CEPHEIDE - Respire (Autoproduction) - 27/06/2016 @ 08h11
Les français de Cepheide présentent leur premier EP, Respire, composé de deux longs titres pour tout de même 36 minutes de musique. Du doom ? Que nenni. Du BM tendance atmosphérique forte et un brin suicidal. Et le résultat est plutôt agréable bien que classique.

On est assez loin ici de l’idée que l’on peut se faire du pur atmo. Les guitares sont tranchantes, le son n’est en rien clinique et l’intro du premier titre, "Le souffle brûlant de l’immaculé", tire davantage vers la menace venue du ciel que vers l’appel aux promenades sylvestres. Le son est profond, tout à fait adapté à la musique proposée. Très classe.

Les deux titres sont fondés sur les mêmes préceptes : de l’instru un poil prog’, des accélérations meurtrières et de longs phrasés mélodiques qui dérivent en larsens. La voix, fantomatique, un peu trop noyée dans le mix, apporte cependant une touche hantée agréable à l’ensemble. Et confère à ce BM une touche suicidal évidente. La rythmique est enlevée, les morceaux se meuvent avec un assez grand naturel. Sur des titres aussi longs, l’enchaînement des phrasés musicaux est essentiel. De ce point de vue, le tout coule avec beaucoup de fluidité.

On regrettera toutefois une trop faible prise de risque et l’absence de ponts suffisamment marqués pour donner un second souffle à des compos qui ont une petite tendance à la redondance. Le suicidal BM a ses adeptes (j’en suis) mais les idées qui permettent de se démarquer sont rares. Cepheide ne fait pas exception à la règle. Son BM est agréable mais pas suffisamment typé pour sortir du lot. Un poil brouillon également.

Il aurait pourtant suffi de peu de choses, à mon sens, pour que le groupe propose davantage. En creusant plus encore les contrastes de sa musique, en multipliant les ponts tranchants ou en accentuant les phrasés les plus typiquement prog’. "La fin du Souffle brûlant de l’immaculé" est en ce sens, bien plus racée finalement que le reste du titre.

"Une dernière respiration glacée", le second titre, prend son temps pour monter en puissance. Il ne développe cependant pas d’atmosphère suffisamment marquante pour sortir du lot. Les 5 premières minutes sont ainsi relativement traînantes et paresseuses. Bref, un poil inutile. Il faut vraiment attendre la 6ème minute pour que le titre commence à évoluer. Mais les changements de rythme et les variations resteront toutefois assez brèves. Dommage. Car la fin du titre est là encore la partie la plus emballante.

Cepheide nous livre ici un EP en demi-teinte. Agréable au départ, sans faute de goût, le manque de faits musicaux marquants m’empêche toutefois de le conseiller vraiment. A revoir.




Rédigé par : Raziel | 5.5/10 | Nb de lectures : 5734




Auteur
Commentaire
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker