COAL CHAMBER - Rivals (Napalm) - 08/07/2015 @ 07h34
Un nouveau disque de COAL CHAMBER en 2015 ? On ne va pas se mentir on n’était pas nombreux à mettre une petite pièce jaune sur le retour improbable de ce solide pilier de la scène néo-métal ricaine. On pensait le groupe mort et enterré tant Dez Fafara semblait prendre du bon temps en jouant du metal de bourrin avec Devildriver puis surtout il avait bien clashé ses petits camarades de jeu tout au long de l’aventure Devildriver. Mais il faut croire qu’il est difficile de renoncer à son premier amour… *soupirs*

Le disque n’est pas désagréable pour ceux qui, dans le temps, ont écouté COAL CHAMBER. Le premier album avait ses bons moments et fait toujours figure de petit classique du néo nineties. La bande à Dez a été, en son temps, un pilier de la scène néo ricaine et avait su se faire une petite place, grâce à un style et une atmosphère propre à lui, dans l’ombre des trois mastodontes qu’étaient Korn, Deftones et Limp Bizkit. Un bon second couteau quoi. Toujours est-il qu’écouter COAL CHAMBER aujourd’hui c’est un peu comme porter des L.A Gear aux pieds avec un sweat Ellesse sur le dos et boire du Gini.

Une fois la galette dans le mange disque, il ne faut pas plus de trois secondes pour comprendre que COAL CHAMBER est toujours COAL CHAMBER. On retrouve des embryons de riffs, une batterie aussi basique et Dez a retrouvé son timbre et son phrasé d’époque. Merde, rien n’a donc changé durant tout ce temps ? « Rivals » est un peu l’album manquant entre l’éponyme et « Dark Days ». Sur « Rivals » on retrouve tout ce qu’on aimait ou qu’on n’aimait pas dans le passé. Une musique hyper rythmique, plus binaire que du beatdown mais entraînante et par moments vraiment catchy. « I.O.U Nothing », « Light In The Shadows » ou « Suffer In Silence » auraient tout à fait pu se trouver sur le premier album du groupe. Sans aucun problème. A un point tel qu’on en vient à se demander s’ils n’ont pas été jusqu’à reprendre tels quels des passages entiers des anciens disques. Le refrain de « The Bridges You Burn » par exemple. Si j’étais mauvaise langue, je dirai que les musiciens sont tellement limités que s’ils ne jouent que les accords qu’ils connaissent, fatalement ça va vite tourner en rond. Ce qui est le cas.

Ce qui donne un peu de valeur à cet album c’est la voix et la personnalité de Dez. C’est déjà grâce à lui que COAL CHAMBER se distinguait dans les années 90, c’est encore le cas aujourd’hui. Tout le monde semble l’avoir bien compris d’ailleurs. Toutefois, l’album réserve quelques surprises et bons moments comme un « Rivals » un poil plus ambitieux avec ses atmosphères à la « Chamber Music ». Pour le reste, rien de neuf à signaler, on est face à un disque moyen de COAL CHAMBER. Attention hein, je ne critique pas, « Rivals » me donne ce pour quoi j’étais venu jeter une oreille sur ce disque : des proto riffs, des ambiances gentiment sombres pour loligoths, une basse rondelette jouée par une demoiselle qui l’est tout autant, un batteur de niveau CM2 batterie et un petit groove pas dégueulasse. C’est un album qui ne passera pas l’été mais qui fait son petit effet de madeleine de proust quand on l’écoute. Nostalgie instantanée. Ceux qui n’aimaient déjà pas le groupe du temps, de sa relative gloire, tout ceci n’a strictement aucun intérêt.



http://www.coalchamberofficial.com/ - 350 visite(s)

Rivals. - 100 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | Anachronique/20 | Nb de lectures : 9563




Auteur
Commentaire
hb70
IP:86.69.107.206
Invité
Posté le: 08/07/2015 à 07h47 - (117194)
Aucun intérêt en 2015. Devildriver est la version extrème de coal chamber donc plus intéressant

dani666
IP:80.9.30.62
Invité
Posté le: 08/07/2015 à 08h54 - (117195)
Pour ma part un bon album.

senior canardo
IP:94.199.125.58
Invité
Posté le: 08/07/2015 à 09h58 - (117196)
coal chamber fait du coal chamber c'est tout ce que je leur demandais !

Youpimatin
Membre enregistré
Posté le: 08/07/2015 à 10h19 - (117197)
Je l'ai trouvé plutôt rafraichissant comme un Canada Dry (jamais été trop fan du Gini). Mais c'est clair que c'est pas un disque que l'on va réécouter souvent...

JTDP
Membre enregistré
Posté le: 08/07/2015 à 10h28 - (117198)
"C’est un album qui ne passera pas l’été mais qui fait son petit effet de madeleine de proust quand on l’écoute."

C'est exactement ça ! Cet album me donne envie de me remettre les premiers KORN dans les esgourdes illico.

GabinEastwood
Membre enregistré
Posté le: 08/07/2015 à 13h41 - (117200)
Un retour dans les 90's sympathique à défaut d'être franchement intéressant et indispensable.

Quelques passages agréables même si ça reste assez répétitif c'est un retour aux années biactol qui fait du bien



Keyser
Membre enregistré
Posté le: 08/07/2015 à 18h43 - (117204)
Sympa pour le côté nostalgique après c'est sûr que c'est pas le disque de l'année ni même le meilleur CC.

Ennemi
IP:88.137.209.177
Invité
Posté le: 09/07/2015 à 13h04 - (117208)
c'était à chier au début, c'est tjs à chier maintenant

Nem Vapeur
IP:92.158.117.94
Invité
Posté le: 26/07/2015 à 23h49 - (117331)
De la bonne grosse merde comme à leur début.

Korn sait composer, ça fait une très grosse différence

Fantôminus
Membre enregistré
Posté le: 22/08/2015 à 13h14 - (117604)
des doutes sur la sortie ?
comme présage, le discours nostalgique et larmoyant de Sieur Fafara lors du Trabendo de la "Reformation" de juin 2013. les annonces parues l'année dernière (collaboration avec Mr Ministry, retour de Nadja,...), comme certitude.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker