un gros tas de chiasse. COLD WORLD en est là alors que sort enfin « How The Gods Chill », six années après un « Dedicated to babies who came feet first » encore dans toutes les mémoires. Et on peut dire que les mecs ne se sont pas chié dessus, se sont mis debout, tête haute, buste droit, torse bombé et on posé les couilles sur la table en sortant ce qui s’annonce d’ores et déjà comme un des albums hardcore de cette année.

Depuis quelques temps, en partie grâce à Twitching Tongues, le chant clair est revenu en grâce dans le monde du hardcore et tout le monde semble redécouvrir des groupes comme Leeway, Only Living Witness, Life Of Agony, Killing Time ou Maximum Penalty. C’est justement dans les traces de ces deux derniers groupes que marche COLD WORLD bien qu’ils confirment après leur premier disque qu’ils font leur hardcore à eux, comme ils le veulent, comme ils l’aiment, comme ils le sentent, comme ils le vivent. Un hardcore où se mêlent Metal, Hip Hop, rock. Un hardcore ou les mélodies et la violence se marient parfaitement. Il suffit d’écouter « No More Fun and Games » en plein milieu de l’album pour comprendre ce que le groupe est capable de produire. A savoir un pur tube hardcore. Mélodique, groovy, rugueux avec un refrain à vous faire péter le crâne tellement il est catchy. Une structure de pop song calquée sur un titre hardcore, c’est absolument imparable. La recette s’applique aux treize titres du disque, pour une durée de vingt-sept minutes, soit la durée idéale pour un disque hardcore.

COLD WORLD balance peut-être des refrains mélodiques frôlant la perfection mais ne sombre pas dans la mièvrerie pour autant. Les mecs sont des durs qui en vu d’autres et ça sent dans la voix, dans les guitares. Ça sonne voyou, ça sent la bagarre et on sait qu’il vaut mieux ne pas s’y frotter. Le son de guitare est râpeux, ça grince, ça frotte, ça pique, on est pas dans le gros son aseptisé, y’à de la vie et de la violence là dedans. Mais de la vraie violence, pas celle de ces groupes qui fréquentent assidûment les salles de sport. Non, COLD WORLD est plutôt dans le genre gros balèze avec du bide et des bras qui pendent, le mec qui s’est forgé dans la rue et sur les chantiers de construction. Le mec peut chanter, enquiller les refrains et se prendre pour un rappeur, il a le respect pour lui et ça, ça ne s’achète pas. Ça se mérite. Et COLD WORLD l’a mérité plus que quiconque. Justement sa voix possède cette touche caillouteuse et rauque du gars qui a vu et vécu des choses. Une petite influence Paul Bearer de Sheer Terror la dedans aussi. D’autres glorieux anciens une fois encore.

Soyons clairs, il n’y a rien n’à jeter dans « How The Gods Chill ». Pas une note, pas un sample, pas un éclat de voix. Rien du tout. Que ce soit la partie hardcore avec ses riffs puissants et mélodiques, le son de guitares ou de basse, la partie hip hop avec des featurings de qualité (Kool G Rap et Sean Price tout de même) ou les quelques envolées metal comme le solo sur « Never Knows Best », tout est connu sur le bout des doigts et parfaitement maîtrisé. C’est un disque qui ne s’use pas, on continue de l’écouter avec le même plaisir, ses qualités ne s’essoufflent pas, il continue de séduire, de marquer des points. COLD WORLD est un des grands groupes sous estimés de la scène hardcore mais ils s’en foutent, ils font leur truc, ils le font bien et les vrais savent. La musique, l’esprit, les vibes, la production, l’artwork, tout est là, tout est réussi, tout est excellemment fait. Puissant, varié, groovy, catchy, voyou, bagarre et smooth tout à la fois. « How The Gods Chill » est un grand disque de hardcore. Tout simplement.



Ecouter. Acheter. - 94 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 18/20 | Nb de lectures : 11079




Auteur
Commentaire
Madrigal
Membre enregistré
Posté le: 24/10/2014 à 08h54 - (114315)
écouté récemment, j'aime bien mais j'ai encore besoin de le faire tourner pour me faire un avis définitif.cool d'en voir la chronique ici ceci dit



ennemi juré
IP:93.14.83.24
Invité
Posté le: 24/10/2014 à 11h12 - (114316)
Ah oui, pas mal effectivement.

Tony J
IP:82.127.91.87
Invité
Posté le: 24/10/2014 à 14h23 - (114320)
L'album est cool, mais il manque un petit truc (selon moi) pour égaler le précédent...et puis grosse déception en live au Ieper.

Par contre c'est clairement un très très bon album, leur style est unique.

darkangel91
Membre enregistré
Posté le: 24/10/2014 à 18h11 - (114322)
une tuerie ce morceau!!! a creuser au plus vite

CROM
IP:90.42.240.250
Invité
Posté le: 26/10/2014 à 11h19 - (114332)
Un son parfaitement générique et des compos bien peu puissantes selon moi. Le chant clair, outre le fait qu'il prenne trop de place est à la limite de la justesse parfois.

ragus
IP:86.71.58.107
Invité
Posté le: 29/10/2014 à 22h22 - (114432)
How thé gods chill et pas une référence à danzig?

philresist
Membre enregistré
Posté le: 12/11/2014 à 12h32 - (114687)
et vous dites "hardcore"??c'est une blague ou nous n'avons point la meme histoire musical



Seb On Fire
Membre enregistré
Posté le: 12/11/2014 à 13h29 - (114689)
Si tu veux considérer ça comme du zouk ou du true black metal, libre à toi.

noohmsul
Membre enregistré
Posté le: 12/11/2014 à 23h21 - (114703)
Le commentaire idiot de philresist m'aura permit de faire une bonne découverte ! Je suis en train d'écouter l'album et j'accroche vraiment bien. Varié, efficace...



Candiria-Thon
IP:84.14.123.242
Invité
Posté le: 21/11/2014 à 15h22 - (114870)
Pitin déjà 6 ans, le précédent ! J'ai l'impression que c'était hier :/

Bon, je reviens un peu au HC ces derniers temps et je rattrape le temps perdu. Je reste sur le même avis que toujours sur ce groupe: ils partent trop dans tous les sens...



Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker