CHAOS E.T SEXUAL - OV (Autoproduction) - 22/10/2012 @ 08h03
CHAOS E.T SEXUAL est un tout jeune groupe qui s'est formé il y a un peu moins de deux ans et qui propose avec ce OV (et oui, ce qui ressemble au départ sur la pochette à une énorme tache prend tout son sens quand on y regarde de plus près !) un premier album entièrement autoproduit.
Composé de trois musiciens (Chaos à la guitare baryton, Sexual aux machines et E.T à la six-corde classique) CHAOS E.T SEXUAL joue un "Electro metal Noisy Hip Hop Indus Instrumental" lourd de chez lourd, très immersif et particulièrement distordu.

Très équilibré, le son laisse toute sa place au groove massif de la rythmique. Se faufile alors entre les pieds du mammouth des bidouillages et sonorités étranges qui sont vraiment la sève des compositions de ce jeune combo.
L'approche du son de CHAOS E.T SEXUAL est assez intéressante de par les expérimentations qu'ils réalisent et de par le dialogue qu'ils arrivent à créer entre eux.
La cacophonie qui résulte parfois des bavardages entre les instruments n'est pas vraiment gênante.
Ici, cela n'est pas à celui qui va gueuler le plus fort, mais plutôt à celui qui va faire le son le plus incongru.

Inquiétantes sans être flippantes, les ambiances développées par les sonorités de CHAOS E.T SEXUAL ont quelque chose de dramatique et de mélancolique.
On pense à des paysages désertiques et abandonnés, des mégalopoles détruites et désertées de toutes traces de vie humaine, un accouplement distordu entre une amazone de bronze et un phallus de fer.
Oui, CHAOS E.T SEXUAL n'évoque pas (en tout cas pour moi) des images de mariages champêtres ou des piques-niques bucoliques.
Ici, la tristesse et le désespoir lancinant sont portés par des rythmiques de plomb régulièrement transpercés par des dagues de mercure qui laissent alors apparaitre au grand jour les entrailles putrides de chansons qui courent inexorablement vers leur chute.

Si les premiers titres passent vraiment bien, on a tendance à relâcher un peu son attention vers la fin de l'album, les grooves rythmiques finissant par se ressembler et par perdre en impact.
Du coup, se détache particulièrement les neuf minutes du troisième morceau "Novaya Zemlya" et la rythmique élastique de "Lyapunov" qui semble virevolter dans la pièce pour trouver une sortie avant de revenir te frapper en plein visage.

Encore en construction, CHAOS E.T SEXUAL ne devrait pas avoir de problème pour se construire une identité singulière. Ils ont le goût de l'aventure, aiment le son (quelle bonne idée cette guitare baryton) et vont progresser, j'en suis sûr, pour nous proposer de nouvelles aventures encore plus sauvages et diversifiées.


Rédigé par : Pamalach | 13/20 | Nb de lectures : 12718




Auteur
Commentaire
Sagal
Membre enregistré
Posté le: 22/10/2012 à 18h15 - (104343)
Très très bon premier album acheté il y a peu à leur date de Reims !
J'aurais mis un bon point de plus.
Hâte de les revoir et d'entendre la suite !





philoxera
Membre enregistré
Posté le: 22/10/2012 à 18h29 - (104344)
ils seront au "doom over paris 6" le 25 novembre au Klub avec Isole, Ataraxie, Marche Funebre et Barabbas



jeune ravioli
IP:81.219.99.222
Invité
Posté le: 22/10/2012 à 22h55 - (104348)
un petit cote Godflesh pas deplaisant.

ca groove plutot bien.

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker