CASEY JONES - The Messenger (Alveran/Overcome) - 31/07/2006 @ 10h50
Revoilà les Casey Jones, ce side-project des mecs d'Evergreen Terrace qui a fini par devenir un véritable groupe. Et finalement, c'est plutôt une bonne chose: 'The Few, The Proud, The Crucial' sorti en 2004 avait bien apporté sa pierre au revival old-school SxE auquel on assiste depuis 3/4 ans avec les Comeback Kid, Champion etc...Vu toutes les références au film 'Karate Kid' que le groupe fait, je me suis penché sur le nom du groupe: il s'agit en fait d'un personnage emblématique de la ruée vers l'Ouest et notamment de la guerre du rail, devenu un emblème artistique outre-atlantique. Ok, rien à voir avec Daniel San donc.

Les 5 Floridiens nous reviennent avec 'The Messenger', un brûlot de 12 titres qui s'inscrit dans la même veine que le précédent: un Hardcore old-school résolument 'moderne' bourré d'humour et d'intelligence, ce qui est suffisamment rare dans ce milieu viril pour être souligné. Le groupe proclamait vouloir combler le manque de groupes de SxE valables depuis quelques temps et se donne effectivement les moyens de ses ambitions. Les messages sont donc particulièrement clairs: haro sur l'alcool, le sexe à tout va sans protection, la clope et toutes les drogues possibles et imaginables. Ok, j'ai compté, Casey Jones n'est que le 12 356è groupe à vouloir heurter notre sensibilité sur ces sujets. Seulement, quand c'est un groupe de cette classe, ça passe. C'est marrant la vie quand même. Cet album réunit tous les ingrédients nécessaires et le mélange adéquat pour que la recette prenne: une intensité et une énergie communicative, des mélodies jamais pompeuses, de la maîtrise technique concentrée sur l'essentiel et non la branlette, des singalongs et des textes bien écrits.

Du premier titre '1 out of 3 had a STD' particulièrement caustique envers les queutards au dernier 'Shitstorm' sur les dégâts de la dope chez les 'kids', tout est bien pensé et bien écrit. Des titres urgents et rentre-dedans, mélodiquement minimalistes et axés sur le message comme 'No Donnie, these Men are SxE' (allusion au Big Lebowski il me semble) y précèdent des perles de composition (toutes proportions gardées) comme 'Lessons' le bien-nommé. Non décidément, aucun faute de goût sur cet album. La voix de Joshua peut sembler monotone mais elle colle plutôt bien à l'ensemble, suffisamment agressive et relativement variée sur les passages plus mélodiques. Les gratteux font un job très propre, ajoutant quelques délires sur certains plans, la section rythmique est comme souvent un peu en retrait, la basse se colle à la batterie au point de devenir parfois indécelable puis parfois nous explose aux oreilles. Du très bel ouvrage encore une fois !

Difficile de dégager des titres par rapport à d'autres, mais on peut essayer: '1 out of 3 had a STD' ouvre les hostilités de fort belle manière, 'Coke Bongs and Sing-A-Longs' possède des riffs très accrocheurs et est rempli de breaks pour finir en une Fiesta du Sing-A-Long , 'Punch-a-Size' comporte un groove très NYHC tout en fustigeant les gros boeufs qui pourrissent l'ambiance aux concerts et enfin 'Lessons' car tous les zikos se lâchent vraiment et on en prend plein la tête.

Contrairement à This Is Hell, The Warriors, Another Breath et surement d'autres d'ici la fin d'année, l'album sophomore (pour les néophytes il s'agit du second album, vous pourrez pas dire que vous ne vous serez pas instruits cet été) est largement au niveau du premier, voire meilleur sur certains points (production, cohérence de l'ensemble). Plus qu'une confirmation, une consécration pour ce groupe qu'on peut maintenant considérer comme locomotives (huhu) de ce revival old-school. Ils sont malheureusement réputés pour ne jamais tourner, espérons qu'ils enfreindront un peu leurs habitudes.

My Space - 300 téléchargements


Rédigé par : Candira-Thon | 15/20 | Nb de lectures : 11637




Auteur
Commentaire
Vision Of Beuh
Membre enregistré
Posté le: 31/07/2006 à 11h52 - (31330)
Bon album même si après quelques écoutes, je préfère "The Few, The Proud, The Crucial" plus energique et spontanné même si certaines compos manquent un peu de variété et de talent. Je me replongerais dans "The Messenger" plus tard car il ne m'a pas vraiment convaincu.



xmaxx TOOTH
Invité
Posté le: 31/07/2006 à 17h13 - (31338)
Casey Jones, c'est aussi un cinglé armé d'une crosse de hockey, dans les Tortues Ninja.

Candiria-Thon
Membre enregistré
Posté le: 31/07/2006 à 18h53 - (31342)
ah ça doit plutot etre ça la référence, ça leur correspond bien ^^

Ajouter un commentaire

Pseudo :
Enregistrement Connexion






Niveau de modération : Commentaires non modérés par l'administration du site

Ce commentaire est soumis à la lecture et à l'approbation des modérateurs. S'il ne suit pas les règles suivantes : Pas de pub, pas de lien web, pas d'annonces de concerts, il ne sera pas retenu. Plus d'infos

Proposez News | VS Story | F.A.Q. | Contact | Signaler un Bug | VS Recrute | Mentions Légales | VS-webzine.com

eXTReMe Tracker