COLDSIGHT - Until Your Last Breath (Customcore/Season Of Mist) - 07/01/2011 @ 08h35
Coldsight est un groupe de Toulon, formé en 2006 et qui bosse sur cet opus depuis 2009. Le combo du 83 annonce lui-même que leurs influences vont de Killswitch Engage à As I Lay Dying. Dès l'énoncé de ces noms, l'auditeur sait immédiatement dans quoi il met les pieds : du metalcore punchy à tendance mélodique. Oui... mais non...

Coldsight annonce ses infleunces mais on est bien loin de KsE et As I Lay Dying. Ne possédant ni le « mainstream » du premier ni la technicité et le côté death/thrash du second, Coldsight est un peu le cul entre deux chaises nageant un peu dans les mêmes eaux que The ARRS et Dagoba. Les Toulonnais nous offrent donc leur premier album, « Until Your Last Breath », afin de faire valoir ce qu'ils valent.

Coldsight pratique donc un metalcore plutôt mid-tempo à relents thrash, à base de gros riffs métalliques et d'une bonne dose de mélodie. Le titre d'ouverture « Vanity » donne le la : gros riff métallique, mélodie imparable sur le refrain, chant et accélération fugace sur le final. L'album est tout à fait dans le même ton et dispose d'une homogénéité à toute épreuve. Parmi les temps forts de l'opus, on peut citer « Killing All Faces » grâce à un refrain ultra efficace et une batterie précise et efficace. « Intertia » et « Dark Day » demeurent également tout en haut des meilleurs compositions du disque notamment en raison d'une structure en béton armé et d'accélérations bien sentis.

Les Toulonnais savent clairement composer. Les 11 titres présents ici s'écoulent en presque 50 minutes et la moitié des morceaux dépassent les 4 minutes 30 : structures bien agencées, belles mélodies, chant souvent efficace, batterie nickel et mix valorisant permettent à « Until Your Last Breath » d'être un bon disque... Cependant, on regrette un peu ces titres quelques peu semblables, il est difficile de faire la différence entre chaque morceau. De plus, l'usage un peu excessif des plans lents (et mosh part) participent à un sentiment désagréable : l'auditeur se rend compte que l'opus ne décolle presque jamais.

Au final, malgré ses bonnes intentions et ses compositions en béton armé, Coldsight s'embourbe un peu dans les stigmates de deux de ses concurrent directs (The ARRS et Dagoba) et mériterait de mûrir un peu afin de ne pas se noyer dans la foule compacte de la scène metal française. A découvrir néanmoins.

myspace - 129 téléchargements


Rédigé par : Vision Of Beuh | 12,5/20 | Nb de lectures : 12195




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker