CIRRUS MINOR - Démo (Autoproduction) - 14/04/2014 @ 07h47
Les fans de prog et de rock en général auraont vite trouvé l’influence qui se cache derrière le patronyme du groupe normand. Pour les autres, CIRRUS MINOR est le titre d’un morceau de Pink Floyd datant de 1969. CIRRUS MINOR le groupe s’est formé en 2013 et compte en ses rangs des (ex-) membres de Scold For Wandering, As We Bleed, Alceste, No Junk Food et Mura Hachigu. Voila pour les bases et le pedigree. Maintenant musicalement, quand on s’inspire de Pink Floyd, faut pas s’attendre a du As We Bleed par exemple mais plutôt à du post-rock à la fois planant et fougueux, épique et éthéré et accompagné de quelques sonorités électroniques qui s’intègrent parfaitement au post rock aoc pratiqué par le groupe d’Evreux.

Cette première démo compte trois titres mais offre déjà un bel aperçu de ce que propose CIRRUS MINOR. Tout commence par une introduction noise-ambient-électronique ponctuée de quelques notes de guitare qui montent lentement et prennent le pas sur le reste comme pour préparer le terrain au premier « vrai » morceau. Là d’emblée on est partagé entre l’électronique qui rappelle certains compositeurs de cinéma des années quatre-vingt et des sonorités de guitare typiquement post-rock soutenues par une section rythmique qui rappelle beaucoup celle de Pelican dans les patterns et le son global. Ce premier morceau long de dix minutes prend tout le temps qu’il faut pour s’installer, prendre ses aises et embarquer l’auditeur là où il le veut, dans des contrées lointaines que l’on imagine désertes, désolées, hostiles, battues par les vents et la mer. Une contrée qui possède la beauté sauvage de la nature toute puissante. L’homme n’a pas sa place là-bas. En milieu de morceau les guitares décollent, la batterie accélère le rythme et la basse dispense ses lourdes sonorités, soutient le tout et permet aux guitares de côtoyer les cieux, claires comme l’eau de roche et évanescentes comme la brume. Un peu de poésie ne fait jamais de mal bande de brutes.

Le groupe parvient, en trois morceaux et moins de vingt minutes à créer un monde, à emmener au voyage. La fin de « I » est magnifique et colle des frissons grâce à ses guitares épiques qui font se dresser le poil et à ce clavier qui vient clore tout ça sur une note presque fantastique, fantomatique. Un très bon morceau qui lie élégance, subtilité mais aussi puissance, on n’est pas chez Alcest non plus. « II » est plus court, bon tout de même six minutes, mais reprend les mêmes éléments que son prédécesseur avec toutefois, une plus forte présence des bidouillages électroniques et des claviers qui amènent une petite touche Year Of No Light à tout ça. « II » est un bon titre de post-rock mais qui fait moins vibrer que « I » qui lui s’impose comme la pièce maîtresse de cette première démo pleine de promesses. Une bonne mise en bouche composée d’un post-rock agrémenté de quelques touches d’ambient et d’éléctro qui lui donne une petite touche « experimental » pas désagréable. CIRRUS MINOR, un groupe qui aime prendre le temps de poser ses ambiances pour construire sa musique. On en demande plus maintenant afin de confirmer tout le bien qu’on pense de cette démo et surtout, surtout du « I ».



Bandcamp - 79 téléchargements


Rédigé par : Seb On Fire | 3.75/5 | Nb de lectures : 11868




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker