COFFINS - The Fleshland (Relapse) - 18/09/2013 @ 08h04
Lourd et oppressant, "The Fleshland" est un hymne schizophrénique à l’ennui mortuaire.
Malgré une simplicité musicale désarmante, COFFINS s’échine à proposer sa vision du Death/Doom, sorte de long exutoire claustrophobe, mais sans relief.

Il n’y a que dans le (Death ?) Metal que l’on peut se contenter de reproduire un existant sans personnalité, et réussir malgré tout à rendre le résultat différent du reste. Notre quatuor japonais en sait quelque chose. Et 5 ans après "Buried Death", longue période garnie d'une douzaine de splits et ep, COFFINS poursuit son bonhomme de chemin dans les méandres du Death old-school et du Doom avec son 4ème album.

En dépit d’une fascination étrange (incohérente ?) de bon nombre de personnes pour tout ce qui vient du Japon, il faut cependant garder un peu de lucidité, et bien prendre conscience que "The Fleshland" ne possède aucun attrait particulier, ni aucun moment inoubliable. Ce n’est cependant pas rédhibitoire, en tout cas pas pour tout le monde.
Mais, malgré une envie certaine et une réelle aptitude pour plonger rapidement l’auditeur dans une ambiance glauque et oppressante, COFFINS n’arrive pas à séduire réellement, musicalement.

Après deux premiers morceaux légèrement rythmés, sur un Mid-tempo accéléré, COFFINS se plait ensuite à plomber un peu plus l’ambiance, dans une lourdeur typiquement Doom. A l’exception du chant guttural et profond, la facette Death s’éclipse temporairement pour laisser toute la lenteur s’exprimer.
Puis "The Fleshland" repart de plus belle avec ‘No Saviour’, délaissant sensiblement son côté doom pour un dynamisme situé entre Death metal et Sludge. Et ainsi de suite.

Tout "The Fleshland" n’est que ballotement entre le Death Metal old-school et légèrement rythmé, et le Doom lourd et pesant. Au milieu de ces dédoublements de personnalités musicaux, quelques solos sont exécutés, évoquant une filiation lointaine avec l’univers du Stoner, apportent un peu de luminosité à ce magma sonore.

Entre agressivité palpable et anéantissement sonore, COFFINS a trouvé sa place. Son mode d’expression, Old-School et anéantissant, se nourrit d’une incessante fluctuation rythmique d’un titre à l’autre, et d’un souhait d’oppresser l’auditeur.
Deux formes de violence antinomiques mais complémentaires, unies et liées par un son massif et pesant.

Le son, bien que trop saturé en basses, est l’arme de destruction imparable de COFFINS. Gras, granuleux, caverneux, morbide, lancinant : c’est une relative réussite.
Malheureusement, le reste ne suit pas...
Rythmiques beaucoup trop redondantes, et surtout riffs totalement anémiques et inintéressants, ruinent complètement les efforts effectués sur l’ambiance et l’oppression. Et que dire de la durée de l’album (47 minutes), qui sans être une durée pourtant trop longue, rend l’écoute de la fin de l’album laborieuse... Sans aucun doute un signe, révélateur de l’ennui qui s’instaure, et qui aurait pu être évité si l’album avait été amputé des deux derniers morceaux.

Là où la redondance ne nuit pas à la qualité du résultat final, comme dans le Grind ou le HxC, elle s’avère nettement plus préjudiciable dans le Death, univers où la qualité des riffs porte la qualité du résultat final.
Et sur "The Fleshland", c’est malheureusement l’arpégo-cardiogramme plat, l’absence totale d’inspiration. Malgré ses erreurs de jeunesse, ‘Mortuary in Darkness’ possédait un tout autre attrait...

Le chant linéaire, rauque et gras à souhait, ne me gêne pas ; mais l’ensemble est, malheureusement, bien trop simpliste et naïf pour permettre d’accrocher sur la durée.
L’argument de la simplicité du style ne suffit pas pour excuser cet acharnement à l’ennui. On peut jouer du Doom (ou tout autre musique minimaliste) sans sombrer dans ces travers, et les bonnes références ne manquent pas dans ce domaine.

ASPHYX et HOODED MENACE peuvent dormir tranquilles, contrairement à Gozdilla, le monstre COFFINS n’est décidément pas assez fort pour anéantir le reste du monde.

http://www.coffins.jp/information-e.html - 125 visite(s)

ECOUTE INTEGRALE - 92 téléchargements


Rédigé par : ..::Ju::.. | 10/20 | Nb de lectures : 12244




Auteur
Commentaire
Coppins
IP:90.3.170.34
Invité
Posté le: 18/09/2013 à 20h38 - (109116)
Leur dernier disque sorti ne m'avait pas choqué, c'était pas mal sans être ma petite tuerie du moment, du coup je suis un peu surpris de tant de négativisme sur cette derniere galette... je vais donc aller l'écouter.
Il est vrai que Coffins a la hype, et en terme de oldschool, je prefere encore m'enfiler un Coffins qu'un Obituary totu daubé.

Coppins
IP:90.3.170.34
Invité
Posté le: 18/09/2013 à 20h56 - (109118)
Bon après écoute de quelques titres, si l'occasion se présente je l'achèterai. Effectivement si on écoute les riffs, c'est pas du Mozart, mais l'ambiance est bien là, le son est bien là, tout ça rend Coffins encore une fois relativement original, disons qu'on les reconnait entre mille, et du coup à l'écoute les riffs passent vraiment au second plan.


zozo
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2013 à 08h29 - (109126)
Pareil que Ju. La hype, pour des raisons obscures, s'est emparé du truc et permet à quelques coreux et emo-boys de croire qu'ils viennent tout juste de découvrir ce machin énorme appelé death-metal... Mais bon, l'album en lui-mê^me est bien mais pas transcendant. En fait, le hic est que l'on sent bien ici que jamais COFFINS ne sortira de son petit créneau, sympathique mais limité quand même...

pearly
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2013 à 10h28 - (109127)
Cool album, mais rien de neuf ou transcendant.
Bien que tout aussi "classiques", je lui préfère le précédent EP, march of despair, et le précédent album.
J'attends surtout le split à venir avec Noothgrush (le retour !)



Payday
IP:78.226.21.232
Invité
Posté le: 19/09/2013 à 17h00 - (109135)

Oui enfin la hype ils ont pas été la chercher hein. Faire du death lent à la Autopsy, Mythic, Divine Eve, Hellhammer, Winter, Asphyx c'était clairement pas destiné a en faire un groupe aussi gros qu'ils sont aujourd'hui.

Groupe totalement génial pour ma part, et la prestation scénique que j'ai vu confirme tout le bien que je pense d'eux.

Après on peut critiquer l'immobilisme du groupe, c'est sur qu'ils se réinventent pas à chaque fois.

pearly
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2013 à 18h06 - (109137)
Et encore on parle de gros groupe pour un groupe qui attire 150 mecs dans une ville comme Paris. ça va, ce n'est pas plus qu'un groupe de grindcore tel que despise You, j'ai vu hype plus hyper.

..::Ju::..
Membre enregistré
Posté le: 19/09/2013 à 21h51 - (109142)
Ben la vache, je savais carrément pas qu'il y avait une "hype" autour d'eux....
J'en vois pas trop l'intérêt perso ; c'pas mauvais, mais il y a tellement de groupes qui font au moins aussi bien.
C'est pas mauvais COFFINS, c'est juste très plat, à mon goût....

Cobra Commander
Membre enregistré
Posté le: 20/09/2013 à 10h17 - (109156)
"Hype", "gros groupe"... Faut arrêter de tripler les doses de Ricard au p'tit déj...

Coffins c'est à peine 150 pèlerins à la Miroiterie et vous en parlez comme si c'était Carca$$ à l'Olympia.

La chasse au hype c'est le nouveau passe-temps des trve?

A part ça, Coffins, c'est excellent, ultra classique mais efficace et sincère
Bref, pour Coffins: Hype hype hype... hourra!



flik-flak
IP:91.151.76.50
Invité
Posté le: 20/09/2013 à 10h59 - (109157)
+1 pour Cobra.
J'aime moins cet album que les précédents, mais sinon ce que j'adore c'est coffins c'est leur son monstrueux, et le gros feeling punk "rien a foutre" qui se dégage: on y va a fond dans le gras, le groove, le doom, les riffs à la con pour faire headbanger des cimetières entiers. Amen.


Coppins
IP:81.57.95.27
Invité
Posté le: 23/09/2013 à 14h32 - (109196)
@Cobra oui le terme hype peut être appliqué à l'underground.
150 mecs qui se tassent dans la miroite, ils sont pas venus par hasard, et c'est pas rien ! et qd tout le monde se refile le plan sous le manteau "oué t'as vu y'a Coffins qui joue ! Quoi, Coffins qui joue? oué Coffins ! oua coffins trop bien ! Oué Coffins quoi !" eh bien je pense qu'on peut parler de hype.
Voire même de Trve Hype. (lol)


Skay
Membre enregistré
Posté le: 24/09/2013 à 21h27 - (109216)
Bon album, au niveau de ce qu'on pouvait attendre, soit un death/doom poisseux, lent et gras. A la fin on leur dit merci d'être velu ! Le nouveau chanteur n'est pas original mais assure bien. Ouh !

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker