COLDWORM - Nothing Ends (Autoproduction) - 27/05/2015 @ 07h40
A la vue de cette pochette genre "Lucifer se fait faire le portrait par Andy Warhol", on pourrait être tenté de croire que ces jeunes normands pleins de fougue pratiquent une musique lorgnant vers le metal Mephistelaire. En réalité, COLDWORM propose un Stoner massif et progressif qui louche vers les patrons de la discipline en la matière. QOTSA, KYUSS ou THEM CROOCKED VULTURES, les ombres écrasantes des projets de Josh Homme semblent toujours rester dans les toiles de fond des chansons de COLDWORM et de son premier album "Nothing Ends". Heureusement, le groupe propose aussi de sains virages vers TOOL, INCUBUS, SOUNDGARDEN et, plus étonnant, vers PRIMUS voire KING CRIMSON.

Claire mais revêche comme une vielle rombière, la production de "Nothing Ends" colle parfaitement au coté crado du groupe. Nul doute que cette dimension pleine de graviers renvoie le groupe vers les productions les plus rudes du Seattle des années 90's, mais il semble aussi se positionner encore plus loin dans le temps, puisque je retrouve dans certains passages instrumentaux des vibes semblant sortrir des 70's.
La section rythmique sonne de manière assez dynamique, à la manière de l'introduction en Slap de "Charts Breaker" apportant beaucoup de patate au début du disque. Niveau guitare, la grassouille et les arpèges se succèdent dans un fatras tantôt écrasant, tantôt mélodique, le chant se faufilant avec grâce dans tout ce stoner bouillonnant. Je relève d'ailleurs quelques riffs particulièrement lourds, certains rappelant l'empreinte élephantesque d'un Black Sabbath.
Enregistré "sans filet", le chant sonne bien, certains passages assez hauts montrant l'ambition du vocaliste à vouloir se mettre en danger à travers des envolées musclées (l'intro guitare acoustique/voix de "Nemesis" est du meilleur effet).
Si on entend distinctement les influences du groupe citées plus haut, COLDWORM à pour lui l'impétuosité de sa jeunesse et la passion de la musique qu'il joue. Nul doute qu'avec plus de bouteille ils proposeront une musique de plus en plus personnelle, l'énergie qu'ils déploient tout le long de ces 10 chansons semblant être leur matériel de base de leurs délires créatifs. Vogue petit bateau, vogue...




Rédigé par : Pamalach | 12/20 | Nb de lectures : 8096




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker